Avis aux connaisseurs, je cherche une machine particulière (genre portable durci) pour une mission

Patakesse

Expert
#1
Bonjour,

J'ai besoin d'un ordinateur portable particulier pour une mission, aussi je fais appel à votre connaissance du marché, n'utilisant pas de portables habituellement. C'est une machine de travail qui va œuvrer plusieurs heures par jour dehors à 2000m d'altitude (jusqu'à -10° environ, peut-être moins) tous les jours pendant 5 mois (week-end compris) et elle devra parfois endurer de légères chutes de neige. J'ai besoin d'une machine robuste et fiable, pas d'un gadget clinquant. Elle sera le centre névralgique de la mission. Je cherche un intermédiaire entre les machines traditionnelles et les machines durcies de référence (Getac, Durabook, Dell Rugged, etc), offrant trop de protections niveau militaire et trop couteuses pour l'usage simple et temporaire que je vais en avoir. A la fin de la mission, la machine sera revendue (si son état le permet).

La nécessité du portable est uniquement liée à des contraintes de transport et de rapidité d'installation quotidienne sur le site.

La difficulté réside dans les spécificités dont j'ai besoin (CPU puissant mais pas le reste) :

- Un écran de 15" Full HD serait préférable mais non obligatoire (beaucoup de machines durcies ont un écran plus petit)
- Ecran lumineux (la machine sera utilisée dehors, donc parfois en plein soleil), mais pas besoin d'un angle de vision important ou autre critères
- Pas de GPU dédié (iGPU uniquement)
- Pas d'OS pré-installé de préférence (il sera inutile, OS spécifique et logiciel unique)
- Une puissance de calcul à minima équivalente à un 4700U/5500U (soit à peu près un I5-11260H chez Intel). C'est ce qui bloque dans mes recherches.
- 16 Go de RAM (ou 8 de base extensible)
- Un SSD de 128Go est amplement suffisant
- Design, encombrement et autonomie sans aucune importance évidemment (la machine sera toujours utilisée branchée)
- Au moins un port USB-C (dans l'idéal uniquement des ports USB-C)

Niveau budget, le but serait de pouvoir en acheter deux (une de rechange) pour le prix d'une seule machine durcie qui surpasse mes critères.

Je continue à chercher de mon côté et je viens de tomber sur la gamme Enduro d'Acer (portables durcis d'entrée de gamme). Mais d'une, je ne suis pas vraiment rassuré par certaines marques concernant la robustesse et la fiabilité (Acer, Asus, HP), et de deux, ils n'offrent qu'une puissance de calcul beaucoup trop modeste pour mon usage (I5 10210U). Il faut taper dans le haut de gamme en machines durcies pour avoir des CPU satisfaisants, c'est vraiment très cher pour ce qu'on va en faire.

Si vraiment ça n'existe pas, je regarderais plus en détail les portables durcis, mais je ne pourrais en prendre qu'un seul, en priant pour qu'il ne nous lâche pas en cours, ce qui ne me rassure pas. :)
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2
Le problème des machines "intermédiaires" est qu'elles sont rares voire inexistantes. à ce que j'en sais.

Déjà, de base, pour que ton besoin fasse sens, il faut que le clavier soit étanche, et ça amène donc forcément... vers de la machine durcie.

Tu as un budget de référence? Je peux aller regarder ce qui existe afin de te donner des pistes.

EDIT: sinon l'idée pourrait être de passer sur de l'occasion reconditionné afin de faire des économies.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3
En creusant un peu, tu as déjà la gamme dite "semi-durci" qui pourrait correspondre à ton besoin.

Difficile d'en savoir plus côté tarifs, c'est souvent sur devis pour les pros.... donc le reconditionné est une bonne piste je pense.
 

Patakesse

Expert
#4
Merci magellan de te soucier de mon épineux problème. :)

J'avais demandé des devis pour ce type de machine, ça ne passe pas. Je dois trouver la machine car c'est moi qui vais l'utiliser, mais ce n'est pas moi qui vais l'acquérir (en deux exemplaires donc). Pour le budget de 2 machines durcies qui feraient l'affaire, on peut en acheter environ 6 traditionnelles avec des performances supérieures (5800H) et 9 à peu près équivalentes (4700U). La robustesse se paie au prix fort. :(

On pourrait ne prendre qu'une seule machine durcie mais c'est trop risqué, si elle tombe en panne ce sera de ma responsabilité et les implications logistiques et financières seront lourdes. L'accès au site n'est pas facile et parfois impossible au cours de l'hiver, je doute qu'on vienne nous dépanner par hélico dans ce cas. D'où la nécessité absolue pour moi d'avoir au moins deux machines, pour pouvoir faire dépanner ou échanger celle qui tombe en panne sans être arrêté.

N'y a-t-il pas un moyen de protéger une machine traditionnelle contre l'humidité ? Y'a-t-il des entreprises qui fabriquent des housses étanches sur mesure qui permettent d'utiliser le clavier, comme c'est le cas de caissons pour d'autres matériels ? Il faut que je trouve une solution. Je songe à fixer la machine (avec des velcros) dans un petit flight case avec une isolation thermique, nous n'aurions qu'a enlever la face avant pour la manipuler et voir l'écran.

C'est un projet qui a du budget mais le décisionnaire n'y connaissant rien, il dépense beaucoup sur des postes qui n'en ont pas besoin et pas assez sur des postes clés, ça fout les boules et impossible de lui faire changer d'avis. Le projet vaut grave le coup, parce qu'il s'agit d'une aventure humaine forte qui aura des retombées professionnelles très importantes pour toute l'équipe, sinon j'aurais laissé tomber car les conditions vont être difficiles.

J'ai jusqu'à fin novembre pour trouver une solution qui leur convienne financièrement et qui me permette d'assurer la mission sereinement.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#5
Je n'ai pas tout lu, il se pourrait que cette proposition ait déjà été faite.
Ne vous moquez pas de moi, on peut obtenir beaucoup d'informations en suivant ce procédé :
Des équipes scientifiques font des expériences dans des milieux particulièrement hostiles, genre je vais au pôle sud ou sur l'Everest. Ce sont des scientifiques, on trouve en général les compte-rendus des expéditions, les noms et tutti quanti. Les noms et les organismes donneront accès à des pages web et sûrement à des mails, ou tout au moins les mails de personnes proches. En demandant alors gentiment des informations ou les coordonnées de quelqu'un qui aurait l'information ou les coordonnées de quelqu'un qui pourrait donner les coordonnées de ... il se pourrait bien que tu trouves.
Tu peux aussi tenter par téléphone.
Il est bien plus facile de joindre un prix Nobel pour le féliciter que de joindre le patron de la BNP pour l'engueuler.
 

Patakesse

Expert
#6
Merci @svoglimacci, mais lors d'expéditions extrêmes, ils utilisent des portables durcis, ils sont faits pour ça (résister au froid, à la poussière, aux intempéries, aux chocs).

Avec les semi-durcis je ne trouve pas d'informations sur la résistance au froid.

Il y a beaucoup de portables durcis en occasion mais avec des perfs préhistoriques (genre I7-3520M ou 6600U, au top on trouve du 8265U) même à 3000€ la machine d'occasion... Beaucoup trop faible pour mon usage et en durci avec des perfs approchantes à mes besoins, les tarifs sont purement stratosphériques.

Demain je vais étudier la fabrication d'un caisson thermique à partir d'un fly case étanche que j'ai déjà. Ce sera plus contraignant à trimballer mais ça me parait gérable.
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#7
Salut,
As-tu envisagé un Mac M1, avec un protège clavier silicone (ou film) ?
Je ne sais pas si ton OS spécifique tourne dessus ni quelles sont tes contraintes d'utilisation mais la qualité de conception et d'intégration des portables Apple est plutôt pas mal...
 

Patakesse

Expert
#8
Merci de ton intérêt, mais ce n'est pas possible car il faut un CPU x86.

Au départ, le projet devait se faire avec deux MacBook Pro 16 i9, or ces machines s'avèrent très fragiles, on s'en sert sur d'autres projets moins extrêmes et on a souvent des pannes et des claquages. C'est logique, plus un portable est fin et design, moins il est robuste et fiable dans les conditions qui sont les nôtres, c'est tout l'inverse de la philosophie d'un portable durci (moche, épais, lourd, mais aération, protections et matériaux au top, supporte des conditions extrêmes, mais très cher).
 

magellan

Modérâleur
Staff
#9
Les problèmes sont délicats à prendre en compte. En vérité, un portable durci c'est de la machine dédiée à des conditions réellement extrêmes. De là, les PC portables "classiques" peuvent être assez robustes... mais jusqu'à une limite difficile à définir.
Je ne sais pas ce que je ferais de mon côté. Hormis communiquer sur le risque fondamental de lésiner sur l'équipement et sa robustesse... C'est plus que difficile de te donner des pistes autres.

@svoglimacci propose des coques et/ou autres solutions. ça peut être viable SI les conditions s'y prêtent car au-delà d'un certain point seules les machines réellement durcies pourront faire le job (résistance écran et étanchéité générale notamment).
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#10
@svoglimacci propose des coques et/ou autres solutions.
C'est gentil mais ce n'est pas moi :(
Mais ce qui me fait le plus peur dans la solution "coque home made" c'est la résistance au froid de l'écran.
 

Patakesse

Expert
#11
L'écran est en effet ce qui m'inquiète le plus. En fait, plus j'y pense et plus ma plus grande crainte est : la machine va-t-elle supporter les chocs thermiques (passer de -10° à 20° chaque jour, et même plusieurs fois par jour) ? La condensation risque de faire des ravages.

Sur un autre forum, un utilisateur québécois dit utiliser une machine traditionnelle dehors jusqu'à -30° parfois, puis la rentrer, sans problème. Mais c'est un peu léger comme source d'information.

On ne va pas en Sibérie, la machine n'aura pas à supporter des conditions si extrêmes que ça. Elle doit juste supporter un froid modéré et surtout les chocs thermiques, parfois quelques flocons de neige (s'il neige plus abondamment la machine sera rentrée).

En semi durci abordable (comme la gamme Acer Enduro), les CPU sont bien trop faibles pour notre usage. Et je ne sais même pas si ces machines supporteraient les chocs thermiques...
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
#12
L'écran est en effet ce qui m'inquiète le plus. En fait, plus j'y pense et plus ma plus grande crainte est : la machine va-t-elle supporter les chocs thermiques (passer de -10° à 20° chaque jour, et même plusieurs fois par jour) ? La condensation risque de faire des ravages.

Sur un autre forum, un utilisateur québécois dit utiliser une machine traditionnelle dehors jusqu'à -30° parfois, puis la rentrer, sans problème. Mais c'est un peu léger comme source d'information.

On ne va pas en Sibérie, la machine n'aura pas à supporter des conditions si extrêmes que ça. Elle doit juste supporter un froid modéré et surtout les chocs thermiques, parfois quelques flocons de neige (s'il neige plus abondamment la machine sera rentrée).

En semi durci abordable (comme la gamme Acer Enduro), les CPU sont bien trop faibles pour notre usage. Et je ne sais même pas si ces machines supporteraient les chocs thermiques...
Techniquement tu vas avoir un souci fondamental: les durcis ne sont même pas forcément spécialisés dans les grands froids mais plus majoritairement dans les environnements chauds et/ou humides, car ce sont là les conditions les plus communes (bâtiment, usines...)
De là: les chocs thermiques ne sont pas non plus monstrueux: on ne parle pas de 70° d'écart, par contre la condensation peut aisément devenir un vrai souci.

A partir de là: sauf à prévoir une protection annexe (genre une tente dédiée aux observations pour éviter d'être sous la neige), difficile de t'orienter facilement.
As-tu une idée de l'organisation des prises de mesures et calculs? Des sondes/équipements spécialisés à positionner en extérieur?
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#13
Il y a des MacBook qui ont redémarré après une immersion ou même un passage au four...
Mais ce sont des cas extrêmes et anecdotiques qui ne mettent personne à l'abri d'une panne banale dans un environnement "moyen plus".
Si la portabilité supporte des aménagements, il y aurait peut-être une piste à suivre du côté des PC industriels aussi...
 

magellan

Modérâleur
Staff
#14
Il y a des MacBook qui ont redémarré après une immersion ou même un passage au four...
Mais ce sont des cas extrêmes et anecdotiques qui ne mettent personne à l'abri d'une panne banale dans un environnement "moyen plus".
Si la portabilité supporte des aménagements, il y aurait peut-être une piste à suivre du côté des PC industriels aussi...
De ce côté c'est alors les aspects écran et souris/clavier qui vont devenir galères je pense.

Là? Sans budget point d'issue je pense, et sorti de l'éventuel reconditionné aucune échappatoire.

Autre point: LES SAUVEGARDES! il serait aussi indispensable de penser à des équipements de sauvegarde fiables et robustes, parce que tout ce qui est électronique déteste clairement la chaleur, le froid et/ou l'humidité.

EDIT: de ce point de vue, je pense qu'envisager une transmission satellite ou autres (si réseaux tiers disponibles) plutôt qu'en local physique préserverait les résultats, et mieux encore éviterait tout échec en cas de média dégradé lors du retour de la mission.
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#15
Si le SSD 128go est amplement suffisant, une sauvegarde sur clé USB avec réplication est envisageable. Et ça ça passe au lave-linge sans tiquer.
Le maillon faible, c'est l'écran.
L'exigence forte, c'est le processeur musclé.
Soit c'est un tout durci avec les problèmes de rapport prix/perf.
Soit c'est du banal sérieux avec doublon ou triplette.
Ou un bricolage avec une UC indus, un écran rapporté et une alim en valise. On sort du "out of the box", ce qui demande d'en savoir plus sur le cahier des charges.
 

Patakesse

Expert
#16
Merci beaucoup de votre aide, sincèrement, même si je ne réponds pas à tout, ça m'a donné plusieurs des pistes de réflexion (y)

En durci aucun problème, mais c'est beaucoup trop cher. En occasion ou reconditionné, c'est trop faible, sachant que le haut de gamme sortant maintenant est déjà en dessous de mes attentes en terme de puissance de calcul (on utilise que le CPU).

En semi-durci, j'ai trouvé un candidat potentiel. Je dois y réfléchir car cela reste en dessous de mes attentes (comme la plupart de ces machines). Le fabricant (spécialisé) m'a assuré qu'il n'y avait aucun problème dans nos conditions. Cela reste très cher pour des performances aussi faibles et un niveau de robustesse bien au delà de ce dont on a besoin.

En effet @mezigo, je me rends bien compte maintenant que j'ai deux problèmes en un : l'exigence forte en terme de CPU et la résistance aux chocs thermiques, les deux n'allant pas vraiment ensemble au niveau de l'offre.

J'ai aussi contacté des fabricants de machines traditionnelles pour leur poser la question concernant les chocs thermiques (pour le froid et les intempéries on a des solutions). Je ne me fais pas d'illusions mais sait-on jamais. :)

Le bricolage avec une machine + écran me parait compliqué a cause des contraintes de transport et de rapidité d'installation. A moins que je ne trouve un écran qui ne prenne pas plus de place que celui d'un portable et une UC de petite taille, le tout fixé dans un caisson. A quoi penses-tu en parlant d'UC industrielle ?
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#17
Re,
Un truc de ce genre https://neoboxpc.com/produit/pc-vision-rco-6020-1050ti-2
C'est du -25 à +70⁰c sans ventilation.
Par contre est-ce qu'un i7 7700T suffit ?
L'alimentation ne devrait pas être trop compliquée. L'écran un peu plus. On reste dans du transportable plus que dans du portable, un peu dans l'esprit "valise" que tu suggérais.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Staff en ligne
  • admin
    Administrateur
  • job31
    Admin tout frippé
Membres en ligne
  • admin
  • SergioVE
  • job31
  • thomade54
  • svoglimacci
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
867 719
Messages
7 807 340
Membres
1 582 332
Dernier membre
IDEACA Centrafrique
Partager cette page
Haut