[BlaBla] Topic Piplette 2

SergioVE

Grand Maître
#4 081
J'avais mis la source en lien...
Regarde le graphe, relis et comprends le texte : Morts comptabilisés à 6 jours signifie morts dans les 6 jours suivant l’accident.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#4 082
si vous n'avez jamais constaté au cours de vos vies l'évolution de lois
Pas forcément à voir avec ceux qui nous gouvernent :p
Bien sûr...
Franchement, si vous n'avez jamais constaté au cours de vos vies l'évolution de lois ou de notre capacité d'encaissement ou autres par rapport à un critère donné, chapeau :merci:
Je n'ai pas dit que c'est forcément fait exprès (parfois ça l'est bien sûr).
Et en plus on parlait de la CNIL, donc pas des lois :)
:p

Non, sérieux, je te promets que dans ma tête en tous les cas si cela ne ce lit pas dans mes mots, je ne parle pas que de lois, il s'agit de tout ce que l'on peut encaisser par glissements successifs. Quelque soit le sujet, les dérapages verbaux que l'on rejetait il y a 30 ans et qui sont courants maintenant, le comportement de jeunes dans la vie de tous les jours, les gamins au collège et surtout au lycée... Bien entendu certaines lois y sont aussi mais pas seules, loin de là ;)
Tu connais l'adage "On lui donne le doigt et il vous prend le bras.*" ? Un jour tu acceptes de donner le doigt, x années après tu te retrouves sans le bras.

*Et cela n'a rien à voir avec le suppositoire :D
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#4 084
Oui, tout lu en diagonale o_O
Je [] ->
 

vince1053

Modérateur
Staff
#4 085
Oui, tout lu en diagonale o_O
Je [] ->
A cela il faut rajouter vers les années 70 et suivantes
l'évolution de l'état des routes qui laissait à désiré
La signalisation, (éclairage, panneau)
les passages à niveau ont presque disparus
l'entrée en service des autoroutes
l'évolution des véhicules (sécurité, fiabilité...), des revêtements, ...

A lire le texte, on croirait presque qu'il n'y ai que la diminution de vitesse qui fasse chuter le nombre de mort et d'accident, bref que les mesures gouvernementales répressives qui soient efficaces, pas du tout c'est un ensemble.

Je pense qu'on ne peut comparer, mais on peut faire parler les chiffres comme on veut.

PS : je modifie, ce n'est pas une loi mais un référentiel pour les lois 78-17 informatique et liberté, et du code de la santé publique
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
#4 086
Franchement, si vous n'avez jamais constaté au cours de vos vies l'évolution de lois ou de notre capacité d'encaissement ou autres par rappor à un critère donné, chapeau :merci:
Je n'ai pas dit que c'est forcément fait exprès (parfois ça l'est bien sûr).
Je constate plutôt le contraire et l'évolution des lois va selon moi dans le bon sens

Je me permets de faire quelques rappels qui me semblent pertinents
- Démantèlement du ministère de l'information avec sa censure d'état. A titre de comparaison le CSA est quasi inopérant là où ce ministère bloquait la presse avant la mise sous rotative.
- Régulation bien plus stricte sur les écoutes, le traçage et la surveillance téléphonique. (même si je vais probablement entendre parler des paranos qui vont me dire "même si c'est pas légal ils le font!"). Google, Amazon et Apple via leurs assistants numériques vous écoutent autrement plus précisément et ce en permanence qu'aucune des écoutes en France. Pourquoi? Parce que NOUS leur ouvrons la porte, là où un état doit soit la forcer, soit collaborer avec les sociétés qui ont la technologie.
- Fin de la peine de mort. Hé oui, ça fait partie des lois atroces qui permettaient fut un temps qu'un tribunal puisse octroyer le droit de vie et de mort sur un citoyen... et le droit de grâce au seul président de la république. Dans le genre loi dangereuse ça se posait là non?
- Disparition du monopole d'état sur la radio et la télévision. On oublie un peu vite que la télédiffusion était un monopole (ORTF puis éclatement sur trois chaînes... car OUI TF1 était publique), tout comme l'était la radio (avec en face l'émergence des radios pirates). Cela peut sembler loin tout ça, mais ce qui est aujourd'hui autorisé (radios associatives, canaux privés) relevait du fantasme il n'y a pas si longtemps que ça.
- Réduction drastique du pouvoir du 49.3 par ... Nicolas Sarkozy. Hé oui: il a castré un outil de pouvoir qui permettait de forcer la main lors de prises de décisions. Ce qu'il permet aujourd'hui? De le faire pour ne pas être dans une situation comme aux USA pour ce qui est des décisions sur le budget... et rien d'autre (lois de financement)

Il serait sage de mettre en perspective deux choses fondamentales: ce que les citoyens peuvent ou non faire vis-à-vis de la loi, et ce qu'ils font de leur propre gré sans que l'état n'ait une quelconque influence. Les clopes sont un exemple flagrant! La loi Evin interdisant la publicité, réduisant les lieux autorisés pour fumer, et l'interdiction stricte de fumer dans les lieux publics... ça parle à qui? Et pourtant le tabac se vend toujours que je sache, les gens en consomment malgré un prix supposément dissuasif. Autre chose: le coût unitaire des clopes, il faut le ramener en gros au SMIC horaire.
Concrètement
https://www.ladepeche.fr/article/20...ence-cinema-ca-coutait-combien-1980-1980.html
n mars 1980, le SMIC était de 309,40€ (il a vite augmenté pour passer à 341,25€ en décembre). En janvier 2018, il est passé à 1498,47€. Autrement dit, en reprenant l'exemple du prix d'une voiture neuve, en 1980 elle valait l'équivalent de 13 à 14 mois de salaire (SMIC), alors qu'aujourd'hui, un véhicule neuf vaut environ 6 à 7 mois de salaire.
C'est ça que j'appelle un index clair pour comparer.

Pour le carburant c'est un autre sujet. Ce qu'il serait judicieux de faire (et je pense que ça existe), ce serait de mettre en perspective le coût unitaire de l'essence au litre face au salaire, mais aussi d'y inclure un élément qui est la consommation moyenne d'un véhicule. Cela serait, selon moi, un vrai indice plus précis sur le coût d'usage d'une voiture face aux revenus. Tout autre indice du "je trouve ça cher" n'est à mon avis pas judicieux.

Tout ceci n'ôte pas l'esprit critique. Tout ce que je dis et martèle, c'est que le législateur cherche des manières d'encadrer aussi clairement et strictement que possible les activités pouvant, d'une manière ou d'une autre, interférer dans la vie de ses citoyens. Est-ce bien fait. Il y nécessairement des doutes et des interprétations qui peuvent poser problème, mais qu'on arrête un peu de jouer à "ouin encore une loi pour nous fliquer". Désolé: ces lois sont nécessaires car je ne le soulignerai jamais assez

EN FRANCE, TOUT CE QUI N'EST PAS INTERDIT EST DONC LEGAL.
Le corollaire?
"TANT QUE L'ETAT N'A PAS MIS DE LIMITE C'EST LA FOIRE A LA SAUCISSE
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#4 087
Bonjour à tous,
Oui, mon argumentation était moisie !
Mais mon ressenti est le même : on ne peut s'empêcher d'interpréter ces temps-ci toute nouvelle réglementation (loi, directive, texte ou décision) comme un engrenage menant au pire.
A mon avis, il y a là dedans un léger réflexe de "c'était mieux avant".
Il y a aussi une sorte de fuite vis-à-vis de notre responsabilité collective sur la dégradation de notre biotope. Lutter contre les règles "liberticides" nous évite de penser au risque de rendre notre planète invivable.
 

SergioVE

Grand Maître
#4 088
Lutter contre les règles "liberticides" nous évite de penser au risque de rendre notre planète invivable.
Un risque ou une certitude ?
Il y a 50 ans, John Brunner écrivait « Le troupeau aveugle » dont le titre et le contenu sont assez d’actualité…
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#4 089
Tu as raison @magellan et j'y repensais hier, tu me donne l'occasion de pondérer mes propos : il y a eu des époques de progrès, bien entendu, pour par exemple les choses que tu cites (là je parle des lois).
Mais non @mezigo ce n'est pas forcément du "c'était mieux avant", ça dépend des domaines :)

[HS]
Lutter contre les règles "liberticides" nous évite de penser au risque de rendre notre planète invivable.
Ah ça tombe bien de lier le ressenti liberticide de certaines lois avec le besoin écologique, ça me rappelle les lois faites contre les terroriste et donnant plus de droits aux policiers pour un certain nombre de choses (cherchez, je n'ai plus le détail) et qui ont servi à 98% à assigner des écolos à résidence (durant quelques heures) pour les empêcher de manifester durant la COP 21 :lol:
[/HS]

Après, puisqu'on en revient aux lois, non, je ne considère pas que toutes sont faites pour notre bien. Le fameux article 24 qui interdit de filmer diffuser toussa les policiers était un piège à con. Vous me direz que l'article a été retiré, mais prenez date, je vous parie que dans 5 ans au plus il sera re-proposé et adopté. C'est ça le principe de l'agrandissement progressif du suppositoire, dont je parle avec élégance.
Encore que, là c'est un autre principe (qui revient presque au même) : on t'annonce un gros truc, tu hurles que tu n'en veux pas, mais ton cerveau s'habitue (un peu) à l'idée et cela permettra que ça passe plus tard, lorsque le contexte sera favorable.
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#4 090
Si tu veux mettre des théories sur tes principes, tu peux lire le best-seller de Beauvois et Joule
Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens...
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#4 091
Si tu veux mettre des théories sur tes principes, tu peux lire le best-seller de Beauvois et Joule
Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens...
Je n'arrive plus à lire des trucs trop longs :(
Edit : C'est dommage, ça à l'air fort intéressant.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#4 094
Tu as raison @magellan et j'y repensais hier, tu me donne l'occasion de pondérer mes propos : il y a eu des époques de progrès, bien entendu, pour par exemple les choses que tu cites (là je parle des lois).
Mais non @mezigo ce n'est pas forcément du "c'était mieux avant", ça dépend des domaines :)

[HS]

Ah ça tombe bien de lier le ressenti liberticide de certaines lois avec le besoin écologique, ça me rappelle les lois faites contre les terroriste et donnant plus de droits aux policiers pour un certain nombre de choses (cherchez, je n'ai plus le détail) et qui ont servi à 98% à assigner des écolos à résidence (durant quelques heures) pour les empêcher de manifester durant la COP 21 :lol:
[/HS]

Après, puisqu'on en revient aux lois, non, je ne considère pas que toutes sont faites pour notre bien. Le fameux article 24 qui interdit de filmer diffuser toussa les policiers était un piège à con. Vous me direz que l'article a été retiré, mais prenez date, je vous parie que dans 5 ans au plus il sera re-proposé et adopté. C'est ça le principe de l'agrandissement progressif du suppositoire, dont je parle avec élégance.
Encore que, là c'est un autre principe (qui revient presque au même) : on t'annonce un gros truc, tu hurles que tu n'en veux pas, mais ton cerveau s'habitue (un peu) à l'idée et cela permettra que ça passe plus tard, lorsque le contexte sera favorable.
Parce qu'on faisait mieux avant?
Le système évolue perpétuellement et se régule. Il change, et pour l'heure je n'ai pas vu de grosse régression. Ce n'est pas parce que nous voyons des malheurs intolérables que c'est pire qu'avant.

D'un point de vue social, on peut déjà relever pas mal de choses:
- Le RMI
- Les allocations qui se sont multipliées (et pour la plupart j'en suis content)
- L"amélioration de la condition de la femme
etc etc

Tout ce que je dis, c'est que jouer les paranoïaques en gueulant perpétuellement "ça empire" n'aide en rien. Tout ce que je demande, c'est d'être attentif et pas attentiste.

Une loi est douteuse? Je gueule aussi.
Une loi change? Je fais attention.
Une loi passe et elle est utile? J'en suis satisfait.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#4 095
Tout ce que je dis, c'est que jouer les paranoïaques en gueulant perpétuellement "ça empire" n'aide en rien. Tout ce que je demande, c'est d'être attentif et pas attentiste.
Bon, on oublie pas que le point de départ est la CNIL et une certaine ouverture des données médicales :)
Je considère cela comme l'ouverture d'une boite de Pandore qu'il va falloir sérieusement tenir. Tu soulignais que c'est le cas. Mais je parie que la prochaine évolution des textes dans ce domaine ne sera pas un renforcement du verrou mais une ouverture légèrement plus grande, toujours avec le verrou ad hoc. Idem pour la suivante, etc. Quand atteindra-t-on le niveau "danger" de l'ouverture ? A chacun de placer le curseur au niveau qu'il préfère. En ce qui me concerne, le curseur est plutôt bas :D

Digression HS sur les verrous :
Et les verrous... il faut s'en méfier aussi. La centrale de Fukushima était prévue pour encaisser des tremblements de terre et a pourtant commencer à défaillir lors du séisme que l'on sait. Les digues de protection anti-tsunami étaient sur-dimensionnées et ont pourtant été insuffisantes. Les verrous légaux aussi sont vicelards : on verrouille une loi pour la surveillance des terroristes, et on s'en sert contre des écolos (exemple cité dans un post précédent). Je ne remets pas en question le verrou CNIL actuel sur l'ouverture actuelle, je donne juste quelques avis sur les verrous :)
 

dartyduck

Grand Maître
#4 096
Fukushima a tenu les secousses sismiques, c'est le tsunami qui a inondé les sous-sols et noyé les pompes.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#4 097
Bon, on oublie pas que le point de départ est la CNIL et une certaine ouverture des données médicales :)
Je considère cela comme l'ouverture d'une boite de Pandore qu'il va falloir sérieusement tenir. Tu soulignais que c'est le cas. Mais je parie que la prochaine évolution des textes dans ce domaine ne sera pas un renforcement du verrou mais une ouverture légèrement plus grande, toujours avec le verrou ad hoc. Idem pour la suivante, etc. Quand atteindra-t-on le niveau "danger" de l'ouverture ? A chacun de placer le curseur au niveau qu'il préfère. En ce qui me concerne, le curseur est plutôt bas :D

Digression HS sur les verrous :
Et les verrous... il faut s'en méfier aussi. La centrale de Fukushima était prévue pour encaisser des tremblements de terre et a pourtant commencer à défaillir lors du séisme que l'on sait. Les digues de protection anti-tsunami étaient sur-dimensionnées et ont pourtant été insuffisantes. Les verrous légaux aussi sont vicelards : on verrouille une loi pour la surveillance des terroristes, et on s'en sert contre des écolos (exemple cité dans un post précédent). Je ne remets pas en question le verrou CNIL actuel sur l'ouverture actuelle, je donne juste quelques avis sur les verrous :)
Comme le dit @dartyduck c'est le tsunami qui a inondé et ravagé la centrale.
On ne doit surtout pas fantasmer un risque zéro, sinon à ce titre personne ne devrait plus rouler en voiture et encore moins prendre l'avion vu le taux de mortalité par accident.

Etre prudent fait sens: nous avons un arsenal sécuritaire bien au-delà des recommandations internationales sur le nucléaire... ça n'empêchera pas pour autant qu'il y a un risque non nul.
De la même manière, pour une loi la mieux rédigée possible, si celle-ci offre la moindre interprétation même tordue... on trouvera quelqu'un pour en exploiter la faille.

Pour revenir sur la boite de Pandore. Le fait qu'une loi soit en place est justement là pour tenter de refermer ladite boite. Les exemples de failles dans les règles de respect de la vie privée ne manquent pas, et l'un des éléments les plus flagrants a été mis en lumière avec les problèmes liés à l'exploitation des informations par Google notamment, mais également les mutuelles, les assurances, bref faute de règles tous s'engouffraient dans les failles. En légiférant, on tente d'endiguer cette attitude.

De mon côté, ce qui me bluffera toujours c'est que les masses refilent leurs données aux entreprises sans tiquer à quelque moment que ce soit, mais gueulent comme des veaux à la moindre loi justement mise en oeuvre pour réduire au possible cette emprise des sociétés sur la vie des citoyens.

Est-ce parfait? Sûrement pas. Les nouveaux usages, équipements et sources de données rendent les lois au mieux moins efficaces, au pire obsolètes. Et là... le législateur a un rôle essentiel: trouver une formulation couvrant toute situation nouvelle sans qu'un doute puisse entrer.
Petite anecdote: comme le Bitcoin ne peut pas être traité comme une monnaie, cela n'empêche pas que cela peut être une source de revenus et de plus-value. Comment qualifier la "monnaie" virtuelle sans énoncer le mot "monnaie"? En déclarant le tout comme une "valeur mobilière", ce qui est suffisamment précis fiscalement, et vague physiquement pour créer une taxe...
 

dartyduck

Grand Maître
#4 098
Pinaise c'est de plus en plus déserté le forum. J'aimais bien y venir pendant mes pauses vape au taf mais il ne s'y passe plus rien... 😕
 

thomade54

Grand Maître
#4 099
Donc dans les derniers messages y a rien en cat info, que du blabla ou bitstrot...
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#4 100
Yep... Les forums de Tom's ont énormément perdu... de tout.
Comme tous les forums, mais plus encore que celui de chasseur d'images ou hardware.fr.
Et même sur ces forums, l'activité est le fait d'une poignée d'activistes monomaniaques (à peine exagéré :censored:).
Que faire pour lutter contre ce déclin ?
Il y a un "laissé faire" au niveau éditorial qui est manifeste surtout chez TG/THW.
Et nous, en tant qu'utilisateurs et principaux producteurs de contenu, nous avons notre part en n'étant pas assez accueillants pour les nouveaux. Il y a 10 ans (ou plus), les "anciens" formaient une caste inaccessible aux nouveaux venus.
Les anciens sont partis, personne n'a pris la relève.

On ne va pas se lamenter... On continue à profiter des restes du forum, et on a intérêt à trouver ce délicat équilibre entre l'accueil bienveillant et l'humour acide typique des fofos...
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
862 908
Messages
7 751 070
Membres
1 582 327
Dernier membre
togna
Partager cette page
Haut