Covid-19 : SIRE ! SIRE ! NOUS ALLONS TOUS MOURIR !!!!

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

dartyduck

Grand Maître
#2 604
Tiens DD, trouvé dans https://www.lepoint.fr/politique/co...au-31-juillet-2022--13-10-2021-2447607_20.php
Le pass sanitaire sera « levé dès lors que nous le pourrons ». Ces mots ont été prononcés par Gabriel Attal, mercredi 13 octobre, à l’issue du conseil des ministres. Toutefois, le porte-parole du gouvernement a précisé que le recours possible à celui-ci serait prolongé « jusqu’au 31 juillet 2022 ».
ok, donc pas de date de levée :merci:
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 606
@magellan : la bienveillance n'a aucune limite...

Ce n'est pas récent, mais c'est toujours d'actualité.
Le texte porte sur les misères des hères qu'on maltraite et juge de haut, et non de "pardon" pour celles et ceux qui dérivent. De plus, c'est un texte portant sur la charité religieuse... d'une religion qui exprime dans ses propres fondements le jugement de l'Eternel pour finir au paradis ou en enfer. Dans ces conditions, ce texte c'est "soyez charitables avec autrui qui souffre et qui n'a rien", pas "pardonnez n'importe quel propos sous prétexte de charité".
D'ailleurs
De nostre mal personne ne s'en rie :
Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!

De notre malheur, que personne ne se moque,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre!
Mais bon là ça dérive de nouveau.
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#2 607
[mode : je revendique ma c#nnerie]
Pardonne moi alors de préférer dériver sur de la vieille poésie plutôt que sur du complotisme... [/mode]
Pour moi, être bienveillant, c'est accepter l'altérité, la différence de "l'autre", sans pour autant tout accepter. Cela me rappelle des échanges avec @[email protected] sur l'emploi de la force par l'État.

Au sujet du Covid et du pass, il semble que le gouvernement envisage la possibilité de suspendre l'obligation du pass, à la condition de pouvoir le rétablir si besoin, même en cas de vacance parlementaire. D'où l'idée de "rétablir" quelque chose qui est toujours en cours.
 

drul

Obscur pro du hardware
Staff
#2 608
@mezigo Attention l’invocation des "Grands Anciens" n'est pas sans risque :o

Ph'nglui mglw'nqfh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#2 609
Je suis vacciné, je suis déjà fou...
 

SergioVE

Grand Maître
#2 611
Le texte porte sur les misères des hères qu'on maltraite et juge de haut, et non de "pardon" pour celles et ceux qui dérivent. De plus, c'est un texte portant sur la charité religieuse... d'une religion qui exprime dans ses propres fondements le jugement de l'Eternel pour finir au paradis ou en enfer. Dans ces conditions, ce texte c'est "soyez charitables avec autrui qui souffre et qui n'a rien", pas "pardonnez n'importe quel propos sous prétexte de charité".
Mais bon là ça dérive de nouveau.
Pas tout à fait d'accord avec toi. N'oublie pas que Villon a écrit ça en prison, condamné à mort... peine commuée ensuite en 10 ans de bannissement grâce à ses appuis. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il avait dérivé et sans doute ses compagnons d'infortune aussi.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 612
[mode : je revendique ma c#nnerie]
Pardonne moi alors de préférer dériver sur de la vieille poésie plutôt que sur du complotisme... [/mode]
Pour moi, être bienveillant, c'est accepter l'altérité, la différence de "l'autre", sans pour autant tout accepter. Cela me rappelle des échanges avec @[email protected] sur l'emploi de la force par l'État.

Au sujet du Covid et du pass, il semble que le gouvernement envisage la possibilité de suspendre l'obligation du pass, à la condition de pouvoir le rétablir si besoin, même en cas de vacance parlementaire. D'où l'idée de "rétablir" quelque chose qui est toujours en cours.
Tu n'as pas à t'en excuser. Je comprends ton idée, je ne la cautionne pas, c'est tout.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 614
Ce genre de chose me scandalise, mais c'est une réaction qu'on peut attendre quand les parents "s'amusent" à se munir de faux pass vaccinal par exemple. Je ne cautionne pas mais je peux comprendre... mais ça va à l'encontre de la volonté actuelle de l'état à savoir ne pas imposer le vaccin, et rendre contraignant le fait de ne pas être vacciné. On n'est pas en Italie qui applique l'obligation pour travailler par exemple. Et ça va à l'encontre de ma propre volonté: je suis pour la vaccination, pas pour l'usage dévoyé de ce prétexte pour ouvrir de vraies boites de Pandore.

J'ajoute en outre qu'en principe le dossier médical est privé et ouvert qu'en cas de nécessité absolue par des praticiens, et non par le tout-venant administratif.

Ce qui m'inquiète ça n'est pas tant que les députés puissent envisager d'userd'une telle méthode, mais qu'il y ait une possibilité d'aller au-delà des consignes nationales à ce niveau. Cela peut aisément mener à des dérives encore plus problématiques concernant la vie privée des patients. A quand le filtre à l'embauche dans les administrations s'il y a des pathologies comme être séropositif? A quand le refus des écoliers s'ils présentent des problèmes de santé et/ou des handicaps? S'il y a des règles (cf le pass vaccinal pour l'accès aux lieux publics par exemple), la personne n'a pas à consulter le dossier médical, c'est au tiers de fournir une preuve "anonyme" de son suivi médical. Cela doit selon moi suffire!

Il est évident qu'il faut des critères à cause de la pandémie, mais cela ne doit pas permettre n'importe quoi.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 615
Il faut savoir que la prolongation du pass sanitaire jusqu'en juillet 2022 a été rejetée en premier vote par les députés mardi. Mais le vote a été soumis à nouveau mercredi dans la nuit, avec seulement 178 députés présents sur 577, et a été voté. Mais d'où on refait un vote quand le premier n'a pas été dans le sens du gouvernement ???
 

SergioVE

Grand Maître
#2 616
Il faut savoir que la prolongation du pass sanitaire jusqu'en juillet 2022 a été rejetée en premier vote par les députés mardi. Mais le vote a été soumis à nouveau mercredi dans la nuit, avec seulement 178 députés présents sur 577, et a été voté. Mais d'où on refait un vote quand le premier n'a pas été dans le sens du gouvernement ???
On change un mot dans le texte et hop, nouveau vote, non ?
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 618
Il faut savoir que la prolongation du pass sanitaire jusqu'en juillet 2022 a été rejetée en premier vote par les députés mardi. Mais le vote a été soumis à nouveau mercredi dans la nuit, avec seulement 178 députés présents sur 577, et a été voté. Mais d'où on refait un vote quand le premier n'a pas été dans le sens du gouvernement ???
Et si au lieu de supputer nous allions voir les modifications apportées au texte de loi pour savoir ce qui précisément a été rejeté puis finalement adopté?
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#2 620
Mais le vote a été soumis à nouveau mercredi dans la nuit, avec seulement 178 députés présents sur 577, et a été voté.
On change un mot dans le texte et hop, nouveau vote, non ?
Je ne sais pas si c'est pour cette raison mais c'est malheureusement une pratique courante, d'aussi loin que je me souvienne.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • Maxens63
  • SergioVE
  • bibi orunitia
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
861 479
Messages
7 740 229
Membres
1 582 327
Dernier membre
JB-CHAUVIN
Partager cette page
Haut