Covid-19 : SIRE ! SIRE ! NOUS ALLONS TOUS MOURIR !!!!

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

labul671

Grand Maître
#2 781
Je n'irais pas aussi loin. Je ne peux pas envisager le refus de soin car il peut y avoir aussi des non-vaccinés pour des raisons non liées à un choix personnel. ça a été un vrai souci en prison par exemple (et je ne sais pas où il en sont). Entre un environnement confiné et l'indisponibilité des doses pour s'occuper des détenus, cela a créé de vrais clusters. Nombre de gardiens et même de directeurs de la pénitentiaire ont dénoncé la situation. J'ose espérer que cela s'est amélioré.

A partir de là, j'aurais plus choisi de taper au portefeuille en déremboursant. C'est méchant, mais pas de refus de soin me concernant.

j'imagine le souk si cela arrive un jour !!!:ROFLMAO:
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#2 783
On a dans le débat un vrai problème entre d'une par notre gouvernement qui a tous les défauts habituels et une crise sanitaire gérée par la médecine d'autre part.

De fait je suis sûr que plein de personnes s'opposent à la vaccination rien que par défiance envers notre élite administrative.
Fort heureusement ce ne sont pas eux qui font les études de médicaments :o
 

drul

Obscur pro du hardware
Staff
#2 784
En Suisse on dénombre 155 décès des suites de complications graves suivant une vaccination (ARNm).
Aucune preuve que le vaccin soit toutefois la cause du décès, mais il y a fort à parier que c'est lié pour au moins partie de ces décès.
Rien n'est caché DD, c'est juste que prouver que la cause du décès est la vaccination est bien plus difficile que tu ne le penses.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 786
En Suisse on dénombre 133 décès des suites de complications graves suivant une vaccination.
Aucune preuve que le vaccin soit toutefois la cause du décès, mais il y a fort à parier que c'est lié pour au moins partie de ces décès.
Rien n'est caché DD, c'est juste que prouver que la cause du décès est la vaccination est bien plus difficile que tu ne le penses.
oui j'imagine. Et j'imagine aussi les conséquences d'une telle annonce
 

dartyduck

Grand Maître
#2 787
On a dans le débat un vrai problème entre d'une par notre gouvernement qui a tous les défauts habituels et une crise sanitaire gérée par la médecine d'autre part.

De fait je suis sûr que plein de personnes s'opposent à la vaccination rien que par défiance envers notre élite administrative.
Fort heureusement ce ne sont pas eux qui font les études de médicaments :o
ah bah oui, c'est même très certain. Moi le premier. pourquoi on n'a pas laissé les médecins de terrain gérer cette pandémie au cas par cas ? Combien sont morts chez eux parce que le 15 leur a dit de rester chez eux ? ou sont restés au max chez eux, et sont morts à l'hopital car pris en charge bien trop tard ?
 

drul

Obscur pro du hardware
Staff
#2 789
Et j'imagine aussi les conséquences d'une telle annonce
Tout le problème de la communication d'un gouvernement et la raison principale que tu lui reproches tant.
- être transparent et risqué des mouvements de paniques (cf. le PQ)
- Filtré les données et alimenté les théories complotistes.

Choix cornéliens non ?

Tu dis toujours tout à tes enfants quand une situations te dépasse et que tu es en cours d'analyse/résolution ?
 

dartyduck

Grand Maître
#2 790
Tout le problème de la communication d'un gouvernement et la raison principale que tu lui reproches tant.
- être transparent et risqué des mouvements de paniques (cf. le PQ)
- Filtré les données et alimenté les théories complotistes.

Choix cornéliens non ?

Tu dis toujours tout à tes enfants quand une situations te dépasse et que tu es en cours d'analyse/résolution ?
oui j'essaie au maximum d'être transparent avec mes enfants. Ca démystifie le problème, j'explique pas tous les détails mais je n'annonce rien de ferme tant que je ne suis pas sur, ça évite les annonces contradictoires qu'ils ne comprendraient pas. Je leur dis que je sais pas, et quand ils demandent l'évolution je leur explique. Ils sont assez grands pour comprendre.
Et surtout, surtout, je fais en sorte de ne pas leur faire peur. Même s'il y a lieu d'avoir peur, j'essaie de les protéger de ça. C'est pour ça qu'on évite qu'ils regardent les journaux télévisés, c'est trop anxiogène (covid ou pas d'ailleurs)
 

drul

Obscur pro du hardware
Staff
#2 791
oui j'essaie au maximum
Ce que fait également un gouvernement ... (et qui inclut certains cas ou tu ne le fait pas ...)
Lorsqu'on travail avec des masses, ce "maximum" se réduit forcément un peu ...

N.B. je n'ai aucun doute que tu fais un excellent "travail" avec tes enfants.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 792
Ce que fait également un gouvernement ... (et qui inclut certains cas ou tu ne le fait pas ...)
Lorsqu'on travail avec des masses, ce "maximum" se réduit forcément un peu ...
Je suis désolé mais il a appliqué une politique de la peur. Et les média ont ajouté une couche.
N.B. je n'ai aucun doute que tu fais un excellent "travail" avec tes enfants.
Je suis pas un papa parfait mais j'essaie de les protéger sans leur mentir.
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
#2 793
ah bah oui, c'est même très certain. Moi le premier. pourquoi on n'a pas laissé les médecins de terrain gérer cette pandémie au cas par cas ? Combien sont morts chez eux parce que le 15 leur a dit de rester chez eux ? ou sont restés au max chez eux, et sont morts à l'hopital car pris en charge bien trop tard ?
Parce qu'il est impossible de déléguer de tels choix quand on parle de pandémie aussi problématique. Et pire encore, tu aurais eu le droit à un scandale de la part des patients et des praticiens gueulant "on laisse les médecins faire le job!".

Donc non: on ne peut pas déléguer et s'adosser qu'aux professionnels de santé quand on doit faire des choix drastiques à l'échelle d'une nation.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 794
Parce qu'il est impossible de déléguer de tels choix quand on parle de pandémie aussi problématique. Et pire encore, tu aurais eu le droit à un scandale de la part des patients et des praticiens gueulant "on laisse les médecins faire le job!".

Donc non: on ne peut pas déléguer et s'adosser qu'aux professionnels de santé quand on doit faire des choix drastiques à l'échelle d'une nation.
je suis pas aussi catégorique. Je pense qu'on aurait pu faire qqch d'intelligent en collaboration avec les médecins de terrain.
Ce qui m'étonne c'est qu'on ait réussi à produire un vaccin plus vite qu'un traitement. C'est si long à trouver un traitement ?
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#2 796
Je suis pas un papa parfait mais j'essaie de les protéger sans leur mentir.
Donc ma fille tu peux prendre la pilule pour ne pas tomber enceinte mais tu vas augmenter ton risque de maladie vasculaire et peut être faire un AVC ou une embolie pulmonaire.

Quand j'étais en réa on avait Vanessa, une jeune patiente de 13 ans dans le coma suite à sa mise sous pilule, cela ne m'empêchera pas de l'encourager pour ma fille.

PS : Pour l'histoire drôle Vanessa m'a fait virer de réa pour faute. Son cas était donné comme perdu, on l'avait depuis 2 mois. J'ai oublié de la maintenir attachée (comme tous les intubés) après ses soins et elle s'est réveillée d'un coup (après un traitement expérimental) s'est extubée, déperfusée, tombée de son lit. Personne n'aurait dit qu'elle s'en serait sortie !
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 797
Je suis désolé mais il a appliqué une politique de la peur. Et les média ont ajouté une couche.

Je suis pas un papa parfait mais j'essaie de les protéger sans leur mentir.
Je ne suis pas en position de critiquer quoi que ce soit sur l'éducation de tes enfants. D'une, ça ne me regarde pas, deux je n'ai aucune idée de comment tu t'y prends, et trois ce serait prétentieux de de croire que je ferais mieux que toi.

A partir de là, la communication sur l'information est très délicate, surtout avec les enfants. On a tous nos filtres idéologiques et moraux. Cela rend d'autant plus complexe de ne pas leur transmettre nos opinions. Dans le cadre de la pandémie, énormément de gosses se sont mis sur la tronche parce que papa/maman avait des idées, et que le môme d'en face avait des parents avec des idées radicalement différentes.

C'est d'ailleurs en cela que, de mon point de vue purement personnel et totalement subjectif, je pense qu'il est même plus sage de leur expliquer clairement "j'ai des idées mais pour le moment c'est difficile de te donner une façon de comprendre les choses", et de rester sur les éléments factuels basiques. C'est difficile, mais ne pas teinter son propos avec ses idées est à mon sens plus prudent que de les imprégner de nos vues au risque de les voir confrontés à nos erreurs et non les leurs.

Prenons ton cas pour exemple.
Tu n'es pas pour le passe vaccinal. Fort bien. Ne jugeons pas sur cette façon de voir les choses, chacun la sienne. En revanche, observons ce qu'il va y avoir comme conséquences pour l'enfant.
- Soit tu lui expliques qu'il y a un pass pour diverses raisons, que tu t'y plies parce que c'est la loi etc
- Soit tu y ajoutes ton opinion personnelle (avec toute la bonne/mauvaise foi qu'on peut tous mettre dans nos explications).
Dans le second cas: sachant que les règles sont faites pour tous qu'on les apprécie ou non, cela induit que le gosse pourrait vite se faire l'écho de tes idées (qu'il ne saura/pourra pas forcément ni comprendre ni même verbaliser correctement). Et c'est lui qui pourrait en subir, à tort, des conséquences fâcheuses.
Tout ceci ne dit pas que tu as raison ou tort! Je pense que tu as tort, et réciproquement tu penses que j'ai tort. Il n'y a pas de délit d'opinion et heureusement. Par contre, tentons d'exclure nos gosses du débat quand il y en a, et au pire, tentons de leur expliquer le nécessaire hors de toute détermination personnelle.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 798
Donc ma fille tu peux prendre la pilule pour ne pas tomber enceinte mais tu vas augmenter ton risque de maladie vasculaire et peut être faire un AVC ou une embolie pulmonaire.

Quand j'étais en réa on avait Vanessa, une jeune patiente de 13 ans dans le coma suite à sa mise sous pilule, cela ne m'empêchera pas de l'encourager pour ma fille.

PS : Pour l'histoire drôle Vanessa m'a fait virer de réa pour faute. Son cas était donné comme perdu, on l'avait depuis 2 mois. J'ai oublié de la maintenir attachée (comme tous les intubés) après ses soins et elle s'est réveillée d'un coup (après un traitement expérimental) s'est extubée, déperfusée, tombée de son lit. Personne n'aurait dit qu'elle s'en serait sortie !
C'est tout le problème de la médecine je pense. Tu mets clairement en lumière un évènement qui peut servir de calque de pensée.
Tu démontres
- Qu'il y a des risques non nul pour toute méthode médicale (là de la contraception dans ton exemple)
- Que les gérer est toujours lié à de l'humain
- Que les traitements ne peuvent pas prétendre au 100%. (dans un sens ou dans l'autre)

Je suis comme toi, je suis un pragmatique. Dans le cas du vaccin, on m'aurait annoncé une efficacité en deçà des 80% j'aurais été autrement plus réticent à me faire piquer, et je ne parle même pas en deçà de 50%! De plus, appliquant systématiquement l'équation profit/risque par rapport au besoin, je me suis fait vacciner en connaissance de cause... et non sur la seule base de mon opinion personnelle.

Je suis un mauvais élève en plus pour les vaccins! Je dois me faire refaire tous mes rappels depuis des années (tétanos en tête de liste). J'en assume pleinement la responsabilité. Toutefois, ce manque de rigueur n'implique pas de risque pour d'autres. C'est toute la nuance que je fais quand on me parle de vaccination.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 799
je suis pas aussi catégorique. Je pense qu'on aurait pu faire qqch d'intelligent en collaboration avec les médecins de terrain.
Ce qui m'étonne c'est qu'on ait réussi à produire un vaccin plus vite qu'un traitement. C'est si long à trouver un traitement ?
Oui. C'est plus compliqué au final. C'est purement logique. Le vaccin, c'est réussir à "bidouiller" (je caricature) un virus inactivé (pour simplifier) ou un procédé permettant de dire à l'organisme de produire une façon de combattre la maladie.
Le traitement lui doit gérer les symptômes, et là... ça devient vite l'enfer. Entre les médicaments brutaux à forts effets secondaires MAIS efficaces, ceux qui le sont moins et qui peuvent induire un retard de rétablissement, et ceux qui font un peu d'effet chez les uns et pas chez les autres...

Quand on traite les conséquences et non la cause première, ça multiplie les complications possibles, les effets indésirables, et en y ajoutant les pathologies existantes des patients contaminés, tu dois alors faire le nettoyage dans le bazar en disant "si X a tels symptômes, sont-ils à corréler avec la maladie, ou est-ce une pathologie déjà existante qui s'intensifie?". Prenons le cas des problèmes respiratoires: est-ce que mon tabagisme me rend moins sensible aux soins en cas de contamination? Est-ce que cela influe aussi sur les médicaments qui me seraient prescrits?
 

SergioVE

Grand Maître
#2 800
@dartyduck : tu dis que pour la vaccination type Arn on n'a pas assez de recul et donc que tu es réticent à faire vacciner tes enfants. Soit. Après tout, il a fallu des décennies pour s'apercevoir que l'amiante tuait les mineurs. Mais toi-même tu vapotes des trucs pour lesquels tu n'as aucun recul et qui peuvent être susceptibles de te tuer à petit feu. Est-ce bien cohérent ?
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
861 849
Messages
7 743 484
Membres
1 582 326
Dernier membre
togna
Partager cette page
Haut