Covid-19 : SIRE ! SIRE ! NOUS ALLONS TOUS MOURIR !!!!

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

magellan

Modérâleur
Staff
#2 821
les quotas de médecins sont gérés par l'état
les quotas infirmiers et aide soignant sont gérés indirectement par les régions

Dans les deux cas ils y'a plein, plein de candidats et peu d'élus.
Et abaisser le niveau d'exigence me semble dangereux.
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#2 822
C'est pourtant ce qu'il se passe avec le projet Veran et ses Infirmières de Pratique Avancée.
Le droit de prescription glisse vers le paramédical
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 824
C'est pourtant ce qu'il se passe avec le projet Veran et ses Infirmières de Pratique Avancée.
Le droit de prescription glisse vers le paramédical
Après je ne suis pas expert... de là j'ai quelques "idées" (mais qui peuvent se faire étriller par les pros)
- Commencer la formation plus tôt. On fait faire des stages aux ados, pourquoi ne pas proposer des filières qui abordent le concret du métier plutôt pour déjà assister un peu les services? rien de bien compliqué, mais leur apprendre des fondamentaux et voir un peu la réalité du terrain? Cela pourrait même être poussé jusqu'à un système un peu basé sur les concepts hiérarchiques "militaires" où un concept de grade permet à qui commence plus tôt de voir sa rémunération profiter de l'effet cliquet?
- Envisager que des soins non urgents ("bobologie" comme on dit) puisse être plus pris en charge par du personnel mixant la compétence de base infirmerie et des fondamentaux de médecine? Je ne considère pas qu'un infirmier soit incapable de prescrire... juste qu'il lui manque pas mal de formation pour ne pas faire d'erreur grave. Donc, ça pourrait s'envisager sur des médicaments qu'on peut qualifier de non dangereuses, non?
- Subventionner plus des systèmes de type dispensaires pour éviter le désert médical. L'idée: faire financer par l'état les locaux/équipements de base, donner des crédits à taux zéro pour les équipements plus lourds (dentiste par exemple), en contrepartie de tarifs régulés et de quelques obligations du style permanences et déplacements chez les patients.
- imposer aux mutuelles (vu qu'on veut glisser vers le privé pour la sécurité sociale!) de financer via une taxe dédiée la capacité hospitalière. En plus, cette taxe n'est pas gênante vu qu'ils sont financés par les souscripteurs, et qu'ils ne payent que ce qu'ils couvrent.. alors autant les pressurer un peu plus fort plutôt que les employeurs et les salariés.

Ce sont peut-être des idées à la con, je ne suis pas du métier. Mais je me suis dit que ces différents points pourraient peut-être améliorer les choses.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 825
Après je ne suis pas expert... de là j'ai quelques "idées" (mais qui peuvent se faire étriller par les pros)
- Commencer la formation plus tôt. On fait faire des stages aux ados, pourquoi ne pas proposer des filières qui abordent le concret du métier plutôt pour déjà assister un peu les services? rien de bien compliqué, mais leur apprendre des fondamentaux et voir un peu la réalité du terrain? Cela pourrait même être poussé jusqu'à un système un peu basé sur les concepts hiérarchiques "militaires" où un concept de grade permet à qui commence plus tôt de voir sa rémunération profiter de l'effet cliquet?
- Envisager que des soins non urgents ("bobologie" comme on dit) puisse être plus pris en charge par du personnel mixant la compétence de base infirmerie et des fondamentaux de médecine? Je ne considère pas qu'un infirmier soit incapable de prescrire... juste qu'il lui manque pas mal de formation pour ne pas faire d'erreur grave. Donc, ça pourrait s'envisager sur des médicaments qu'on peut qualifier de non dangereuses, non?
- Subventionner plus des systèmes de type dispensaires pour éviter le désert médical. L'idée: faire financer par l'état les locaux/équipements de base, donner des crédits à taux zéro pour les équipements plus lourds (dentiste par exemple), en contrepartie de tarifs régulés et de quelques obligations du style permanences et déplacements chez les patients.
- imposer aux mutuelles (vu qu'on veut glisser vers le privé pour la sécurité sociale!) de financer via une taxe dédiée la capacité hospitalière. En plus, cette taxe n'est pas gênante vu qu'ils sont financés par les souscripteurs, et qu'ils ne payent que ce qu'ils couvrent.. alors autant les pressurer un peu plus fort plutôt que les employeurs et les salariés.

Ce sont peut-être des idées à la con, je ne suis pas du métier. Mais je me suis dit que ces différents points pourraient peut-être améliorer les choses.
Tes idées sont bonnes. Juste pas vraiment dans l'ère du temps. Du moins un peu à l'opposé des plans de ce cher gouvernement :lol:
 

dartyduck

Grand Maître
#2 826
Pour en revenir au vaccin de ma fille : la pharmacienne a appelé pour déplacer la date de la 2e dose de Charline. Elle propose du Pfizer elle n'en aura que mardi prochain. C'est marrant elle m'avait dit l'autre jour qu'il ne fallait pas s'inquiéter avec moderna et là d'elle même elle me propose du pfizer. Soit elle a pris au sérieux mon inquiétude de l'autre jour, soit y'a eu des consignes officielles ??
 

vince1053

Modérateur
Staff
#2 827
Ou soit ils ne sont pas livré !!!
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#2 828
Ben tout simplement oui...
Elle aura de la Deutsche Qualität !
 

dartyduck

Grand Maître
#2 829
Non non, normalement le rdv était prévu pour hier, et elle avait le moderna en stock. Mais il fallait décaler car elle nous préconisait plutôt du pfizer.
 

vince1053

Modérateur
Staff
#2 830
Bizarre quand même, il faudra lui demander pourquoi !!
« Les rappels vaccinaux sont effectués uniquement avec des vaccins à ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna). Ces deux vaccins peuvent être utilisés quel que soit le vaccin utilisé dans le cadre du premier schéma vaccinal, mais le vaccin Pfizer-BioNTech est recommandé pour les personnes de moins de 30 ans », précise le ministère de la Santé,
Par contre si l'on va sur le site, les personnes de moins de 12 à 64 ne sont éligigibles pour aucun des 2, (mise à jour du 19-11-2021) lire le tableau
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#2 831
... tableau qui concerne la 3e dose. (dose de rappel après schéma vaccinal complet, donc cas particulier pour les schémas à dose unique)
déplacer la date de la 2e dose de Charline.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 832
Juste pour l'info qui vient de me parvenir (mea culpa si ça a été déjà abordé ici)
https://www.francetvinfo.fr/sante/m...aux-non-vaccines-prives-d-emploi_4828075.html

Je trouve hautement scandaleux qu'on puisse oser tenter de telles manoeuvres. Je suis même épaté qu'on n'ait pas quelque-part une instrumentalisation en omettant "évidemment" (sic) que les élus concernés sont... PS.

Je refuse fermement que quelque parti que ce soit agisse de la sorte. ça me rappelle le FN (en son temps) qui donnait des primes à la naissance qu'aux gens de nationalité française. Dans le genre manipulation nauséabonde cela se pose là. On est dans le même procédé: faire du chantage en revendiquant des propos comme (je cite avec des pincettes)
Pour Xavier Fortinon, le président (PS) du département des Landes interrogé par France Bleu Gascogne, l'État "prend une décision, que je ne commente pas, mais qu'il l'assume et qu'il ne demande pas à d'autres de payer à sa place.". Il ne faut pas demander "au département de financer les pertes de ressources des personnes qui ne sont pas vaccinées". Il assure ne pas attaquer l'État en raison du coût financier de la mesure mais sur une question de principe.
Le pire? C'est qu'il s'agit non pas d'aller dénoncer/gêner les non-vaccinés... mais d'un problème de fric pour provoquer l'état. C'est minable! Dites les gars, vous n'avez pas à déterminer qui doit payer quoi. Initialement les gens qui ont perdu leur emploi à cause de l'obligation de vaccination ont fait un choix personnel. De là pour autant, le RSA est un revenu universel pour de l'assistance sociale... pas un salaire! On peut être viré pour X raisons (bonnes ou mauvaises) mais ça ne conditionne pas pour autant les aides de l'état!
Rappel à ces élus:
https://www.l-expert-comptable.com/...rave-ouvre-droit-aux-allocations-chomage.html
L'allocation chômage est due dans tous les cas! Point final.
Il en va de même pour le RSA (selon les conditions d'attribution)


Qu'on aille dérembourser les soins (mais en les ayant prodigués) je peux cautionner, mais NON on ne touche pas aux revenus sociaux comme le RSA.

Je tenais à partager cela pour plusieurs aspects fondamentaux me concernant:
- Je suis pour la vaccination et je n'ai eu de cesse de le marteler
- Je suis pour le pass vaccinal tant qu'il reste dans des conditions analogues au carnet de santé
MAIS
- Tant qu'il n'y a pas d'obligation claire de vaccination, pas question de voir de telles choses se produire. Si l'état impose le vaccin (ça n'arrivera pas, en tout cas pas tant que cela n'amène pas à une mortalité telle qu'on ne voit plus d'autre manière de forcer la main), alors éventuellement on pourra réfléchir à des sanctions éventuelles financières.
NOTA: je tiens au éventuellement car pour mémoire le RSA (tout comme une portion des bas salaires comme le SMIC) sont supposés être protégés contre les saisies et j'en passe. Dans ces conditions, rien que légalement ça n'a pas de sens, et moralement plus encore!
- Je refuse qu'on touche aux revenus quel qu'ils soient. Le RSA est un soutien, une aide pour les plus précaires (du moins sur le papier... n'allons pas sur le sujet ça n'est pas le le lieu ni le moment).
- Je pense que les gens sont hélas trop dans la prise de décision personnelle sous couvert de "libre arbitre". Malheureusement, ce libre-arbitre mène forcément à des refus pour une question de principe et non par bon sens. Je prends une analogie: quelqu'un qui refuse de traverser un champ de mines est quelqu'un de bon sens. Quelqu'un qui refuse de traverser un pré en France sous prétexte que "il y a 0.0001% de risque de croiser un nid de frelons asiatiques" est un idiot.
 

dartyduck

Grand Maître
#2 833
Euh... L'état n'impose pas le vaccin mais réduire la validité du test de 72h à 24h, cest kif-kif. Il s'est passé quoi, médicalement parlant, pour faire passer le test de 72 à 24h ? Quelle est la justification sanitaire ? Si ce n'est purement politique et forcer la main pour se faire vacciner ? :o
 

SergioVE

Grand Maître
#2 834
Euh... L'état n'impose pas le vaccin mais réduire la validité du test de 72h à 24h, cest kif-kif. Il s'est passé quoi, médicalement parlant, pour faire passer le test de 72 à 24h ? Quelle est la justification sanitaire ? Si ce n'est purement politique et forcer la main pour se faire vacciner ? :o
Quelqu’un a enfin compris qu’un test négatif valable 72 heures c’est n’importe quoi vu qu’on peut être contaminé en sortant du labo. 24 heures c’est encore trop. Le test négatif ne devrait même pas être pris en compte, sauf en tant qu’outil de diagnostic.
 

AccroPC2

Fou du PC
Staff
#2 835
Quelqu’un a enfin compris qu’un test négatif valable 72 heures c’est n’importe quoi vu qu’on peut être contaminé en sortant du labo. 24 heures c’est encore trop. Le test négatif ne devrait même pas être pris en compte, sauf en tant qu’outil de diagnostic.
Et donc comme être vacciné ne t'empêche ni d'avoir le covid ni de le transmettre, on devrait ne pas le prendre en compte non plus...

Perso j'ai plus confiance en une personne non vaccinée avec un test négatif qu'une vaccinée sans test ...
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 836
Et donc comme être vacciné ne t'empêche ni d'avoir le covid ni de le transmettre, on devrait ne pas le prendre en compte non plus...

Perso j'ai plus confiance en une personne non vaccinée avec un test négatif qu'une vaccinée sans test ...
Correction: une personne vaccinée est moins contagieuse et ses risques sont moindres... Et le test comme dit précédemment n'a aucune durée de validité là où un vaccin (ton organisme) a une durée identifiable de résistance au virus.

Donc je ne comprends pas ton raisonnement.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#2 837
Euh... L'état n'impose pas le vaccin mais réduire la validité du test de 72h à 24h, cest kif-kif. Il s'est passé quoi, médicalement parlant, pour faire passer le test de 72 à 24h ? Quelle est la justification sanitaire ? Si ce n'est purement politique et forcer la main pour se faire vacciner ? :o
Tu préfères l'Italie qui impose?
Ah et j'insiste: quand on fait un choix qu'on sait contraignant, on l'assume.

C'est tout le principe. On refuse le vaccin? On en assume également les contraintes.
C'est strictement le même concept pour énormément de choses. Un choix s'assume de bout en bout, et pour ma part que le test soit restreint me semble logique. Ne tais pas non plus qu'avant le pass vaccinal nombre de lieux procédaient (et procèdent encore) au test en direct pour qu'il soit réellement valide.

Et ça ne me choque pas outre mesure. Tout TEST (ça porte bien son nom) est valide à l'instant où il est fait.... pas sur une durée quelconque. Par comparaison c'est comme le test HIV: il est valide au moment où il est fait. Si tu es contaminé 15 minutes plus tard lors d'un rapport non protégé, on va dire que le test est foireux?
 
Dernière édition:

AccroPC2

Fou du PC
Staff
#2 838
Correction: une personne vaccinée est moins contagieuse et ses risques sont moindres... Et le test comme dit précédemment n'a aucune durée de validité là où un vaccin (ton organisme) a une durée identifiable de résistance au virus.

Donc je ne comprends pas ton raisonnement.

il est pourtant limpide
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#2 839
Salut,

Un peu de lecture sur la comparaison de contagiosité entre vaccinés et non vaccinés.
En milieu de page, un diagramme semble résumer une des études les plus significatives sur ce sujet complexe et controversé.

Par contre, une donnée solide, qui persiste variant après variant, est que les personnes symptomatiques, vaccinées ou non, présentent des charges virales plus élevées et plus durables que les personnes asymptomatiques et sont donc très probablement plus contagieuses. Parce que la vaccination réduit efficacement le pourcentage de personnes infectées symptomatiques, y compris en cas d'infection par Delta, il est raisonnable de poser l'hypothèse que, globalement, les personnes vaccinées infectées sont moins contagieuses que les personnes non vaccinées infectées
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • SergioVE
  • SATS_FR
  • Nicolas3366
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
861 479
Messages
7 740 225
Membres
1 582 327
Dernier membre
JB-CHAUVIN
Partager cette page
Haut