Mon ordinateur plante si je le laisse allumé longtemps.

SergioVE

Grand Maître
#21
Il fut un temps où chez les grands comptes disposant de parcs de milliers de machines et donc d’une vision statistique assez précise, la consigne était de ne JAMAIS éteindre les postes car la plupart des pannes se déclenchaient à la remise en marche. Mais c’était avant…
 

magellan

Modérâleur
Staff
#22
Je tiens à rappeler quelques bricoles sur la mise en veille.
Le fonctionnement
Selon le type de mise en veille (mise en veille classique/prolongée), cela change notoirement le comportement du poste. Pire: si le BIOS a un souci, cela peut bloquer et même planter le poste. J'ai eu le cas avec la gestion de la mise en veille sur un PC portable où, après la veille, cela ne sortait plus et il fallait redémarrer... avec les dégâts sur les fichiers restés hélas ouverts à tort. Seule une MAJ du BIOS a résolu l'incident.

Les économies d'énergie
Laisser sa machine allumée "pour rien" n'apporte rien. Avec les SSD, se loguer à sa session va très vite aujourd'hui. Je ne vois plus l'intérêt pratique de laisser une machine systématiquement allumée hors usage commun.

La fiabilité
Laisser une machine en veille, c'est se confronter à un risque non nul de panne à l'instant T. Je m'explique: un composant même peu sollicité pourra tôt ou tard poser souci... Quand on n'est pas en face. C'est statistique: un PC personnel, c'est quelques heures maxi par jour d'usage, face à 24h par journée. Donc, statistiquement, une panne franche matérielle aura plus de chance de se produire en l'absence de l'utilisateur.

L'économiseur d'écran
Petit rappel historique: ces trucs étaient faits pour empêcher, sur les écrans cathodiques (CRT) ce qu'on appelle le marquage. Les plus anciens ont déjà vus des écrans où, même éteints, on pouvait lire du texte reste imprimé dans l'écran. De fait, cela faisait sens uniquement pour cela et éviter qu'un utilisateur fainéant omette d'éteindre son écran (au pire) ou de carrément éteindre le PC (évidemment bien mieux!).
Petite anecdote: le logo DVD qui rebondit sur vos platines de salon c'est pour la même raison, à savoir éviter que le logo reste en plein milieu et ne brûle (c'est le terme consacré et techniquement juste) la matrice de l'écran.
De fait: l'économiseur d'écran est écologiquement débile car il ne met pas la machine en veille, il ne fait que coller un écran "uni" ou une animation en lieu et place de l'affichage principal.

La sécurité (un peu hors sujet mais vital à réfléchir)
Si le profil est configuré sans verrouillage/demande de mot de passe, la mise en veille est problématique car elle peut permettre à quiconque de se mettre sur la session sans être bloqué par le mot de passe.... dans le monde de l'entreprise c'est hors de question.
Même combat pour l'économiseur d'écran: il faut absolument que la sortie de l'écran de veille prenne en charge la reconnexion de l'utilisateur. C'était une des pires failles de sécurité en entreprise: les postes restaient en veille, et bouger la souris suffisait à revenir sur une session connectée, avec les évidents problèmes de protection des informations que cela induit.

En entreprise
Comme le dit très justement @SergioVE il existait -et existe encore- des politiques liées à la veille/déconnexions des machines
Celles que j'ai déjà mises en applications ou auxquelles j'ai été confronté
- Déconnexion automatique sur durée d'inactivité (par exemple après 20 minutes sans activité)
- Planification de l'extinction systématique des postes hors plage horaire autorisée
- Verrouillage automatique forcé des sessions après inactivité
- Interdiction de configuration des économiseurs d'écran pour ne pas contourner les paramètres précédents
- Alertes par pop-up aux utilisateurs oubliant ces règles avant déconnexion
- Déconnexion systématique des utilisateurs à une heure donnée pour forcer une reconnexion.



Ce dernier paramètre a un intérêt fondamental: le suivi de sécurité/mise à jour.
Concrètement? On déconnecte, et la prochaine connexion exécute un script adapté au profil/domaine afin de
- forcer des mises à jour déployées pour Windows (WSUS)
- forcer les mises à jour des logiciels tiers par scripts adaptés
- Invalider les éventuels profils restés connectés alors qu'ils sont normalement annulés/verrouillés
- Faire apparaître des alertes spécifiques pour informer les utilisateurs concernant des problématiques internes (nota: plus efficace qu'un simple mail, cela saute aux yeux à la connexion en lieu et place d'un mail que personne ne daigne lire jusqu'au bout)

Pour ce que @SergioVE a connu, c'est plus vicieux mais ça n'existe plus ou presque.
Quand on prend les réseaux token-ring (seuls les vieillards connaissent en production), les problématiques de communication voire même de fragilité du matériel, on disait "n'éteignez que l'écran" par crainte que les stations tombent en panne en cascade, ou que la reprise de session fonctionne correctement.
Heureusement, tout ceci est désormais obsolète car tant la partie réseau que le côté logiciel se sont fiabilisés. Par ailleurs, bien souvent on interdisait la déconnexion ... à cause d'une configuration réseau pénible à migrer ou de problèmes encore plus pénibles de révision de l'organisation générale. C'était notamment le cas avec la mise en réseau TCP IP: bien des postes étaient fixés, à tort, en IP fixe, et les DCHP, mal configurés et/ou foireux provoquaient des collisions d'adressage super chiantes à corriger. J'ai eu ce cas, et trouver LE poste de [CENSURE] qui venait piétiner un autre fut un cauchemar technique vu le nombre de postes concerné. C'était la révocation des connexions sur le serveur qui venait faire perdurer l'incident, jusqu'au moment où tout le monde a été mis à jour, que le DCHP soit carrément réinstallé et revu.
 

slide95

Expert
#23
L'économiseur d'écran en mode "screen blanking", si l'OS est suffisamment évolué, va mettre en veille une bonne partie des circuits de la carte graphique.

Chez moi, la carte graphique (une pauvre GTX1650) est l'élément qui aujourd'hui consomme le plus, donc chauffe le plus.

Et quand j'ai eu une RTX2070, elle a régulièrement trop chauffé (je laisse un ordinateur allumé la journée pour pouvoir faire un ssh dessus). Jusqu'à cramer. Elle a été remplacée par la GTX1650.

Pour info, la semaine dernière, Intel a sorti un patch permettant à des drivers de mettre à jour le firmware des cartes, à chaud. Mais évidemment c'est destiné exclusivement à des serveurs. Et ça ne fonctionne pas sous Windows.
 

slide95

Expert
#24
La mise en veille : 2 possibilités :
- Suspend to RAM : rapide, mais il y a besoin que la RAM reste alimentée. Le BIOS redémarre un OS réduit (loader) lors de la sortie de veille. BIOS buggué = réveil compliqué en effet.
- Suspend to disk : on place les infos processeur sur disque, comme le ferait un swap poussé, puis on arrête le processeur. Là encore redémarrage via le BIOS.
 

SergioVE

Grand Maître
#26
Bref ne pas laisser allumer pour rien.
Certes, mais allumer et éteindre 20 fois par jour, c’est pas mieux pour le matériel, la mise en veille est sans doute préférable.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#27
Certes, mais allumer et éteindre 20 fois par jour, c’est pas mieux pour le matériel, la mise en veille est sans doute préférable.
Pas aussi simple: ça n'est vrai que pour les appareils ayant de fortes variations de charge (moteurs électriques à haute charge, écrans cathodiques...). Le reste peut durer "indéfiniment" si la qualité y est.
 

slide95

Expert
#28
Pas aussi simple: ça n'est vrai que pour les appareils ayant de fortes variations de charge (moteurs électriques à haute charge, écrans cathodiques...). Le reste peut durer "indéfiniment" si la qualité y est.
Parmi les éléments à forte variation de charge, on trouve les condensateurs. Sur du matériel électronique ils seront soit les plus exposés, soit responsables des dégâts collatéraux.

Et sur une carte mère on en a un paquet.
 

vince1053

Modérateur
Staff
#29
Certes, mais allumer et éteindre 20 fois par jour, c’est pas mieux pour le matériel, la mise en veille est sans doute préférable.
Encore une idée reçue, il faut savoir que les appareils sont protégés contre les "à coups" des démarrages et donc ne s'usent pas plus que lors d'une sortie de veille, maintenant tu fais ce que tu veux, c'est juste un conseil et du bon sens.
Si tu t'absentes 10' c'est vrai que tu peux le laisser allumé mais au delà et vu la vitesse à laquelle les PC se rallument de nos jours, je trouve inutile de les laisser allumés, surtout au boulot où tout le monde à accés à ton bureau ou lieu de travail.
Après les gens font ce qu'ils veulent, et si c'est le tien bien tant mieux.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#30
Parmi les éléments à forte variation de charge, on trouve les condensateurs. Sur du matériel électronique ils seront soit les plus exposés, soit responsables des dégâts collatéraux.

Et sur une carte mère on en a un paquet.
A la différence notable que les condensateurs sont dimensionnés pour ça justement. Il est tout à fait vrai que ces éléments chimiques peuvent se dégrader, et c'est leur choix en terme de qualité qui détermine la durée de vie des éléments.

On a connu il y a quelques années (deux décennies déjà) la maladie des cartes mères qui rendaient l'âme à cause de l'installation de condensateurs de très mauvaise qualité.
ABIT y a laissé tellement de plumes que la société est morte. Dell a eu très chaud aussi à cause d'une attitude désinvolte concernant le choix de cet élément crucial.

https://en.wikipedia.org/wiki/Capacitor_plague (en anglais)
https://www.nextinpact.com/archive/57988-dell-cartes-meres-condensateurs-nichicon.htm



Dans le cadre d'un équipement avec condensateurs, ce qui les dégrade c'est la chaleur que les variations de tension. De là oui les cycles marche/arrêt sont des sources de panne... mais on n'est pas dans l'usage d'un moteur où les commutations sont irrégulières et brutales. Il y a des régulateurs de tension sur les CM dans tous les sens, des filtres, là où les circuits de nos appareils ménagers en sont souvent dépourvus.

La vraie maladie de ces éléments c'est plus la dégradation chimique quasi inévitable (d'où la nécessité du "recap" des vieux équipements) que les sollicitations du marche/arrêt.
 

SergioVE

Grand Maître
#31
Pas aussi simple: ça n'est vrai que pour les appareils ayant de fortes variations de charge (moteurs électriques à haute charge, écrans cathodiques...). Le reste peut durer "indéfiniment" si la qualité y est.
Je pensais plutôt aux alims.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#32
Je pensais plutôt aux alims.
Bah côté alimentations, c'est délicat d'affirmer quoi que ce soit me concernant. Rien que la "qualité' des tensions d'entrée provoque plus de dégâts que les ON/OFF, et si la qualité est douteuse côté conception/protection, là je dirais que les condensateurs deviennent dès lors de cadet de tes soucis.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Staff en ligne
  • drul
    Obscur pro du hardware
Membres en ligne
  • drul
  • Misterybean
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
845 274
Messages
7 569 248
Membres
1 582 996
Dernier membre
Dzinia
Partager cette page
Haut