Topic actu

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

dedzix

Grand Maître
#281
Objectivement sur la voie publique tu as le droit de filmer/photographier ce que tu veux et qui tu veux.

Par contre transmettre ou diffuser du contenu sans le consentement des personnes filmées/photographiées est interdit.

Il suffit tout simplement de flouter tout élément permettant l'identification de la personne et on est bon pour filmer les manif ^^.
 

dartyduck

Grand Maître
#282
paske tu crois que les wesh s'emmerdent à flouter ? :o
 

dedzix

Grand Maître
#283
Les Wesh ne s'emmerdent pas à respecter les règles c'est certain.
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#285
Ben le gus en question dit nawak :
Tout cela pour dire que dorénavant, on peut se retrouver au gniouf pour avoir photographié ou filmé des policiers dans l'exercice de leur fonction
Je ne sais pas si vous êtes déjà aller dans un tribunal, mais un juge applique les lois, pas des "on dit".
 

SergioVE

Grand Maître
#286
...un juge applique les lois, pas des "on dit".
Evidemment. Ici on est bien dans le domaine des "on-dit" puisque la loi n'est pas encore votée ni même finie d'élaborer. Il n'empêche que le gus ne dit pas n'importe quoi et que, dans l'état du projet de loi, tout journaliste non accrédité lors d'une manif pourra bel et bien être mis au gnouf quelques heures sous un prétexte quelconque, et pas besoin de tribunal pour ça. Quant à l'accréditation, j'espère que tu as bien noté que ce n'est pas le ministère de la Justice qui la délivrera.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#287
Evidemment. Ici on est bien dans le domaine des "on-dit" puisque la loi n'est pas encore votée ni même finie d'élaborer. Il n'empêche que le gus ne dit pas n'importe quoi et que, dans l'état du projet de loi, tout journaliste non accrédité lors d'une manif pourra bel et bien être mis au gnouf quelques heures sous un prétexte quelconque, et pas besoin de tribunal pour ça. Quant à l'accréditation, j'espère que tu as bien noté que ce n'est pas le ministère de la Justice qui la délivrera.
Merci de ne pas dire n'importe quoi.
« Art. 35 quinquies. – Sans préjudice du droit d’informer, est puni d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende le fait de diffuser, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but manifeste qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification, autre que son numéro d’identification individuel, d’un agent de la police nationale, d’un militaire de la gendarmerie nationale ou d’un agent de police municipale, lorsque ces personnels agissent dans le cadre d’une opération de police.

II. – Les dispositions de l’article 35 quinquies de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ne font pas obstacle à la communication, aux autorités administratives et judiciaires compétentes, dans le cadre des procédures qu’elles diligentent, d’images et éléments d’identification d’un agent de la police nationale, d’un militaire de la gendarmerie nationale ou d’un agent de police municipale. »
http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/3527/AN/1363

Ce n'est pas le fait de filmer, c'est le fait de DIFFUSER des images permettant l'identification des agents de police.

C'est quoi qui n'est pas clair là?! Merci de ne pas colporter des "on-dit".

Que le sujet soit sensible, oui, et je l'ai dit précédemment. Mais ce dispositif fait sens SURTOUT avec les réseaux sociaux et la diffusion à outrance de vidéos via le net.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#288
N'exagérons rien ! Le point de vue d'un gus intéressé au plus haut point et qui sait de quoi il parle :
Que c'est beau la photographie (kecebolaphotographie.blogspot.com)
Je confirme les affirmations de @job31 : cette critique balancée sur un blog (superbe source d'info soit dit en passant...) est clairement à côté de la plaque et orientée.

C'est pour ça que j'ai mis comme source... pas les on-dit de la toile, mais les articles du projet directement depuis le site de l'assemblée nationale.
 

SergioVE

Grand Maître
#289
Je confirme les affirmations de @job31 : cette critique balancée sur un blog (superbe source d'info soit dit en passant...) est clairement à côté de la plaque et orientée.

C'est pour ça que j'ai mis comme source... pas les on-dit de la toile, mais les articles du projet directement depuis le site de l'assemblée nationale.
Merci de ne pas dire n'importe quoi.

http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/amendements/3527/AN/1363

Ce n'est pas le fait de filmer, c'est le fait de DIFFUSER des images permettant l'identification des agents de police.

C'est quoi qui n'est pas clair là?! Merci de ne pas colporter des "on-dit".

Que le sujet soit sensible, oui, et je l'ai dit précédemment. Mais ce dispositif fait sens SURTOUT avec les réseaux sociaux et la diffusion à outrance de vidéos via le net.
Comme souvent, c'est toi qui réponds totalement à côté de la plaque. Ce à quoi on fait allusion, ce n'est pas le fameux article 24 mais c'est ceci, qui, que tu le veuilles ou non, est bien dans les faits et pas dans les on-dit :
Journalistes «accrédités» en manif : cinq minutes pour comprendre la polémique entre Darmanin et la presse - Le Parisien
Les journalistes accrédités en manifestation ? Gérald Darmanin déclenche la polémique (nouvelobs.com)
etc.
Donc aujourd'hui, des journalistes couvrant une manifestation sont arrêtés. Demain il faudrait qu'ils aient l'aval du ministère de l'Intérieur pour travailler. Même De Gaulle qui en son temps muselait la télévision n'avait pas rêvé de ça.
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#290
Une fois de plus tout est partiel et partial.
Sous prétexte qu'il est journaliste le gars ne doit pas être arrêté ? Impunité pour les journalistes et pas pour les flics ? Que sait-on des circonstances de l'arrestation ?
Pour l'accréditation, une parole de politicard pour faire polémique, et ça marche, cela ne figure pas dans la loi, ou alors je l'ai ratée.

En fait c'est comme d'hab', tout le monde s'agite mais personne ne se pose 15 min pour lire les textes et se faire sa propre opinion issue d'une réflexion.
Moi si j'étais un état (sans rapport avec la pièce de Macaigne) et que mes représentants de l'ordre se faisait tabasser alors qu'ils sont en civils, je ferais tout pour les protéger.

La protection de la police est essentielle, sinon pas de police et pas d'état.

Ceci n'excuse en rien les intolérables exactions policières qui ne sont pas assez punies, là l'état merde à fond.
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
#291
Comme souvent, c'est toi qui réponds totalement à côté de la plaque. Ce à quoi on fait allusion, ce n'est pas le fameux article 24 mais c'est ceci, qui, que tu le veuilles ou non, est bien dans les faits et pas dans les on-dit :
Journalistes «accrédités» en manif : cinq minutes pour comprendre la polémique entre Darmanin et la presse - Le Parisien
Les journalistes accrédités en manifestation ? Gérald Darmanin déclenche la polémique (nouvelobs.com)
etc.
Donc aujourd'hui, des journalistes couvrant une manifestation sont arrêtés. Demain il faudrait qu'ils aient l'aval du ministère de l'Intérieur pour travailler. Même De Gaulle qui en son temps muselait la télévision n'avait pas rêvé de ça.
Et on se base pas sur le texte de loi?!

Mais c'est quoi cette façon de procéder? Je trouve ça magique!

Je ne perds pas plus mon temps avec toi, c'est visiblement inutile de te rappeler que ce sont les TEXTES et pas les OPINIONS/POLEMIQUES qui priment. Dès lors STOP les conneries.
 

SergioVE

Grand Maître
#292
Eh les gars, vous êtes bornés ou quoi ?

Il s'agit d'abord de discuter d'un projet de loi. Où avez-vous lu que l'article 24 est contesté ? Il me semble que tout le monde est d'accord pour l'approuver.

Ce qui pose problème c'est le contexte de son application, avec d'une part un ministre de l'Intérieur qui semble vouloir tout faire pour mettre au pas les journalistes en exigeant du jamais vu avec son propos d'accréditation pipeau (1) mais dont on peut évidemment prédire qu'elle ne sera attribuée qu'aux bien-pensants et d'autre part des faits avérés, et là on se contrefout des textes pas votés et des opinions : des journalistes ont été arrêtés mardi par la police alors qu'ils faisaient leur boulot (et qu'ils n'ont pas pu diffuser la moindre image pouvant prêter à polémique, vu qu'ils étaient au gnouf).
Si vous ne comprenez pas la réaction unanime des journalistes c'est à se demander si vous n'avez pas une mentalité nord-coréenne !

(1) Et Darmanin de prétendre que l'accréditation qu'il veut imposer vaudra protection...
@magellan, c'est à lui que tu devrais dire STOP les conneries !
C.C.i.J.P. : La carte de presse se suffit à elle-même

Pour ceux qui veulent se poser avec un peu de lecture, un TEXTE :
Schéma national du maintien de l'ordre / Actualités / Le ministre - Ministère de l'Intérieur (interieur.gouv.fr) et lire le PDF. Rassurez-vous, il y a même des images.
 
Dernière édition:

dedzix

Grand Maître
#295
C'est une mécanique simple en droit Français : la contextualisation des faits se fait à posteriori sous forme de jurisprudence.

Imaginez le jeu de d'équilibriste, il faut faire passer une loi qui ne sera pas interprétable d'une autre manière dont elle a été pensée. Il faut aussi qu'elle puisse s’inscrire dans le temps pour éviter qu'elle ne vienne poser soucis dans un futur plus ou moins proche. Il faut aussi qu'elle ne soit pas à l'origine de trop de cas "d'exception" (env 20% sauf en droit administratif où on en a 80%^^).

Pour cela elle doit rester assez générale.

Regardez bien l'article 226-1 du code pénal, on y ajoute simplement un alinéa (mêmes sanctions; même cadre) et nous sommes dans le chapitre sur l'atteinte à la vie privée.

Le soucis est qu'aujourd'hui tous le monde a des caméras, et n'importe quel journaliste peut utiliser une vidéo tournée par "je ne sais qui" pour faire valoir quelque chose (d'ailleurs la vérification des sources est devenue optionnelle). La preuve avec la vidéo de "la pauvre infirmière bousculée par la police alors qu'elle ne manifestait que paisiblement", ou du boxeur professionnel qui s'est empressé de sauver la veuve et l'orphelin en distribuant des coups au hasard.

L'accès à l'information est une liberté, l'accès à la désinformation est une arme. Il règne un ambiance toxique dans ce pays car le principal média de relai de l'information est *Roulement de tambours* Facebook. Tous les quotidiens ont leur pages Facebook (lobbying Facebook Consommation information en France) et diffusent en direct les liens vers leurs articles. A cela se mélange l'opinion d'un tel, les vidéos Fake d'un autre et tout ça sur un fond de complotisme, et du fameux "tous pourris".

Je trouve que dans certains cas et notamment en France, où la presse n'est que 34 ème selon le classement de RSF (Classement RSF), il est de bon droit de s'offusquer d'une tentative du gouvernement de Contrôler la presse. d'autant qu'un journaliste a déjà besoin de sa carte de presse pour exercer son métier et donc d'une accréditation.

D'autre part, quand nous remarquons que la presse Française est la propriété de quelques milliardaires qui participent activement à la politique de notre pays depuis des lustres, nous pouvons aussi nous dire qu'il est intéressant de mettre un frein à la désinformation relayée en grande pompe par tous les "Médias poubelle".

Il serait bien aussi de remettre de l'objectivité dans les paroles et dans les actes. Quand on met une vidéo dans laquelle on peut voir distinctement une personne qui représente une fonction de l'état (Police, Pompier, CRS, Gendarme ...) on peut se demander légitimement si on cherche à dénoncer les mécaniques de fonctionnement de ladite fonction ou plutôt les agissements d'un individu? La généralisation et les médias se chargeront du reste pour en venir à des conclusions comme : "la police chien de garde de l'état","les manifestants tous des casseurs"...

On divise les gens, on sectorise les idées et on déshonore les fonctions de l'état.

Il ne faudra pas s'étonner du bordel social qu'on aura à soigner, pandémie ou non.

Un peu d'ironie : Que deviennent les mouvements sociaux à Hong Kong ? Heureusement que la covid a coupé l'herbe sous le pieds des mouvements qui se déroulaient dans tous les pays ... :p:p:p:p (J'ai annoncé la note ironique)
 

AccroPC2

Fou du PC
Staff
#296
On notera que pour une fois, je me tiens loin de ces sujets polémiques :D
 

magellan

Modérâleur
Staff
#297
Le soucis est qu'aujourd'hui tous le monde a des caméras, et n'importe quel journaliste peut utiliser une vidéo tournée par "je ne sais qui" pour faire valoir quelque chose (d'ailleurs la vérification des sources est devenue optionnelle). La preuve avec la vidéo de "la pauvre infirmière bousculée par la police alors qu'elle ne manifestait que paisiblement", ou du boxeur professionnel qui s'est empressé de sauver la veuve et l'orphelin en distribuant des coups au hasard.

L'accès à l'information est une liberté, l'accès à la désinformation est une arme. Il règne un ambiance toxique dans ce pays car le principal média de relai de l'information est *Roulement de tambours* Facebook. Tous les quotidiens ont leur pages Facebook (lobbying Facebook Consommation information en France) et diffusent en direct les liens vers leurs articles. A cela se mélange l'opinion d'un tel, les vidéos Fake d'un autre et tout ça sur un fond de complotisme, et du fameux "tous pourris".
C'est bien ce qui me les brise. Et je suis pleinement d'accord avec tout le reste.

Ce qu'on appréhende mal aussi et avant tout, c'est aussi notre irresponsabilité générale concernant la presse. Je vais expliquer ça pour qu'on me comprenne bien.

Les journalistes qui sont critiques vis-à-vis du comportement de l'état face à leurs libertés sont très loin d'être ceux qui dénoncent le plus de choses concrètes. Pour beaucoup, ils brandissent une carte de presse qui n'est en rien un laisser-passer et encore moins un laisser-faire. Vous ne le savez pas? La carte de presse est reliée à des engagements moraux sur la base de la charte de Münich... et sur le fait d'être rémunéré à plus de 50% sur la base du poste de journaliste! Hé oui! Un type qui bosse à 100% gala (comprendre presse poubelle à mes yeux) a la carte, là où un autre qui fait 30% d'articles comme journaliste et le reste comme pigiste ne l'est pas!
Donc déjà prudence sur ce qu'est un "journaliste".
Ceux qui peuvent légitimement se plaindre du traitement médiatique ou de la censure sont ceux qui ont eu le droit à des pressions ou de l'espionnage (l'affaire débile digne du watergate à la française au canard enchaîné )
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_plombiers
Faire le tri n'est pas simple, loin s'en faut.

Maintenant j'ai dit que nous sommes responsables... et là on va me dire "pourquoi".
C'est pourtant assez évident! Nous n'avons jamais traité la presse comme un pouvoir (contrairement aux USA) mais comme des étendards politiques, ou plus basiquement une simple source vaguement informative. Quand on prend les journaux ayant les plus gros tirages, ce sont systématiquement des journaux que je qualifierais (sans aspect péjoratif) de "tout-venant". Ce n'est ni de la presse de fond, ni de la presse d'enquête approfondie. En cautionnant les vites digérés à la "20 minutes" qui sont des lanceurs de brèves Reuters et rien de plus... on ne peut décemment pas espérer que la presse de qualité s'en sorte.
Pire: nous cautionnons les énormes médias faute de permettre à la presse indépendante et forte de survivre. Charlie Hebdo était au bord de mourir. C'est malheureusement les attentats qui leur ont, d'"une certaine manière, sauvé la vie... c'est ironique: si les terroristes avaient attendus, charlie serait mort faute de fric dans les caisses. en les attaquant, ils ont sauvé le journal (et pourtant je ne l'aime pas!). Merci à ces salopards d'avoir sauvé le journal!
Les concentrations de presse sont évidemment l'oeuvre de l'ouverture à des requins à la Berlusconi. Cependant, en nous contentant du médiocre, nous légitimons la cochonnerie.
Complétons: la défiance absurde de la foule face à la presse et les médias est dangereuse. Elle cautionne donc les sources peu vérifiées, ou celles les plus massivement matraquées à la foule. Plus on dit "tous des vendus dans la presse", plus on tue ceux qui font un boulot formidable... et plus on donne indirectement de fric aux pires engeances qui osent se qualifier "presse écrite".

Je suis outré par la position de la France dans le classement. Cependant allez regarder les critères pour comprendre de quoi on parle avant de jouer les offusqués, parce qu'ils me semblent plus que douteux et assez faciles à polluer. Qu'on n'aille pas me faire croire que la France est pire que la Slovénie, parce que je connais les balkans et là-bas... comme dans tous les balkans malheureusement, c'est plutôt "bon tu seras avisé de ne pas trop la ramener" plus que "ok tu es la presse je ne peux pas te faire taire".

Bref: il faut manipuler l'info avec doigté et bien lire tout le texte plutôt que de se jeter sur des choses sans en prendre toute la complexité.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#298
Eh les gars, vous êtes bornés ou quoi ?

Il s'agit d'abord de discuter d'un projet de loi. Où avez-vous lu que l'article 24 est contesté ? Il me semble que tout le monde est d'accord pour l'approuver.

Ce qui pose problème c'est le contexte de son application, avec d'une part un ministre de l'Intérieur qui semble vouloir tout faire pour mettre au pas les journalistes en exigeant du jamais vu avec son propos d'accréditation pipeau (1) mais dont on peut évidemment prédire qu'elle ne sera attribuée qu'aux bien-pensants et d'autre part des faits avérés, et là on se contrefout des textes pas votés et des opinions : des journalistes ont été arrêtés mardi par la police alors qu'ils faisaient leur boulot (et qu'ils n'ont pas pu diffuser la moindre image pouvant prêter à polémique, vu qu'ils étaient au gnouf).
Si vous ne comprenez pas la réaction unanime des journalistes c'est à se demander si vous n'avez pas une mentalité nord-coréenne !

(1) Et Darmanin de prétendre que l'accréditation qu'il veut imposer vaudra protection...
@magellan, c'est à lui que tu devrais dire STOP les conneries !
C.C.i.J.P. : La carte de presse se suffit à elle-même

Pour ceux qui veulent se poser avec un peu de lecture, un TEXTE :
Schéma national du maintien de l'ordre / Actualités / Le ministre - Ministère de l'Intérieur (interieur.gouv.fr) et lire le PDF. Rassurez-vous, il y a même des images.
Et je t'invite à ne pas me brandir la carte de presse. Ce truc est une arnaque: tout tocard qui bosse à plus de 50% au statut de journaliste l'a!

Donc ça aussi remballez-moi cet argument: tout tocard de Gala/voici ou dans le jeu vidéo qui bosse à plus de 50% comme journaliste a cette foutue carte!

ça n'est en rien un foutu sésame pour faire et dire n'importe quoi.
Juste pour la "blague":
https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=17258.html
 

dartyduck

Grand Maître
#299
Pinaise faut que j'arrête de jeter des pavés dans la mare, ici. Je m'absente une demi journée et quand je reviens c'est le bordel [:grunt]
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • svoglimacci
  • Senior31
  • SergioVE
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
866 512
Messages
7 797 286
Membres
1 582 331
Dernier membre
IDEACA Centrafrique
Partager cette page
Haut