Topic actu

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Impossible en France, trop pro europe, et surtout en étant un état fondateur elle ne peut se mettre à la critiquer.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
Moi ça me fait braire que ça parte doucettement en cacahuète.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
je vous avoue que des fois, je me verrais bien faire un frexit. Notre pays a perdu toute souveraineté :o
De plus, quand tu vois que n'importe quel pays peut violer les loi européennes (pourtant au-dessus) sans aucune sanction, j'me dis que finalement l'europe n'apporte pas grand chose de positif.
 

Storos

Modérateur cochon
Staff
L'abstinence sexuelle semble avoir été encouragée très tôt chez les clercs, et notamment les évêques, sans toutefois exclure la possibilité d'ordonner prêtres des hommes déjà mariés : il existe ainsi un certain nombre d'exemples historiques d'évêques mariés aux premiers siècles de l'église.
On peut trouver des exemples plus récents.
De mémoire, lorsque l'église anglicane a décidé d'autoriser l'ordination des femmes, un certain nombre de pasteurs anglicans ont demandés à rejoindre l'église catholiques. La plupart étaient mariés mais ont obtenus une dérogation du Saint-Siège. Par conséquent il existe des prêtres catholiques mariés… ;)
 

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
On peut trouver des exemples plus récents.
De mémoire, lorsque l'église anglicane a décidé d'autoriser l'ordination des femmes, un certain nombre de pasteurs anglicans ont demandés à rejoindre l'église catholiques. La plupart étaient mariés mais ont obtenus une dérogation du Saint-Siège. Par conséquent il existe des prêtres catholiques mariés… ;)
Merci pour cette info. Des précisions ici :
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
je vous avoue que des fois, je me verrais bien faire un frexit. Notre pays a perdu toute souveraineté :o
De plus, quand tu vois que n'importe quel pays peut violer les loi européennes (pourtant au-dessus) sans aucune sanction, j'me dis que finalement l'europe n'apporte pas grand chose de positif.
Glisser d'une souveraineté nationale vers une européenne ne me gênerait pas plus que ça, mais en effet si on peut ne pas respecter...
Puis entre les britanniques qui se barrent (ce qui m'en touche une sans bouger l'autre), la Hongrie et la Pologne qui retournent au moyen âge, les pays qu'on laisse seuls encaisser l'immigration sous prétexte de Schengen, le manque de cohésion pour réussir les défis face au reste du monde, l'Europe sociale qui arrivera après la semaine des 4 jeudis, j'en passe et des meilleures, ben j'ai la conviction qui se délite aussi.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
On peut trouver des exemples plus récents.
Oui mais le but était de montrer qu'il y avait des exemples anciens :p pour appuyer le fait que cette règle n'est pas adossée à grand chose de bien solide :)
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Les salariés d'EDF, qui ne paient pas leur électricité, font grève pour protester contre la régulation de la hausse des tarifs :lol:

 

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
Propagande trumpiste, écrite par des gens pour qui la démocratie, c'est prendre d'assaut le Capitole... Alors, fake ou pas ?
Accessoirement, traduction faite avec les pieds... Et un site dont on peut se demander d'où il sort.
 

dedzix

Grand Maître
Fake ou pas, ça met quand même la lumière sur l'inquiétude sociale globale et surtout la peur des gens suite au Covid, à la guerre en Russie et à l'appauvrissement global des ménages en raison de l'inflation et des pénuries de produits.

Le climat social est très lourd ce qui est un catalyseur à conneries
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Propagande trumpiste, écrite par des gens pour qui la démocratie, c'est prendre d'assaut le Capitole... Alors, fake ou pas ?
Accessoirement, traduction faite avec les pieds... Et un site dont on peut se demander d'où il sort.
Bah justement j'ai eu beau chercher j'ai pas trouvé d'avis sur ce site, dans un sens ou un autre.
 

magellan

Modérâleur
Staff


Fake ou pas fake ?? :unsure:
Je vais en faire une analyse triple si tu le veux bien.
La plus évidente:
propos dénué de fondement, non sourcé, et issu de rédacteurs dont les opinions sont clairement orientées vers un complotisme toxique.
Pire que tout: l'article corrèle sciemment des choses qui n'ont pas de lien, mais qui semblent être liés. Je vais faire une analogie grotesque: trois énormes émeutes ont eu lieu lors d'une pleine lune. Cela veut donc dire que la pleine lune est la cause première des grosses émeutes...

Celle qui "cautionne"
Ce qu'on ne peut pas appréhender ici en France, c'est que ce qui est présenté est une situation américaine et donc très spécifique et qui induit pas mal de différences avec notre fonctionnement.

Quelques rappels:
- Les communes paient directement la police locale. Cela crée donc une police à efficacité et organisation très variable selon les moyens mis en oeuvre
- Les choix stratégiques de sécurité sont très tributaires des choix de politique locale
- Les problèmes de racisme sont plus prégnants aux USA du fait même que les policiers sont sélectionnés non par des centres nationaux, mais par des critères locaux où une forme "d'adhésion" à une idéologie peut être hélas prise en compte.

De là, quand une ville décrète qu'elle ne peut (ou ne veut) plus financer correctement sa police, elle va choisir par essence de protéger celles et ceux qui sont susceptibles de réélire le maire en place. Pire encore, cette même population sera choisie pour ses moyens financiers de payer taxes et impôts. Conséquence? Protection des quartiers majoritairement blancs et bourgeois, au détriment des quartiers pauvres essentiellement noirs, latinos...

Cela pourrait aisément être pris pour des choix politiques pour provoquer une crise si majeure qu'elle inciterait les masses bourgeoises à craindre l'insécurité voire une dictature en réaction.

Celle "à cheval"
Il y a des faits qui peuvent faire penser à ce qui est suggéré par l'article.... mais cela n'est en rien lié à un choix politique déterminant une augmentation mécanique de la criminalité.
- Quand une mairie fait des choix financiers douteux, cela peut mener à une vraie crise financière amenant à un abandon progressif de la présence policière, avec donc une augmentation immédiate des crimes faute de surveillance. c'est inévitable.
- Certaines réformes de justice peuvent hélas, même avec les meilleures volontés du monde, mener à des désastres absolus. On peut aisément s'en rendre compte avec des réformes ici en France qui bien qu'en apparence sont bonnes, se révèlent à terme faciliter la vie d'une criminalité qui s'y engouffre. C'est valide pour toute loi: quand elle comporte des trous, à l'instar de l'eau la population les trouvera et s'engouffrera dedans.
- Les statistiques annoncées sont à relativiser voire même à contester. Faute de source, difficile de croire à un 132% d'augmentation me concernant. Je peux tout à fait admettre une croissance non négligeable, mais pas à une multiplication par deux des cas.
- Je pondère une chose sur les plaintes concernant les agressions sexuelles. Non que ces dossiers soient faux (je ne me permettrais pas!), mais on a constaté une augmentation analogue (pas dans des proportions aussi ahurissantes toutefois) dans tous les pays où le mouvement de la libération de la parole a porté. En France autant qu'aux USA, le seul bienfait que je vois à #metoo est d'avoir donné une visibilité et une légitimité trop attendue des victimes de telles agressions. Donc, de fait, je n'y vois non pas une augmentation des agressions mais bel plus une augmentation des déclarations.
- D'un point de vue politique, il est hélas aussi à constater que nombre de mairies, orientées par des choix douteux poussent les populations "pauvres" à se regrouper, et donc mécaniquement à provoquer tant une tension dans le logement, qu'une tension sociale (mixité ethnique, absence d'infrastructures correctes, déficiences lourdes dans la qualité du système éducatif local...)

Mais là, il y a une énorme et fondamentale absurdité dans l'analyse et surtout les conclusions.

L'absurde du propos
Qui est tenté par une politique stricte de droite dure? Les élus de "gauche"? L'article tente d'instiller l'idée que les choix de provoquer l'insécurité est pour permettre une dictature.... Or, c'est un fonctionnement totalement présent dans le discours d'extrême-droite! Fondamentalement, cet "article" est là pour rassurer la droite dure qui veut se présenter comme garant de l'ordre et la démocratie, et de faire avaler la couleuvre que la "gauche" (vue par le spectre des USA ... à ne pas oublier tout de même) voudrait se faire despotique sans le revendiquer ouvertement.
L'absurde des conclusions
En tentant de rapprocher des choses sans lien, cela décrédibilise tout le discours, d'autant plus si l'on prend le temps de constater qu'il n'y a ni description précise des fameuses réformes prétendument nocives, ni du côté des chiffres énoncés pour les mettre clairement en lumière.

j'ajoute enfin que tout lecteur avisé réclamera non pas des interviews sensationnalistes mais des faits. C'est aisé d'afficher un crime violent et marquant, c'est plus facile encore de corréler ledit crime atroce avec une criminalité annoncée comme endémique. Faisons un tout petit parallèle; il y a eu un mort très violent dans ma ville (tabassé à mort pour des questions de "gangs"). Tout membre de l'extrême-droite ira prétendre que c'est un signe de radicalisation et de détérioration, alors que dans les faits... le quartier concerné n'a jamais été aussi calme (et ça je l'affirme pour y avoir grandi et que je réside à côté).
 
Dernière édition:

dartyduck

Grand Meuble Suprême
fallait bien de je réanime un peu ce topic :o
J'ai pas trop de taf cet am, alors je m'occupe :D
Enfin, je m'attends un peu à tout et n'imp des américains, et j'aurais pas été surpris que ce soit pas du fake :o
 

magellan

Modérâleur
Staff
fallait bien de je réanime un peu ce topic :o
J'ai pas trop de taf cet am, alors je m'occupe :D
Enfin, je m'attends un peu à tout et n'imp des américains, et j'aurais pas été surpris que ce soit pas du fake :o
C'est un fake vicieux en effet. Aucune politique officielle ne sera jamais énoncée pour faire augmenter la criminalité. Qu'un effet pervers d'une politique puisse arriver, c'est factuel. En revanche, un truc qui dit "on va couper les moyens de la police parce qu'on s'en tape"... tu te doutes bien qu'aucun état ne le fera.

Autre point que j'ai omis car à mon sens évident: pourquoi ces modifications sont passées si c'est si scandaleusement dangereux? Il aurait été facile, en amont, de communiquer autour et d'étriller les réformes notées comme si dangereuses.

Et là comme on ne pointe aucune réforme en particulier, aucune citation des modifications, fais comme moi: exige une démonstration factuelle et pas des assertions sans base solide et vérifiable.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
En fait il y a déjà des villes qui ont drastiquement réduit le budget de la police, donc les effectifs, donc leur efficacité. Genre détroit.
Réduire à ce point le budget de la police, c'est sous entendre qu'on souhaite plus de criminalité.
 

dedzix

Grand Maître
Dans une ville comme Détroit qui détient le record de pauvreté (40% de la population sous le seuil de pauvreté), sans boulot et avec une économie catastrophique il est compliqué de maintenir un budget conséquent pour la police. la ville est en faillite depuis plus de 10 ans, comment maintenir des services publiques suffisant ?

De là à dire que c'est sous-entendre de favoriser la criminalité je dirais que c'est un raccourcis un peu trop rapide, même si on est d'accord que la pauvreté entraîne une hausse de la criminalité.

Le vrai problème c'est la pauvreté, en réduisant le niveau de pauvreté de la ville, on fait baisser la criminalité.

Alors quelle solution ? augmenter la répression sans moyen d'améliorer la situation globale comme un pansement sur une hémorragie massive ? ou tenter de trouver un compromis entre service publique et investissement sur l'emploi ?

En fait c'est plutôt une question de conviction politique.
 

magellan

Modérâleur
Staff
En fait il y a déjà des villes qui ont drastiquement réduit le budget de la police, donc les effectifs, donc leur efficacité. Genre détroit.
Réduire à ce point le budget de la police, c'est sous entendre qu'on souhaite plus de criminalité.
Attention c'est précisément le raccourci le plus facile à faire, tout comme le raccourci tout aussi hasardeux qui qualifie les immigrés de population à risque du fait qu'ils sont majoritairement en cités... et que les cités sont des points chauds concernant la criminalité.

Toute la problématique est de connaître et surtout de maîtriser le système de financement des mairies aux USA. Tout en comme en France, elles sont tributaires des impôts et autres taxes, mais à l'inverse de la France celles-ci n'ont aucune aide extérieure. Dans ces conditions, nombre de villes s'endettent pour maintenir les services publics, la sécurité, et le cercle vicieux s'engage: plus de dettes requiert un moyen d'encaisser, ce qui mène à augmenter les taxes, celles-ci rendant moins attirante la ville engagée dans ce désastre.

Il faut être très prudent: si l'on fait des corrélations, il faut les faire sur des faits sociaux héritant de faits économiques. Détroit a perdu une immense majorité de son activité économique suite au départ des usines des "big three", ceci amenant à une désertification de nombre de quartiers, un chômage monstrueux, et donc à une augmentation de la criminalité. Alors qui blâmer pour ce dernier point? Les constructeurs automobiles ayant fait le choix de fermer nombre d'usines? La mairie qui s'est désengagée? Ou bien tout simplement le système américain qui pousse à l'économie à outrance jusqu'à l'absurde?
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
730 122
Messages
6 717 679
Membres
1 586 355
Dernier membre
Chris7miles77
Partager cette page
Haut