[Topic Nanimaux] L'ABC des Animaux

  • Auteur de la discussion Storos
  • Date de début

Storos

Modérateur cochon
Staff
#41
J comme Jaguarondi

abc jaguarondi.jpg

- Aussi appelé "eyra" ou "chat-loutre" (à cause de sa ressemblance avec un mustélidé), le jaguarondi est un félin d'Amérique. C'est un chat au corps tout en longueur avec de petites pattes fines et une longue queue mince. La tête, petite et aplatie, porte de petites oreilles arrondies. Les yeux de couleur bleue à ambre foncée sont rapprochés et cerclés de poils clairs. Le pelage varie du roux au brun.

- Le jaguarondi mesure de 45 à 80 cm de long, auxquels il faut ajouter 33 à 60 cm de queue. La hauteur au garrot peut atteindre 55 cm, mais varie généralement entre 30 et 40 cm de hauteur. Il pèse entre 3 et 9 kg, les femelles sont plus petites que les mâles. Il vit en moyenne huit ans et jusqu'à quinze ans en captivité.

- Il est essentiellement diurne bien qu'il lui arrive de chasser après le coucher du soleil. Son corps longiligne lui permet de se faufiler dans les sous-bois, mais aussi d'être un bon nageur. À l'inverse des autres félins d'Amérique du Sud et centrale, le jaguarondi n'est pas arboricole.

- Des félidés, seuls les lions ont réellement une vie réellement de clan. Or plusieurs observations ont fait état de jaguarondis se déplaçant et chassant en couple même si on ignore encore s'il s'agissait d'un couple reproducteur ou non.

- Le jaguarondi chasse principalement les oiseaux au sol comme les dindons sauvages et les cailles, les rongeurs et les reptiles, mais se nourrit aussi d'invertébrés, de poissons échoués et de grenouilles. Il ne rechigne pas non plus à visiter les poulaillers.

- Il n'y a pas de véritable saison de reproduction. La tanière est un arbre creux, ou un fourré dense de broussailles ou d'herbes. La femelle donne généralement naissance à deux ou trois chatons, parfois quatre, au bout de deux mois et demi de gestation. Ils commencent à manger de la viande à six semaines, mais deviennent véritablement indépendant à l'âge de deux ans. La maturité sexuelle est acquise à deux ou trois ans.

- Sa fourrure n'ayant que très peu de valeur, il n'intéresse pas vraiment les braconniers, mais il a plus de problèmes avec les agriculteurs car il n'hésite pas à se servir en volaille. La menace majeure reste la perte de son habitat, limitée par l'excellente adaptabilité de ce félin (il peut vivre autant en milieu humide qu'en milieu sec, boisé ou herbeux).

- La tendance étant plutôt à la baisse de population, le jaguarondi est classé en "préoccupation mineure" bien que certaines sous-espèces soient plus menacées.

- Le jaguarondi est facile à apprivoiser et a été domestiqué dès l'ère pré-colombienne pour chasser les rats et les souris, à la manière d'un chat domestique.
 
Dernière édition:

Storos

Modérateur cochon
Staff
#42
K comme Koudou

abc koudou.jpg

- Le koudou est une antilope que l'on trouve surtout en Afrique de l'est. Comme toutes les antilopes, le koudou est un herbivore. Il se nourrit de feuillages, pousses, bourgeons, tubercules, fruits, racines et un peu d'herbes. Il boit régulièrement, mais peut se passer d'eau pendant de longues périodes.

- Il existe deux espèces de koudous.

- Le grand koudou (en illustration: un grand koudou mâle) est, comme son nom l'indique, le plus imposant.Son pelage gris est strié de 6 à 14 bandes blanches sur les flancs, il a un chevron blanc entre les yeux et il se distingue par les lourds et longs poils marron et blanc qui descendent le long de son poitrail en une frange bien développée.Le mâle arbore de superbe cornes torsadées qui peuvent dépasser 180cm. Avec une longueur de 220cm et une hauteur qui peut dépasser 150cm au garrot, le grand koudou est une des plus grandes espèces d'antilopes.

- Les sabots du grand koudou sont adaptés aux terrains accidentés. De ce fait, ils lui donnent une course gauche et lente si il se trouve sur un terrain plat ou une prairie. Dans la nature, le grand koudou préfère donc rester caché et discret dans un environnement montagneux et très boisé pour sa sécurité.

- Lorsqu'ils se trouvent en terrain plat, les grands koudous sont peu rapides et donc assez faciles à capturer pour les lions, les hyènes, les léopards, les guépards et les lycaons, en particulier lorsqu'ils se retrouvent à découvert ou près d'un point d'eau.

- Quand un koudou naît, sa mère le lèche aussitôt entièrement afin de le débarrasser de toute odeur susceptible d’attirer les prédateurs. Lorsqu’elle part en quête de nourriture, le nouveau-né reste sagement couché à l’endroit où elle le laisse. Elle revient régulièrement le “désodoriser” en le léchant et assurer ainsi sa protection. Toutefois, quand le bébé antilope commence à grignoter des plantes, vers le dixième jour, il commence à dégager une odeur corporelle. Ayant perdu sa protection spéciale, il accompagne désormais sa mère partout où elle va.

- Les femelles grand koudou vivent en harde d’une dizaine d’individus alors que les mâles restent généralement seuls.


- Le cousin du grand koudou est le petit koudou. Comme son nom l'indique, il est plus petit que son cousin avec une longueur moyenne de 130cm et une hauteur au garrot de 110cm. De plus, il n'a pas de poils sous le cou mais deux tâches blanches.

- Contrairement à son cousin et grâce à une morphologie adaptée (corps mince, hautes pattes fines et lègères, musculature concentrée près du corps, colonne vertèbrale flexible et sabots serrés et pointus), le petit koudou est un très bon coureur. En fait, avec des pointes à 100km/h sur plusieurs centaines de mètres, il s'agit même d'une des antilopes les plus rapides. Il peut bondir jusqu'à 2,50 mètres de hauteur et jusqu'à 9 mètres en longueur!

- De fait, ses prédateurs (léopards, guépards, lycaons, lions, babouins et pythons) s'attaquent surtout aux jeunes.

- Les petits koudous vivent en familles (mâle, femelles et jeunes) ou en petits groupes de femelles (2 à 4) et leur jeunes uniquement. Les mâles forment des groupes de célibataires ou vivent parfois en solitaire.
 
Dernière édition:

KeyserSoze

AnimistrateuR
Staff
#43
L comme Loutre :o



Les loutres sont des espèces de mammifères carnivores appartenant toutes à la sous-famille des Lutrinae. Il existe plusieurs espèces de loutres, caractérisées par de courtes pattes, des doigts griffus et palmés (aux pattes avant et arrière) et une longue queue.

Contrairement à l'ours polaire ou au dauphin, la loutre ne dispose pas d'une épaisse couche de graisse sous la peau. C'est son pelage, composé de poils courts et longs qui s'emboîtent, qui l'isole du froid.

Grâce à de puissantes pattes palmées (avant et arrière), la loutre est une excellente nageuse, mais elle se déplace aussi volontiers à terre, le long des berges ou à proximité.

La plupart des espèces ne vivent qu'en eau douce, cependant la loutre de mer, comme son nom l'indique vit dans l'eau salée mais elle a besoin d'eau douce pour le toilettage et l'entretien de sa fourrure. La population de Hongrie est la plus grosse d'Europe avec plus de 10000 individus.

C'est une espèce en très forte régression sur la presque totalité de son aire de répartition, protégée pour cette raison dans la plupart des pays. Elle a d'abord régressé puis disparu d'une très grande partie de son aire de répartition à cause de la chasse et du piégeage, sa fourrure étant, comme celle du Castor, très recherchée.

Bien qu'elle soit protégée, ses populations continuent à régresser ou peinent à se stabiliser, les loutres sont souvent tuées ou blessées par des véhicules lorsqu'elles tentent de traverser des routes (phénomène dit de « Roadkill »). Elles sont aussi victimes de la pollution (de l'eau et/ou des toxiques bioaccumulés par leurs proies) et de la disparition des zones humides.

En France, on comptait 50 000 individus au début du XXe siècle et à peine 1 500 en 1980. Protégée depuis 1981, sa population est remontée à 2 ou 3 000 en 2010, recolonisant des rivières où elle avait disparu.

La loutre peut rester en apnée jusqu’à huit minutes sous l’eau.

La loutre est un mammifère majoritairement piscivore. Son régime alimentaire est constitué de 50% à 90% de poissons, le reste est occupé par des batraciens, de petits mammifères, de crustacés et même parfois d’oiseaux.

La loutre n’a pas de responsabilité dans la disparition des poissons car elle s’attaque généralement aux proies malades ou aux proies les plus abondantes.
 

Storos

Modérateur cochon
Staff
#44
M comme Myrmidon

abc myrmidon.jpg

- Le myrmidon ( ou fourmilier nain) est le plus petit des fourmiliers. Il faut dire qu'avec une longueur de 15 à 20 cm (et autant de queue) pour un poids inférieur à 400g, c'est vraiment un poids plume!

-Il est reconnaissable à sa fourrure dorée (les anglophones l'appellent "silky anteater" ou "fourmilier soyeux"), son museau (bien plus court néanmoins que chez les autres fourmiliers) sa longue queue préhensile et ses deux grandes griffes à chaque patte.

- On le trouve principalement dans le nord de l'Amérique du sud et en Amérique centrale.

- C'est un animal nocturne et arboricole. Il passe ses journées à dormir roulé en boule, accroché à une haute branche et se réveille la nuit pour partir "en chasse". En fait, il se déplace peu et lentement. Bizarrement pour un animal arboricole, il n'a pas de pouces. Mais il utilise principalement sa queue pour s’accrocher solidement aux branches, ainsi que ses griffes recourbées.

- Comme son nom l'indique, il se nourrit principalement de fourmis (100 à 8000 par jour) qu'il capture grâce à sa longue langue gluante.Mais il peut également parfois manger des termites ou d'autres petits insectes.

- Les pattes avant sont très musclées et armées de griffes puissantes. Ces griffes permettent de briser les fourmilières et termitières qu'il repère grâce à son excellent odorat.

- Si le myrmidon se sent menacé, il se met en posture défensive comme un boxeur, dressé sur ces pattes arrières, les deux pattes avant devant le visage, prêtes à frapper l’intrus de ses griffes puissances.

- Il vit en solitaire, jusqu'à la période des amours. Ensuite le couple reste uni, car la femelle donne naissance à un unique petit dont les parents s'occupent ensemble. Ils le nourrissent de lait, puis de bouillie d'insectes régurgitée. Celui-ci est d'abord placé dans un trou de l'arbre garni de feuilles mortes, puis lorsqu'il est plus grand, les parents le transportent à tour de rôle sur leur dos.

- Il est rare de pouvoir observer un myrmidon, mais c'est surtout dû à sa petite taille et à sa vie nocturne en haut des arbres.
 
Dernière édition:

Storos

Modérateur cochon
Staff
#45
N comme Napoléon

abc napoléon.jpg

- Le napoléon, aussi appelé labre géant ou mara, fait partie des plus grands poissons de récifs. On le trouve dans les océans Indien et Pacifique, ainsi qu'en mer Rouge. Il peut vivre plus de 30 ans.

- On peut l'observer surtout dans les eaux peu profondes des récifs coralliens. Son abondance signifie que le système corallien local demeure presque intact. Les adultes vivent dans des cavernes et autres anfractuosités et se montrent assez territoriaux. En cas de danger, ils retournent toujours à leur refuge le plus vite possible... Ce qui rend leur capture aisée lorsque celui-ci a été repéré...

- Sa taille est impressionnante puisqu'il peut dépasser les 2 mètres et peser jusqu'à 200 kg !

- Il est reconnaissable à la bosse qui orne son front et qui lui a valu son surnom, certains pensant qu'elle ressemblait au bicorne de l’Empereur. Il arbore de magnifiques couleurs vives qui vont du bleu au vert.

- C'est un prédateur doté d'une mâchoire impressionnante et puissante, mais il est très lent et se nourrit principalement de petits poissons, de mollusques, d'échinodermes (comme les étoiles de mer et les oursins) et de crustacés. Il est à noter qu'il compte parmi les rares prédateurs d’organismes marins venimeux.

- Les napoléons sont hermaphrodites, ils naissent femelles puis se transforment en mâles selon un mécanisme encore mal connu. Ils arborent alors des couleurs plus vives et la bosse qu’il possède sur le front devient plus proéminente.

- Ils atteignent leur maturité sexuelle vers l'âge de 5 ans seulement, et leur reproduction est donc très lente. Ils frayent en couple en eau libre puis montent rapidement à la surface pour libérer les œufs et les féconder.

- Curieux, le poisson Napoléon n'hésite pas à s'approcher les plongeurs et ces rencontres sont toujours spectaculaires de par la taille de ce géant aux formidables mâchoires. Mais celui-ci se révèle être un compagnon de plongée placide et inoffensif.

-Ce poisson autrefois courant a vu sa population diminuer de près de 90 %. La raison? Principalement une pêche intensive car sa chaire est appréciée en Asie et sa mâchoire se revend très chère. Comme si cela ne suffisait pas, les jeunes napoléons sont ceux qui se revendent le plus chers, et les braconniers les pêchent donc avant qu'ils aient eu le temps de se reproduire... Le napoléon a été placé récemment sur la liste des espèces menacées dans la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.

- Malheureusement, son importation sans permis reste légale à Hong Kong qui sert donc de plaque tournante au trafic de poisson napoléon... :pfff:

- Pour ceux qui ne pratiquent pas la plongée, un napoléon est visible à l'Aquarium de la Rochelle et un autre à Nausicaa à Boulogne-sur-mer.
 
Dernière édition:

KeyserSoze

AnimistrateuR
Staff
#46
O comme Okapi



L’okapi est une espèce de mammifère ruminant de la même famille que la girafe, venant des forêts équatoriales de l'Afrique centrale. C’est l’un des derniers grands mammifères à être observé scientifiquement sur la planète. Cet animal dont l’allure étrange rappelle à la fois celle du zèbre et de la girafe vit exclusivement dans une petite région de la République démocratique du Congo, la forêt tropicale de l’Ituri, où une réserve lui est spécialement dédiée.

L’okapi mesure environ 1,80 m au garrot et pèse au maximum 300 kg. Sa morphologie est relativement proche de celle de la girafe : son corps est court et massif, ses pattes arrières plus courtes que les antérieures. Sa langue est noire et mesure entre 30 et 50 cm de long : avec elle, il peut saisir sa nourriture mais aussi nettoyer toutes les parties de son corps, y compris ses oreilles.

L’okapi se nourrit de feuilles, de divers végétaux différents, de branches tendres, de fruits, de champignons et de fougères. Il cueille sa nourriture à l’aide de sa langue et de ses lèvres préhensiles. Il comble ses besoins en minéraux en mangeant de l’argile sulfureuse qu’il trouve près des rivières ou des graminées poussant sur des sols hautement minéralisés.

L’okapi est un animal discret et solitaire qui ne fréquente ses pairs qu’au moment de la reproduction. On compte généralement deux individus au km². Sédentaire, il vit sur un territoire qu’il marque par des dépôts d’urine et des sécrétions issues de glandes situées entre ses doigts. Il emprunte toujours les mêmes pistes de passage qu’il a ainsi marquées. C’est un animal essentiellement nocturne dont le principal prédateur est le léopard. Ses oreilles très grandes lui permettent d'entendre le moindre bruit en cas d'attaque.

L’okapi figure sur la liste rouge des espèces menacées de l’UICN. En effet, son habitat est de plus en plus restreint. Même à l’intérieur de la réserve, l’okapi est victime du braconnage, surtout dans le parc national de Virunga. Leur population est estimée de 10 000 à 35 000 individus et la tendance est à la baisse. Cet animal est protégé depuis 1933.
 

nums78

Grand Maître
#47
P comme Polatouche

abc polatouche.JPG

On appelle aussi le polatouche "écureuil volant". Cependant, il ne vole pas comme un oiseau, grâce à la membrane qui réunit ses pattes à son corps, il peut planer d'une branche à une autre.


C'est un mammifère rongeur qui tient de l'écureuil, son dos est gris et brun et son ventre blanc. Il est omnivore. Le polatouche vit du sud du Canada jusqu'au Golfe du Mexique.
Il aime bien les forêts de feuillus comme l'érable, le chêne, le hêtre et le peuplier. Il partage son nid avec plusieurs individus et est actif toute l'année durant. Un arbre mort fait son bonheur car avec ses compagnons, il peut s'y réfugier et partager sa chaleur avec les autres. Il n'hiberne pas.

Le polatouche vit surtout la nuit. Par contre il est très sociable et s'apprivoise très bien. Mais il est assez dérangeant étant donné qu'il dort le jour et qu'il est tapageur la nuit.

Il se nourrit de bourgeons, de noix, de fruits et d'oeufs. Il aime boire l'eau d'érable qui coule au printemps, même que parfois il se noie dans les seaux.
 
Dernière édition par un modérateur:

Storos

Modérateur cochon
Staff
#48
Attention! Je surveille particulièrement ce topic. En particulier le format des fiches animaux et la lutte contre le HS: aucune discussion n'est autorisée, le but étant de n'avoir que des fiches animaux... :o

Sur ce ,num78, si tu m'envoies un lien vers ton image je l'hébergerai moi-même et j'éditerai ta fiche.

PS: très bon choix le potalouche

EDIT: j'ai effacé les 2 ou 3 derniers messages et fait un peu de nettoyage pour que le topic reste propre.

Rien de personnel là-dedans, c'est sans doute le topic où je suis le plus strict sur le respect du format des messages postés. ;)

 

nums78

Grand Maître
#49
Q comme QUETZAL

abc Quetzal.jpg

Oiseau mythique, oiseau emblème, le Quetzal enflamme l'imagination. Flamme: c'est d'ailleurs la couleur rouge de sa gorge qui contraste de façon éclatante avec le vert émeraude du reste de son corps. De la huppe de sa tête au bout de la longue queue dont se parent les mâles au moment de la période des amours, l'oiseau est un bijou des forêts tropicales d'Amérique Centrale. Miguel Angel Asturias écrivait que “son plumage vert arbore toutes les diaprures du tournesol et on le dirait peint sur un fond d'or comme les mosaïques byzantines”
Emblème du Guatemala, qui a d'ailleurs donné son nom à sa monnaie, le Quetzal a pratiquement disparu des forêts guatémaltèques. Et c'est au Costa Rica qu'on en trouve une sous-espèce, protégée dans les forêts tropicales humides et nuageuses d'altitude, le Quetzal resplendissant (Pharomachrus Mocinno).

le plumage du bel oiseau, paraît vert émeraude, mais il est en réalité…brun! Leur iridescence vient d'une multitude de minuscules particules de mélanine brune, comme les écailles chez les papillons, qui reflètent à la fois la lumière du soleil et la végétation qui l'entoure. Oiseau extrêmement craintif, le Quetzal vit dans la canopée, dans la partie supérieure des arbres, là où il trouvera les fruits de l'aguacatillo (de la famille de l'avocat), les figues, les insectes et les petites grenouilles dont il se nourrit. Il ne descend que trés rarement au sol. Il fait son nid dans le trou d'un tronc d'arbre généralement presque pourri, à 10 mètres de hauteur et plus, trou qu'aura laissé un toucan ou un pivert car le bec du Quetzal est trop fragile pour perforer le bois.
Son chant n'est guère harmonieux, car il ressemble plutôt au grincement que ferait un volet métallique, mais sa danse autour de la femelle, au moment de la saison des amours entre avril et juillet vaut tout un spectacle. Car c'est à ce moment-là que le mâle (35 cm pour son corps) se pare de sa longue queue de près d'un mètre. Il tournoie autour d'une femelle impassible et ses longues plumes ondoient doucement, attrapant les rayons du soleil.
Ce spectacle extraordinaire récompense l'attente et la fatigue de l'ornithologue passionné ou amateur qui aura le privilège de le voir, entre deux ondées tropicales. La femelle pond ensuite deux oeufs bleu ciel et les deux parents se relaient pour couver et nourrir les oisillons qui quitteront le nid quelques mois plus tard.
L'oiseau est en danger d'extinction. Les arbres dont il picore le fruit sont sans cesse abattus. Symbole du Guatemala, il y survit dans des réserves privées, dans des projets de nidification artificielle. Il meurt en captivité.
 
Dernière édition par un modérateur:

KeyserSoze

AnimistrateuR
Staff
#50
R comme RAT-TAUPE



Le rat-taupe ou rat-taupe nu, mesure de 8 à 10 cm de long et pèse de 30 à 35 g ; les plus gros peuvent peser jusqu'à 80 g.

Les rats-taupes nus ont une tête aux muscles de la mâchoire particulièrement développés, avec de grandes incisives qu'ils utilisent pour forer leurs galeries.

Ils sont pratiquement glabres, à la peau rosée, à l'exception de la tête et de la queue qui possèdent des vibrisses ou des poils sensitifs et des pattes qui montrent des poils entre les orteils.

Ce sont des animaux complètement souterrains aux capacités visuelles atrophiées mais dont l'odorat et l'audition sont bien développés. Ils sont aussi particulièrement sensibles aux vibrations du sol et aux courants d'air.

Ce sont des animaux sociaux dont le système de colonie rappelle celui des insectes sociaux. Une colonie comprend de 70 à 300 individus. Ils coopèrent pour le forage des galeries et le déblaiement de la terre.

Ils n'ont que peu de prédateurs (certains serpents) et leur plus grand ennemi reste le froid. En effet, étant pratiquement des animaux à sang froid, ils ne possèdent pas de régulation thermique complète, ils se regroupent donc en masse pour limiter leur déperdition de température lorsqu'il fait froid.

La constitution du groupe est remarquable pour un mammifère, une seule femelle, la « reine », étant reproductrice. Elle s'accouple avec quelques mâles avec lesquels elle entretient des relations stables. Les autres individus de la colonie participent à l'élevage des jeunes, au percement des galeries, à la récolte de nourriture et défendent le système de terriers. Leurs capacités sexuelles sont bloquées par les phéromones contenues dans l'urine de la reine et par son agressivité.

La gestation est d'environ 70 jours et la reine peut avoir 5 portées par an. La taille des portées est d'une douzaine de petits mais peut monter jusqu'à 27 (chiffre le plus élevé jamais observé chez des mammifères).

La durée de vie dans la nature est inconnue et est supérieure à 20 ans en captivité sans que les limites en soient actuellement connues.

Leur régime alimentaire est végétarien et ils consomment les racines charnues des plantes de savanes. Ces racines leur fournissent aussi l'eau dont ils ont besoin. Ils peuvent se révéler des ravageurs redoutables si la colonie est installée sous une zone cultivée.
 

nums78

Grand Maître
#51
S comme Scolopendres



La Scolopendre est un animal de la famille des mille pattes, ou arthropodes, et il possède sous sa tête deux crochets venimeux.
On la retrouve dans les régions tropicales et dans le Midi de la France. sa taille varie de 5mm à 30 cm selon l'espèce.
Dès qu'elle touche quelque chose, elle s'empresse de mordre peu importe ce que ça peut être.
Sa morsure est venimeuse et douloureuse aussi. Elle peut même être dangereuse pour un enfant.
Son corps est composé de segments et chaque segment porte une paire de pattes. On compte 21 paires de pattes.
C'est un animal qui vit la nuit sous des pierres, du bois pourri ou sous la terre. Il fuit la lumière et a besoin d'humidité pour ne pas se dessécher.
C'est un carnassier, donc un animal prédateur qui se nourrit d'autres mille-pattes et de vers.
La scolopendre est cependant utile à la nature en aérant le sol et en produisant de l'humus.

 

KeyserSoze

AnimistrateuR
Staff
#52
T comme Tatou



Les tatous sont des mammifères d'Amérique tropicale et subtropicale. Leur régime alimentaire est principalement composé d'insectes (chenilles, fourmis, larves...), et éventuellement complété de baies ou de fruits tombés au sol.

Ils sont reconnaissables à leurs plaques cornées formant une carapace défensive lorsqu'ils se roulent en boule.

La carapace sur le dos des tatous est formée de plaques osseuses articulées recouvertes de corne. Elles recouvrent la totalité du dos de l’animal, du front jusqu’à la queue, surface externe des membres comprise. Selon les espèces, elles forment soit des ceintures successives séparées par des replis cutanés souples, comme chez le tatou géant ; soit deux boucliers, l’un protégeant les épaules, l’autre les hanches, et séparés par des bandes d’écailles en nombre variable. Certaines espèces comme le tatou à trois bandes peuvent s’enrouler en boule en cas de danger.

Le tatou géant peut peser jusqu'à 55 kg.

En dehors des périodes de reproduction, le tatou mène une vie solitaire. Il cherche plutôt à éviter la présence de congénères venant parasiter leurs sources de nourriture. Leur seul moyen de reconnaissance passe par la communication olfactive. Bien qu’indépendants, les tatous ne font preuve d’aucune agressivité envers les autres individus. En général, les mâles défendent leur terrier, leurs sources de nourriture et leur femelle contre les autres mâles. Animaux terrestres, parfois fouisseurs, ils creusent un terrier à la façon d’une taupe. Le terrier dispose de plusieurs voies d’accès. La galerie principale est tapissée avec un lit de feuilles.

Certains tatous se distinguent en retardant le début de la gestation et en ne donnant naissance qu’à des quadruplés, tous du même sexe. Lorsque la femelle est fécondée par le mâle, l’ovule fertilisé reste jusqu’à 7 mois dans l’utérus avant de s’accrocher à la paroi utérine et de commencer son développement. Cette implantation différée de l’œuf intervient quand la survie des petits est mise en cause, soit à cause du climat ou d'une pénurie d'aliments. La gestation proprement dite dure environ 120 jours.

Le tatou est un animal symbole du Texas, où ils sont présents en nombre.
 

Storos

Modérateur cochon
Staff
#53
U comme Uranoscope

abc uranoscope.jpg


L'Uranoscope est aussi appelé "Boeuf", "Rat de Mer" ou "Rascasse Blanche". Son nom "Uranoscope" signifie "Qui regarde vers le ciel", d'ailleurs, son nom anglais est "stargazer".

C'est un poisson qui mesure adulte de 20 à 30cm (40cm pour les plus gros) et qui se distingue par sa tête massive et ses yeux curieusement placés. En effet, ce cousin de la vive a les yeux situés sur la surface supérieure de la tête, tout comme sa bouche.

Les uranoscopes ont une grande épine venimeuse sur le haut de l’opercule et possèdent deux nageoires dorsales. Leur piqûre est très douloureuse mais sans danger. Certains ont un appendice vermiforme (en forme de ver! :) )sur la mâchoire inférieure qui leur sert à attirer les proies (généralement de petits poissons ou invertébrés).

On trouve différentes variétés d'uranoscope des côtes attlantiques à la méditerranée, de la mer rouge au Samoa (jusqu'à la grande barrière de corail et les îles Tonga). Ils vivent principalement sur des fonds sableux ou limoneux de 10 à 100m de profondeur, mais on peut parfois en trouver jusqu'à 400m.

Ils nagent assez mal et chassent à l'affût, se posant sur le fond et se laissant recouvrir de sable, laissant juste dépasser leur bouche et leurs yeux. Ceux-ci leurs permettent d'observer discrètement leurs proies et les prédateurs eventuels. Ils attendent qu'une proie passe à portée pour la happer à la vitesse de l'éclair.

Certaines espèces d'uranoscope sont capables de générer des décharges électriques (jusqu'à 50V).
 
Dernière édition:

Storos

Modérateur cochon
Staff
#54
V comme Viscache des plaines

abc viscache-des-plaines.jpg

- La viscache des plaine est le plus gros des chinchillidés. En fait, elle ressemble à un chinchilla géant dont la tête serait rayée horizontalement de noir et de blanc.

- De fait, la fourrure varie du beige au gris. Le ventre est blanc avec une fourrure soyeuse. La tête large et massive est rayée de noir et de blanc. La base épaisse de sa queue lui permet de s'en servir comme appui.

- On la trouve en Amérique du Sud, principalement en Argentine, en bolivie et au Paraguay.

- Elle mesure entre 50 et 65 cm (plus 15 à 20 cm de queue). Les mâles (jusqu'à 9kg) sont jusqu'à quatre fois plus gros que les femelles (4,5kg), avec des vibrisses plus épaisses semblables à des moustaches.

- Lorsqu'elle est menacée, la viscache des plaine peut s'enfuir en faisant des sauts de plus de 2m et de brusques changements de direction. Sa queue peut se briser entre la 4ème et la 5ème vertèbre pour s'échapper en cas de capture!

- Ce gros rongeur nocturne et fouisseur vit en groupe dans des terriers. Pendant qu'il creuse ceux-ci à l'aide des griffes de ses pattes antérieures, ses narines peuvent se fermer complètement.

- Les colonies peuvent compter jusqu'à 50 membres avec 5 fois plus de mâles que de femelles. Les femelles restent toujours au sein du même groupe alors que les mâles se dispersent chaque année à la recherche d'un nouveau groupe. Dans la nature, la viscache des plaines peut donner naissance à deux portées par an (avec en moyenne deux petits par portée). Les femelles sont en âge de procréer à 8 mois et demi et les mâles à 15 mois.

- La viscache des plaines se nourrit presque exclusivement de graminées et de plantes herbacées. La pratique de la coprophagie (elle mange ses excréments quoi...) permet une très bonne assimilation des végétaux (58%). Une colonie de viscaches peut rapidement "désertifier" la zone autour de son terrier, et se repère ainsi à un paysage pelé.

- Ses principaux prédateurs (à part l'homme...) sont de grands carnivores comme le puma, mais on peut aussi citer le renard, le chat ou le boa.

- A cause des ses ravages dans les cultures, la viscache des plaines a été déclarée "peste nationale" en Argentine en 1953 et abondamment chassée. Néanmoins, l'espèce n'est pas en danger, surtout que depuis 1990, une étude a démontré que les viscaches ne représentaient que 3% des pertes des agriculteurs...

- En fait, la viscache pourrait même être une chance pour l'économie. Facile à domestiquer et à élever, sa viande est beaucoup consommée dans sa région d'origine et sa peau et sa fourrure sert à la confection de manteaux ou de couvre-lits.
 
Dernière édition:

turlupin en ptard

Grand Maître
#55
W comme Wyandotte

abc wiandotte.jpg

La Wyandotte est une race de poule domestique.

La Wyandotte a été très longtemps populaire dans les élevages, surtout après la seconde Guerre mondiale, en raison de ses nombreuses qualités. Actuellement, elle est moins abondante mais reste bien présente dans les expositions.

C'est une volaille de bonne taille, très rustique, élevée pour sa productivité : chair et oeufs, mais aussi pour sa beauté en vue des expositions. Les poules sont de très bonnes pondeuses et de bonnes couveuses. La sélection doit se faire sur les sujets bien développés et précoces, sans lourdeur, à forme de lyre, au dos assez moyen et concave, avec du bouffant sur la selle, avec une queue courte, arrondie et ouverte, une fine crête frisée et perlée et des tarses jaunes.

Actuellement, parmi les races naines, la Wyandotte est très répandue en France, elle a la particularité de posséder une double crête qui peut être très volumineuse chez le coq. La couleur de son plumage est très varié mais celles que l’on voit le plus sont les argentées à liseré noir, les blanches, les argentées à liseré bleu.

Origine

Originaire des États-Unis, reconnue depuis 1883 et importée en Europe depuis 1890, elle est le résultat de plusieurs croisements.
Croisement de coq de Hambourg argenté avec des poules Brahma foncée. Les sujets issus de ces croisements étaient très disparates. Pour arriver à fixer le type on accoupla entre eux les résultats de ces divers produits.
Sa conformation révèle la présence du sang Brahma. La tête est forte; le cou assez fort; le plastron assez arrondi. Les ailes sont plutôt petites, les tarses un peu courts. Elle révèle aussi un peu de Hambourg, notamment dans la forme de la crête et son aptitude à la ponte.
 
Dernière édition par un modérateur:

Storos

Modérateur cochon
Staff
#56
X comme Xérus

abc xérus.jpg

- Le Xérus est un genre de petits rongeurs proches de l'écureuil vivant sur le continent africain.

- Il vit dans le désert, dans de très grands terriers.

- Les femelles et les mâles vivent séparément. Les mâles atteignent la maturité sexuel au bout de 8 mois, ils doivent alors quitter leur mère pour rejoindre un groupe de mâles. Les femelles atteignent la maturité sexuel au bout de 10 mois, elles restent dans leur groupe social. Aussi bien mâles que femelles peuvent avoir de multiples partenaires.

- On trouve plusieurs espèces en fonction de leur localisation géographiques: les principales sont l'écureuil de terre du Cap (Sud du continent, en particulier en Afrique du Sud) et le rat palmiste (plus au nord, jusqu'au Maroc

- Le xérus sait se mettre debout (à ne pas confondre avec le suricate qui est de la famille de la mangouste)

- En parlant de suricates, il arrive assez couramment que les xérus partagent leurs terriers avec d'autres rongeurs, dont les suricates.

- Animal diurne, il se protège du soleil avec sa queue, ce qui lui permet de réduire sa température de près de 5 degrés.

- Ils se nourrissent de bulbes, de fruits, d'herbes, d'insectes et de graines.

- Les rats palmistes sont craints des indigènes qui pensent qu'il sont venimeux. Ce n'est pas le cas, mais leur salive contient des streptocoques qui peuvent déclencher de dangereuses infections en cas de morsures.
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
861 849
Messages
7 743 485
Membres
1 582 326
Dernier membre
togna
Partager cette page
Haut