Le cas Julie Graziani (et assimilé)

job31

Admin tout frippé
Staff
#1
Je n’avais pas allumé mon pc depuis 48h et je suis effaré de voir que le monde est aussi débile et pourri
Bref, on a une nana qui fait de la provoque de bas étage et les gens, au lieu d'éclater de rire, ce qui serait la seule réaction normale et sensée, se mettent à la juger et à rentrer dans son jeu pervers.
En provocation on a :
- les noirs c'est comme les trisomiques
- si t'as une vie de merde c'est que t'as pas bossé à l'école
- et autres sophismes pathétiques

Le principe : préparer un max de conneries en sachant que ça va choquer. Ensuite tout le monde en parle et le message finit par passer.
Bonus : la soit disant élite intellectuelle s’émeut et réagit, ce qui ne fait qu'appuyer le discours de la dite dame. Nous sommes dans un monde qui passe son temps à s'indigner, à juger, mais personne ne bouge vraiment (un éclat de rire aurait été une action tellement plus brave qu'un haussement de sourcil) et pire, les gens foutent de la merde dans le ventilo.
Un simple boycott de son discours serait bien plus efficace, mais non, nous sommes dans l'affect, dans le choc et nous faisons de la merde et propageons ces chiasses sous couvert de les condamner. A ceci vous rajoutez les réseaux sociaux qui permettent de publier immédiatement, sans réfléchir et zou.

Bref, je ne suis pas écœuré par le discours de cette dame à qui un séjour en camp sibérien ne ferait pas de mal, mais par les habituelles réactions de bien pensance et d'indignation qui ne font que lui apporter du poids.

Le véritable mépris c'est le silence.
 

SergioVE

Grand Maître
#3
Comme sûrement beaucoup d'autres ici, j'ignorais tout de cette brave dame que tu expédierais bien dans un camp sibérien. Grâce à toi, me voici au courant. Ton message a raté son objectif : "Le véritable mépris c'est le silence."
 

philou21850

Grand Maître
#5
Je n’avais pas allumé mon pc depuis 48h et je suis effaré de voir que le monde est aussi débile et pourri
Bref, on a une nana qui fait de la provoque de bas étage et les gens, au lieu d'éclater de rire, ce qui serait la seule réaction normale et sensée, se mettent à la juger et à rentrer dans son jeu pervers.
En provocation on a :
- les noirs c'est comme les trisomiques
- si t'as une vie de merde c'est que t'as pas bossé à l'école
- et autres sophismes pathétiques

Le principe : préparer un max de conneries en sachant que ça va choquer. Ensuite tout le monde en parle et le message finit par passer.
Bonus : la soit disant élite intellectuelle s’émeut et réagit, ce qui ne fait qu'appuyer le discours de la dite dame. Nous sommes dans un monde qui passe son temps à s'indigner, à juger, mais personne ne bouge vraiment (un éclat de rire aurait été une action tellement plus brave qu'un haussement de sourcil) et pire, les gens foutent de la merde dans le ventilo.
Un simple boycott de son discours serait bien plus efficace, mais non, nous sommes dans l'affect, dans le choc et nous faisons de la merde et propageons ces chiasses sous couvert de les condamner. A ceci vous rajoutez les réseaux sociaux qui permettent de publier immédiatement, sans réfléchir et zou.

Bref, je ne suis pas écœuré par le discours de cette dame à qui un séjour en camp sibérien ne ferait pas de mal, mais par les habituelles réactions de bien pensance et d'indignation qui ne font que lui apporter du poids.

Le véritable mépris c'est le silence.
Bon soyons clair après le " les SDF doivent rester chez eux et pas dormir dehors quand il fait froid l'hiver " et bien d'autres sujets de haut vol.
C'est bien la façon de faire de la classe d'élite qui gouverne " le mépris et cetera ".
La prestidigitation de la sphère média-politique, faire crié au scandale pour passer les réformes " #donner un n'os n'os aux chiens ".
Et depuis quelques années c'est le florilège "#DDLigones, #Cathédrale, et j'en passe ".
 
Dernière édition:

job31

Admin tout frippé
Staff
#6
Comme sûrement beaucoup d'autres ici, j'ignorais tout de cette brave dame que tu expédierais bien dans un camp sibérien. Grâce à toi, me voici au courant. Ton message a raté son objectif : "Le véritable mépris c'est le silence."
Mon sujet ici n'est pas de traiter la dame ou autre personnage assimilés mais de dénoncer le traitement par les media. J'ai mis quelques mots à ce propos au dessus de la dernière ligne.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#7
J'ai lu ces propos dans un petit encart du Canard Enchaîné. Comme tu le dis, provoc. Provoc réussie, on parle d'elle. Même ici :D
Bref, je ne suis pas écœuré par le discours de cette dame à qui un séjour en camp sibérien ne ferait pas de mal, mais par les habituelles réactions de bien pensance et d'indignation qui ne font que lui apporter du poids.
(y)
 

Wangen5

Habitué
#8
On a quand même énormément tendance à donner du temps de parole à la télé à des gens qui ne servent absolument à rien....

Pas pour rien que j'ai complétement arrêté !
 

magellan

Modérâleur
Staff
#9
Comme l'immense majorité des gens (et ça n'est pas une critique) le fait de réagir est un acte naturel de conviction, parce qu'on est face à une perversion de la médiatisation. Si l'on ne dit rien, on pense -à tort- appliquer l'adage "qui ne dit mot consent". Or, l'essentiel serait en théorie d'ignorer, de laisser filer pour ne pas accorder de valeur ni même de temps à de tels personnages détestables. Or, c'est tout bonnement contre-intuitif de se taire. De là, évidemment, j'ai tendance à ne pas parler, à laisser pisser au titre que je déteste m'abaisser à répondre à de telles bassesses. Cependant, je crois également qu'il y a un besoin énorme de savoir quand il faut ou non réagir. Et ça, c'est une forme de nuance très délicate à manipuler, notamment si l'on est pris par l'émotion suscitée par la provocation initiale.

Alors @job31 je t'accorde qu'être ulcéré et fatigué par de telles choses fait sens, mais de mon point de vue, tu rates une chose, ou tout du moins tu ne l'associes pas suffisamment avec cette émergence du "troll" médiatique. La société actuelle est désormais indissociable de la médiatisation par tous les canaux possibles, et la trop haute disponibilité et la trop grande facilité d'en user et abuser rendent les discussions stériles. Pourquoi je pense cela? Faisons un jeu stupide et pourtant bien réel qui est celui de répondre à des questions que par oui ou non. Allons-y:
- Est-il légitime que des personnes mal intentionnées puissent avoir un auditoire aussi grand? Normalement... non, mais la grande facilité à communiquer et à inonder la toile font que ce non idéologique devient un oui par usage
- Est-il logique que les médias de masse en arrivent à parler de ces mêmes personnes? Oui hélas, parce qu'elles sont devenues trop visibles pour être omises.
- Est-il normal que ces médias finissent par user de Twitter/Facebook/blogs comme sources de l'information? En toute théorie on serait avisés de dire non, mais oui c'est normal puisque c'est par ces canaux que circulent les opinions... même si elles sont nauséabondes
- Est-il normal que les "nouveaux' leaders d'opinions, les 'influenceurs' (je HAIS ce néologisme de merde et ce sot-métier d'homme-sandwich) pèsent autant dans les médias? Par essence, s'il y a un public suffisamment vaste, les médias ne peuvent passer à côté sans risquer d'être taxés de censeurs... d'où l'omniprésence de pseudos leaders pour les gilets jaunes pendant les temps forts des manifestations.
- Enfin, est-il correct pour la foule de s'adosser plus à ces canaux de médias alternatifs qu'aux médias classiques? La réponse fondamentale devrait être non, mille fois non. La réponse réelle sera plus nuancée, sachant que de mon point de vue nombre de médias s'égarent de plus en plus à force d'être dans l'instantané et non plus dans l'analyse. Dans ces conditions, il faut avoir une culture générale, politique et historique suffisamment vaste pour pouvoir lire les sources alternatives sans être pollués d'un point de vue idéologique.

Il n'y a plus de bonne solution. Il n'y a plus de capacité générale d'avoir un oeil critique à force de pollution et d'égarements. C'est tout le paradoxe: quand il n'y avait que peu de sources, voire aucune non censurées, les tenants de l'information opéraient un gavage des esprits à travers une propagande souvent grossière mais efficace. Avec l'augmentation des libertés, les peuples se sont appropriés l'information, sont devenus critiques... puis une fois tout accessible, le confort les as rendus amorphes, incapables de critiquer, absorbant n'importe quelle stupidité sous couvert de réaction contre en vrac le pouvoir, les multinationales, les médias "corrompus à la botte des puissants", les sociétés secrètes etc... Résultat des courses? Une hystérique qui provoque gratuitement sera plus entendue (parce qu'elle gueule de la merde) qu'un analyste raisonnable et raisonnée, un théoricien du complot aura plus d'adeptes que n'importe quel historien compétent, et les médias seront insultés sans filtre ni même réflexion parce qu'ils seront fichés comme étant des suppôts de la "nouvelle noblesse".
 

magellan

Modérâleur
Staff
#10
On a quand même énormément tendance à donner du temps de parole à la télé à des gens qui ne servent absolument à rien....

Pas pour rien que j'ai complétement arrêté !
Faux: c'est tout l'inverse. On leur donne du temps de parole PARCE QUE ces gens sont suivis en dehors de la télévision justement! Une chaîne de télé se fout de qui sera présenté, ce qu'une chaîne doit faire en revanche, c'est montrer "qui est dans le mouvement, qui est actuellement visible", pour être à la page et surtout pour éviter d'être visés par des critiques du genre "vous les censurez, c'est une preuve irréfutable de votre soumission à des puissances supérieures".

En gros: tu dis de la merde mais tu es très suivi (même à tes dépends)? La télévision devra t'accorder de l'antenne mais si sur le fond tu dis effectivement de la merde.
 

dedzix

Grand Maître
#16
Le jour où on mettra les cons sur orbite, certains ne finiraient pas de tourner.

Petite réadaptation d'Audiard
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Staff en ligne
  • LeeLarant
    Speedy Configales, le plus rapide de tout TH
Membres en ligne
  • LeeLarant
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
869 255
Messages
8 106 252
Membres
1 579 779
Dernier membre
rolandjanis
Partager cette page
Haut