Topic actu

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#21
Euhhhhhh.

Je rappelle qu'il s'agissait d'anecdotes qui se voulaient marrantes, mais si tu veux en passer par là... :
1) Un ministre de l'intérieur n'a pas à "couvrir", ce n'est surtout pas son travail. Il protège ceux qui le méritent, et ne couvre pas ceux qui merdent. Et ça doit être vrai pour tous les citoyens, y compris pour ceux qui caillassent les poulets. Tu es un peu jeune je pense (ce n'est pas un reproche) pour te souvenir des pantalonnades de M. Pasqua mais je te promets, c'était gratiné. Et lis son CV si tu veux, c'est du lourd :lol:
2) Non, un flic ne colle pas de baffes sauf si il a a se défendre, dans les limites que lui impose la loi. Si tu butes la moitié du pays, que tu encules les gosses de la moitié que tu n'as pas cramée et qu'un flic arrive à te maîtriser, il doit s'arrêter là, point barre. Il ne fait pas justice. Oui, c'est dur.
3) Rien à cirer du black diplomate, c'était une anecdote. Qui s'est plaint d'un tort quelconque des poulets qui ne l'ont pas rudoyé et se sont juste marrés ? C'était juste marrant. Il aurait été dans un hosto plutôt qu'un commissariat, l'anecdote aurait été la même.
4) La "pouffiasse" te remercie pour ta vision de son métier et compte te donner une part de ses gains de péripatéticienne, ça fera de toi un mac et paiera une partie de tes travaux. Désolé, je suis méchant sur ce coup là, mais je n'ai pas trop aimé le mot ;)
5) Première ligne Covid ou pas, osef bien sûr. L'avocat fait son taf d'avocat. Les avocats de Bousquet bramaient qu'il élevait des chatons entre 39 et 45*. Les arguments d'avocats, surtout en notre période de buzz, sont effarants, relous au possible, mais c'est ce qu'ils considèrent comme faisant partie de leur boulot et, comme toi, je n'aime pas du tout et déplore ces méthodes "médiatisantes". C'est de la merde déshonorante, c'est notre triste époque.
*Tu peux chercher aussi le CV de René Bousquet, c'est top gratiné, Pasqua est une gamine à côté.

Pour en revenir aux flics et au point 2 que je voulais anecdotique, oui, c'est un métier très difficile, peu reconnu, mal payé, les keufs sont sur-exploités, mal formés, logés dans des commissariats dont la plupart sont encore des cloaques, on y colle les débutants (comme les profs d'ailleurs) dans les endroits les plus pourraves, tout ce que tu veux et je suis d'accord, mais un flic a des limites que lui impose son métier, il se doit de les respecter. Dura Lex sed Durex, comme disent les clients des pouffiasses.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#22
C'est ce que je gueule sur tous les tons depuis des années déjà: l'impunité ne doit pas exister, il n'y a pas de personne intouchable sous quelque prétexte que ce soit. Une bavure policière? Les policiers morflent. C'est leur responsabilité. Tu voles? Tu morfles, tu assumes. Et ainsi de suite.

Notre société véhicule l'idée qu'on peut se protéger de quelque responsabilité que ce soit. La couleur de peau n'est pas une excuse, pas plus que la religion, l'idéologie, la fonction ou le métier.

Ils veulent la liberté? qu'ils assument qu'elle implique des responsabilités.
Ils veulent l'égalité? Alors tous égaux devant la loi, sans esquive ni excuse.
Ils veulent la fraternité? Alors qu'ils arrêtent de trier entre les "bons" et les "pas bons"
 

magellan

Modérâleur
Staff
#23
4) La "pouffiasse" te remercie pour ta vision de son métier et compte te donner une part de ses gains de péripatéticienne, ça fera de toi un mac et paiera une partie de tes travaux. Désolé, je suis méchant sur ce coup là, mais je n'ai pas trop aimé le mot ;)
Au contraire: J'estime le terme justifié. Son avocat cherche un prétexte, une excuse? C'est pire: qu'elle instrumentalise sa fonction la rend indigne de l'exercer. C'est du même tonneau que quand tu gueules (à juste titre) sur les politiques. L'attitude à avoir est de se respecter, de respecter sa fonction et tout ce qu'elle incombe, et de ne pas l'utiliser pour se réfugier derrière quand cela arrange.
 

dartyduck

Grand Maître
#24
quand elle manifeste, elle est une citoyenne lambda. Infirmière ou pas :o sa blouse ne constitue pas un bouclier :o
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#25
Au contraire: J'estime le terme justifié. Son avocat cherche un prétexte, une excuse? C'est pire: qu'elle instrumentalise sa fonction la rend indigne de l'exercer. C'est du même tonneau que quand tu gueules (à juste titre) sur les politiques. L'attitude à avoir est de se respecter, de respecter sa fonction et tout ce qu'elle incombe, et de ne pas l'utiliser pour se réfugier derrière quand cela arrange.
Je vous présente toutes mes confuses, je suis resté sur la définition ancienne (suis un vieux con, je sais :D )
1592488563656.png
A relire DD, les propos et les excuses trouvées sont de son avocat. Mais même si cela vient d'elle, cela ne vaut pas l'insulte à mes yeux, je ne traite pas le ministre de l'EN de "pouffiasson" (même si l'envie parfois m'effleure :D ) mais passons, je concède (ça fait putain de hautain cette expression :lol: )

quand elle manifeste, elle est une citoyenne lambda. Infirmière ou pas :o sa blouse ne constitue pas un bouclier :o
Ben tu vois qu'on peut être d'accord ;)
(désolé DD, je sais que je suis trop taquin et surtout parfois trop virulent).

Qu'ajouter a ce que @magellan a déjà évoqué plusieurs fois sur le problème des fautes et des punitions...
Tout le monde est faux-cul à un point effarant. Prenons un point "simple" et simplifié comme les comportements des délinquants arrêtés et des keufs qui les arrêtent, dans les coins chauds. Écartons les cas où la personne se laisse arrêter et où les flics embarquent au commissariat sans autre soucis.
- Il existe clairement des cas où les mecs se débattent, sont violents, ce qui nécessite du muscle côté flics. Jamais on entendra un défenseur "coin chaud" concéder qu'il y a de sacrés cons qui se débattent fort et inutilement au lieu de suivre sagement les flics (oui, c'est ainsi qu'il faut faire) pour aller s'expliquer au commissariat. Normal, cette concession sera utilisée par le "camp d'en face".
- il existe (si si, certains sont filmés) des abus de "muscles" côté flics, surtout qu'on ne sait pas trop ce qui se passe ensuite dans les bagnoles qui repartent aux commissariats. Jamais on entendra un défenseur "flic" concéder qu'il y a de sacrés cons qui dégainent facile la matraque, serrent les pinces à bloc et s'asseyent à 3 sur un mec déjà menotté. Normal, cette concession sera utilisée par le "camp d'en face".

Avec de telles impasses, on n'avancera jamais. Chacun couvre son camp, la justice n'est pas rendue, le sentiment d'injustice augmente, et dans un monde ressentant une injustice croissante, la mayonnaise est très consistante.
 

SergioVE

Grand Maître
#26
le premier n'a pas à être couvert parce que c'est le fils de. Il a merdé, il assume.
le deuxième avait qu'à avoir ses papiers sur lui. Il assume.
Putain mais merde quoi, tu fais une connerie tu assumes ! la pouffiasse en blouse blanche a balancé des pavés sur les flics, elle assume !! Et son avocat de dire qu'elle devrait être intouchable car elle était en première ligne pendant le covid. Bah non, y'a pas d'impunité pour personne, j'en ai ras le ionf de ces gens qui pensent être au-dessus des lois sous prétexte que. Merde :o
Des pavés ? Tu en as déjà lancé ? Sur la vidéo on aperçoit à peine les petits cailloux qu’elle balance... mais sur le fond tu as raison !
 

SergioVE

Grand Maître
#28
Il y a quelques années en Italie le gouvernement est parti à la chasse aux fausses pensions d’invalidité distribuées à tour de bras par certains élus. Ils ont entre autres trouvé le chauffeur du maire d’une grande commune, aveugle, et un moniteur de parachutisme, tétraplégique. Par contre chez nous, le propriétaire d’un véhicule peut être aveugle, rien ne s’y oppose. Il peut même avoir quatre ans et certains ont usé de ce stratagème pour échapper au retrait de points. Des mesures devaient être prises pour contrer ça mais je n’ai pas suivi leur déroulement.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#29
Je vous présente toutes mes confuses, je suis resté sur la définition ancienne (suis un vieux con, je sais :D )
Voir la pièce jointe 8859
A relire DD, les propos et les excuses trouvées sont de son avocat. Mais même si cela vient d'elle, cela ne vaut pas l'insulte à mes yeux, je ne traite pas le ministre de l'EN de "pouffiasson" (même si l'envie parfois m'effleure :D ) mais passons, je concède (ça fait putain de hautain cette expression :lol: )


Ben tu vois qu'on peut être d'accord ;)
(désolé DD, je sais que je suis trop taquin et surtout parfois trop virulent).

Qu'ajouter a ce que @magellan a déjà évoqué plusieurs fois sur le problème des fautes et des punitions...
Tout le monde est faux-cul à un point effarant. Prenons un point "simple" et simplifié comme les comportements des délinquants arrêtés et des keufs qui les arrêtent, dans les coins chauds. Écartons les cas où la personne se laisse arrêter et où les flics embarquent au commissariat sans autre soucis.
- Il existe clairement des cas où les mecs se débattent, sont violents, ce qui nécessite du muscle côté flics. Jamais on entendra un défenseur "coin chaud" concéder qu'il y a de sacrés cons qui se débattent fort et inutilement au lieu de suivre sagement les flics (oui, c'est ainsi qu'il faut faire) pour aller s'expliquer au commissariat. Normal, cette concession sera utilisée par le "camp d'en face".
- il existe (si si, certains sont filmés) des abus de "muscles" côté flics, surtout qu'on ne sait pas trop ce qui se passe ensuite dans les bagnoles qui repartent aux commissariats. Jamais on entendra un défenseur "flic" concéder qu'il y a de sacrés cons qui dégainent facile la matraque, serrent les pinces à bloc et s'asseyent à 3 sur un mec déjà menotté. Normal, cette concession sera utilisée par le "camp d'en face".

Avec de telles impasses, on n'avancera jamais. Chacun couvre son camp, la justice n'est pas rendue, le sentiment d'injustice augmente, et dans un monde ressentant une injustice croissante, la mayonnaise est très consistante.
Je vais faire simple: il n'y a pas d'impasses. C'est un prétexte pour chacun de se croire autorisé à dépasser les bornes. D'un côté les flics violents se justifient à cause des excès en face, et ceux d'en face jouent de cet aspect pour passer pour les victimes, ou mieux encore pour jouer de la provocation avec peu de risque de représailles.

Il est parfaitement inexcusable de voir des jeunes tenter de faire brûler vif des flics, de caillasser des pompiers, ou de menacer ouvertement des passants. Il n'est pas plus excusable qu'un policier puisse croire qu'une personne interpellée puisse être transformée en sac de frappe.

Le problème se pose à un niveau fondamental: il n'y a plus de peur du képi (quoi qu'on en dise c'est LA base), pas plus qu'il y a un recrutement et une formation suffisante dans le corps de la police. C'est la spirale vicieuse: si le flic n'est pas respecté, la fonction n'attire plus les motivés qui craignent de ne pas pouvoir agir malgré l'uniforme. Donc, on recrute moins bien. En recrutant moins bien, on lâche sur le terrain des gens incompétents voire même dangereux, ce qui légitime bien évidemment les discours haineux envers la police.

Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit: quand je parle de la peur du képi, c'est sous-entendu la crainte de la sanction qui va derrière. La majorité des interpellations ne mènent nulle part, et pire encore elles finissent par devenir des sortes de rites de passage. Dans ces conditions, il n'y a pas d'accord possible.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#30
Ah et autre point: l'exemple que tu donnes sur le vocabulaire... Je confirme et signe même en énorme! Oui, c'est une pouf. C'est minable de croire que sa blouse doit la mettre à l'abri d'assumer ses actes. Etre un citoyen, ce n'est pas prendre que les droits, c'est aussi en assumer les devoirs.

Par analogie, cela me fait penser à cette infirmière qui couinait à propos des impôts... puis pour se faire gauler de ne pas en payer et d'avoir des droits de par sa situation personnelle (mère célibataire etc). C'est quoi ces gens qui cherchent à te faire pleurer sur leur sort? Est-ce la faute à la société que le père ne paye pas de pension? C'est la faute du gouvernement qu'elle a fait le choix d'avoir des enfants avec un père indigne? Et c'est du rôle des citoyens de devoir nettoyer sa merde quand elle s'en sort plus? Au bout d'un moment, il faut peut-être s'enlever le tronc qu'on se fourre dans l'oeil pour regarder la forêt telle qu'elle est. Les gens ne veulent plus être des citoyens, ils veulent consommer le système de citoyenneté. C'est tout autre chose comme raisonnement: J'exige d'avoir des droits, mais je me torche avec les devoirs.

OK: tu ne veux pas de devoirs? Alors on t'enlève tes droits. Après tout, pourquoi les aurais-tu puisque tu refuses de participer à la société dans son ensemble?
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#31
La majorité des interpellations ne mènent nulle part, et pire encore elles finissent par devenir des sortes de rites de passage.
J'aimerai lire les chiffres de ces "mènent nulle part" et les arguments judiciaires fournis par les juges, regroupés par types, pour ces "mènent nulle part", je n'ai jamais trouvé ces chiffres. Ce serpent de mer malsain est tellement souvent évoqué par une certaine fange (oui, fange, pas frange) de la population qu'elle finit par être reprise par des gens bien (toi en l'occurrence). [Un peu comme ma vision facile et reprise sans me poser de questions sur la culpabilité des serbes, cf autre topic].
En l'absence de chiffres, menons un petit exercice de pensée : tu te doutes à quel point les juges dépendent des flics pour les enquêtes, les mouvements de prisonniers (cellule -> juge -> cellule) et bien d'autres choses. Les flics aussi dépendent des juges qui peuvent aussi bien les emmerder. La coopération des juges et des policiers est essentielle pour le bon fonctionnement de l'état, mais il y a en plus une grosse situation de dépendance mutuelle. Penses-tu réellement qu'un juge laisserait sortir (ce qui ne veut pas dire qu'il ne le poursuivra pas on est bien d'accord !) un délinquant si la loi ne le lui permettait pas, voire ne l'y obligeait pas ? Si l'absence de preuve ou l'impossibilité de valider une preuve ne l'y obligeait pas ? Pour après se faire emmerder autant que faire se peut par les flics, avec de gros bâtons dans les roues (bâtons de la taille d'une matraque) ? C'est du rêve. Et cette dépendance s'exprime dans l'autre sens : y a-t-il si peu de flics qui merdent au point que les enquêtes diligentées lors de présumées bavures ne donnent rien ou tout au plus 1 jour ou 2 de suspension ? Ces flics sont-ils tous si innocents ? Cette innocence n'est-elle pas trop aidée par la situation de dépendance évoquée plus haut ? Sans compter que jamais un flic n'ira baver sur son collègue trop violent, comme un prof n'ira jamais baver sur son collègue totalement incompétent et débile, comme un médecin n'ira que trop rarement baver sur son collègue dangereux, la liste est longue.
En résumé, si on avance l'argument "de toutes les façons, tous les délinquants qu'on arrête sortent le jour même", il faut le contrebalancer par "aucun des flics qui merdent ne sont inquiétés".
La majorité des interpellations ne mènent nulle part, et pire encore elles finissent par devenir des sortes de rites de passage.
Plussoiement.

C'est la faute du gouvernement qu'elle a fait le choix d'avoir des enfants avec un père indigne?
Hé ho tu vas où là avec ton histoire de choix ?! Elle a trouvé le géniteur en publiant une petite annonce : "cherche père indigne pour faire des enfants avec, c'est mon choix." ? Faut pas abuser :lol:
 

magellan

Modérâleur
Staff
#32
J'aimerai lire les chiffres de ces "mènent nulle part" et les arguments judiciaires fournis par les juges, regroupés par types, pour ces "mènent nulle part", je n'ai jamais trouvé ces chiffres. Ce serpent de mer malsain est tellement souvent évoqué par une certaine fange (oui, fange, pas frange) de la population qu'elle finit par être reprise par des gens bien (toi en l'occurrence). [Un peu comme ma vision facile et reprise sans me poser de questions sur la culpabilité des serbes, cf autre topic].
En l'absence de chiffres, menons un petit exercice de pensée : tu te doutes à quel point les juges dépendent des flics pour les enquêtes, les mouvements de prisonniers (cellule -> juge -> cellule) et bien d'autres choses. Les flics aussi dépendent des juges qui peuvent aussi bien les emmerder. La coopération des juges et des policiers est essentielle pour le bon fonctionnement de l'état, mais il y a en plus une grosse situation de dépendance mutuelle. Penses-tu réellement qu'un juge laisserait sortir (ce qui ne veut pas dire qu'il ne le poursuivra pas on est bien d'accord !) un délinquant si la loi ne le lui permettait pas, voire ne l'y obligeait pas ? Si l'absence de preuve ou l'impossibilité de valider une preuve ne l'y obligeait pas ? Pour après se faire emmerder autant que faire se peut par les flics, avec de gros bâtons dans les roues (bâtons de la taille d'une matraque) ? C'est du rêve. Et cette dépendance s'exprime dans l'autre sens : y a-t-il si peu de flics qui merdent au point que les enquêtes diligentées lors de présumées bavures ne donnent rien ou tout au plus 1 jour ou 2 de suspension ? Ces flics sont-ils tous si innocents ? Cette innocence n'est-elle pas trop aidée par la situation de dépendance évoquée plus haut ? Sans compter que jamais un flic n'ira baver sur son collègue trop violent, comme un prof n'ira jamais baver sur son collègue totalement incompétent et débile, comme un médecin n'ira que trop rarement baver sur son collègue dangereux, la liste est longue.
En résumé, si on avance l'argument "de toutes les façons, tous les délinquants qu'on arrête sortent le jour même", il faut le contrebalancer par "aucun des flics qui merdent ne sont inquiétés".
Plussoiement.


Hé ho tu vas où là avec ton histoire de choix ?! Elle a trouvé le géniteur en publiant une petite annonce : "cherche père indigne pour faire des enfants avec, c'est mon choix." ? Faut pas abuser :lol:
Où j'abuse?! Désolé: un gosse tu le fais par CHOIX. La contraception existe, l'avortement aussi. on n'est plus dans les années 60 bordel!
On fait un gosse QUAND on le veut. Si on a le moindre doute sur la capacité de gestion de son conjoint... on n'insiste pas. Point final. c'est trop facile "ouinn la/le pauvre". J'en ai plein les grolles des geignards qui trouvent toujours quelque-chose à reprocher à la société. C'est de la faute à la société sa grossesse peut-être?
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#33
Pas aussi simple que cela d'avorter tu sais, pas à la portée de tout le monde sur plein de plans.
 

LeeLarant

Speedy Configales, le plus rapide de tout TH
Staff
#34
Tu disais @drul ...? Des pavés...? :D
 

magellan

Modérâleur
Staff
#35
Pas aussi simple que cela d'avorter tu sais, pas à la portée de tout le monde sur plein de plans.
Nous ne sommes pas en Pologne. Faudrait voir à pas pousser tout de même...
L'éthique, la morale, je vois l'idée... mais stop: on n'est pas en Pologne où c'est simplement interdit.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#36
@magellan, je suis loin du "ouin la pauvre" mais sans déc tu vas loin avec la notion de maîtrise de son destin. Je n'aime pas les gens qui s'apitoient sur leur sort en public et peut-être même en privé mais le côté "elle n'avait qu'à pas" est je trouve abusif. Quoique, ces principes pourraient aider à rayer bien des inutiles de la carte des vivants :D
 

magellan

Modérâleur
Staff
#37
@magellan, je suis loin du "ouin la pauvre" mais sans déc tu vas loin avec la notion de maîtrise de son destin. Je n'aime pas les gens qui s'apitoient sur leur sort en public et peut-être même en privé mais le côté "elle n'avait qu'à pas" est je trouve abusif. Quoique, ces principes pourraient aider à rayer bien des inutiles de la carte des vivants :D
Je resterai intraitable là-dessus. On n'est plus à une époque où la contraception était tabou, où la pilule pas même remboursée, sans compter même l'avortement!

Donc NON, là non dix fois non je ne laisserai pas passer ça. Tu m'aurais dit un pays restrictif, un pays qui interdit clairement l"avortement, un pays où culturellement/socialement/économiquement il est compliqué d'accéder à la contraception... j'aurais pu entendre, mais pas en France. La pilule du lendemain est accessible.

En outre, exhiber sa situation familiale comme elle le faisait m"a filé la gerbe. "ouinn j'ai du mal à joindre les deux bouts". MERDE. Voilà, je le dis en substance... MERDE. On n'est plus au moyen-âge, alors on s'assume. Point barre.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#38
Je resterai intraitable là-dessus. On n'est plus à une époque où la contraception était tabou, où la pilule pas même remboursée, sans compter même l'avortement!
Je sais que ce n'est pas le fond du sujet et je pense qu'on sera raccord là dessus mais je voudrais préciser que l'avortement n'est pas d'un acte facile vers lequel se jettent gaiement les meufs qui ne veulent pas prendre la pilule parce que ça leur colle du gras sur le cul. Contrairement à ce qu'en disent les pro-life, les femmes qui veulent éviter une grossesse n'écartent pas les cuisses en se disant "au pire j'irai avorter, c'est pas grave, j'ai le temps entre midi et deux". Et si tu n'es pas d'accord j'ai raison :D

En outre, exhiber sa situation familiale comme elle le faisait m"a filé la gerbe. "ouinn j'ai du mal à joindre les deux bouts". MERDE. Voilà, je le dis en substance... MERDE. On n'est plus au moyen-âge, alors on s'assume. Point barre.
Je n'ai pas vu ce cas mais en ai vu bien d'autre et, je l'ai déjà dit, je n'aime pas les chialeries publiques non plus. Par contre, ce que je n'aime pas trop dans ta réaction, à moins que tu te sois mal exprimé ce dont je doute, est une sorte de rejet du droit des autres à être faible (je ne parle pas du fait d'avoir des problèmes mais du fait de n'être pas capable de les supporter, de les gérer). C'est peut-être l'apanage des "forts", je ne sais pas, je suis trop empathique pour comprendre cela. Parmi les "faibles", quelque soit la faiblesse, certains sont stoïques et dignes, certains font du cinoche et font chier, certains ont besoin d'en parler voire de s'en plaindre, et tous à mes yeux ont le droit de vivre et ne méritent certainement pas qu'on leur assène qu'ils doivent assumer si ils ont tendance à mal vivre leurs faiblesses.
Quand au côté "tu as joué, tu as perdu, tant pis pour toi et ferme ta gueule", je n'aime pas trop non plus. Les gens sont intrinsèquement différents pour des raisons qu'ils ne maîtrisent pas forcément, il peut arriver à certains de faire de mauvaises choses, de faire de mauvais choix, d'être plus sensibles ou fragiles que d'autres, de merder gravement (et être pardonnables ou pas, vaste sujet) mais qu'ils soient responsables de leurs fautes ou échecs n'est pas une raison pour les prier de se démerder, et en silence s'il vous plait.
 

SergioVE

Grand Maître
#39
@magellan, je suis certain que tu n’as pas le commencement de l’ombre d’un prémisse de ce que c’est qu’être une nana en France de nos jours, alors tes discours sur les grossesses non désirées qui n’arrivent qu’aux demeurées et l’avortement qu’il n’y a qu’à demander comme un Doliprane, c’est du grand n’importe quoi indigne d’un homme civilisé, mais typique du type qui se croit l’homme idéal, modèle moral dans un monde à son image. Sourd et aveugle. Et ceci dit sans aucun smiley, il n’y en a pas d’adapté.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#40
Je suis naturellement d'accord avec @SergioVE tout en étant plus pondéré sur le côté sourd et aveugle de @magellan. Aveugle, il ne peut l'être vu qu'il ne poste pas en braille. Sourd... avec le confinement, c'est bien possible après tout :D

Mais putain, vous deux... :lol:
Comment faites-vous pour ne pas enrober vos phrases d'une noix de vaseline pour faciliter l'intromission ? C'est en vous lisant que je me rends compte que j'ai mis beaucoup d'eau dans mon vin au niveau de mon intransigeance apparente !
D'ailleurs y'a même plus de vin, ce n'est plus que de l'eau et c'est plutôt nul :(
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
844 238
Messages
7 561 213
Membres
1 583 027
Dernier membre
Pacomekpossou
Partager cette page
Haut