Uppez vos vidz !

  • Auteur de la discussion Ducktale
  • Date de début

dartyduck

Grand Maître
#2 441
Pour ce qui est de la PCR, tu as raison de ne pas accepter l'idée que sa sensibilité soit de 100%, parce qu'elle est loin d'être à 100%.
D'ailleurs, absolument personne ne prétend qu'elle est de 100%.
Pour autant, ça ne veut pas dire qu'elle n'est pas un outil formidable de dépistage.

La sensibilité et la spécificité du test varie beaucoup trop en fonction du mode opératoire pour pouvoir te donner des chiffres précis, mais oui la sensibilité est LOIN des 100% (et personne ne s'en cache).
Alors pourquoi quand un test est positif on considère que la personne est positive ? Quand on sait que le taux de fiabilité des résultats positifs est très faible ? Toute la politique ces 12 derniers mois est basée uniquement sur le nombre de cas positifs. Combien sont réellement positifs ? Beaucoup moins. On subit une politique de la peur et de la culpabilisation sur la base de chiffres complètement faux.
Le pcr est un bon outils mais malheureusement mal utilisé :o
En UK, le ministère de la santé a reconnu publiquement avoir largement exagéré la situation afin de faire peur et inciter à la vaccination. Dites vous bien qu'en France c'est exactement la même, mais ne sera jamais avoué :o
Dernière chose : ce qui m'horripile c'est cette obsession de considérer un positif comme un malade. S'il est à symptomatique il n'est PAS malade. Il est juste porteur.
 

omregr

Expert
#2 442
Alors pourquoi quand un test est positif on considère que la personne est positive ? Quand on sait que le taux de fiabilité des résultats positifs est très faible ?
Il y a confusion ici (ce qui n'a rien d'honteux pour quelqu'un qui n'a pas étudié ça en profondeur à la fac).

Je vais paraphraser et simplifier pour que ça soit plus clair.
Pour évaluer la fiabilité d'un outil diagnostique, on étudie deux paramètres :
1) la sensibilité
2) la spécificité.

La sensibilité, c'est la capacité à détecter la maladie chez ceux qui sont malades.
Avec une sensibilité de 100%, aucun malade n'a de résultat qui dit qu'il n'est pas malade. Il n'y a donc pas de faux négatifs.

La spécificité, c'est la capacité à ne pas détecter la maladie chez quelqu'un qui n'est pas malade.
Avec une spécificité de 100%, aucune personne saine n'a de résultat qui dit qu'elle est malade. Il n'y a donc pas de faux positifs.

La PCR est un outil diagnostique avec une très haute spécificité (jusqu'à 99%), et une sensibilité beaucoup plus faible.

Je vais prendre 2 exemples concrets pour que ça soit très clair.
Ici, nous admettrons que la PCR a une sensibilité de 75% et une spécificité de 95%.

Exemple 1 :
Monsieur D. ne le sait pas, mais il n'est pas contaminé par le coronavirus.
Il se fait dépister : un prélèvement nasopharyngé est effectué à l'aide d'un écouvillon (le fameux coton-tige de la mort), et sera suivi d'une PCR.

Comme ici on sait ici qu'il n'est pas malade, ce qui va déterminer la justesse du résultat de la PCR, c'est la spécificité (puisqu'ici, le résultat juste = négatif).

Avec une spécificité de 95%, il y a 5% de chances que la PCR donne un résultat positif alors qu'il n'est pas contaminé.

Deux cas de figure :
↳ dans 95% des cas, Monsieur D. aura comme résultat qu'il n'est pas contaminé.
Il retourne chez lui, rassuré et content de ne pas être malade, fin de l'histoire.

↳ dans 5% des cas, Monsieur D. aura comme résultat qu'il est contaminé.
Il revient chez son médecin (traitant, hospitalier, du travail, etc.) avec les résultats de l'analyse. Celui-ci lui prescrit alors une 2ème PCR pour s'assurer qu'il est bien malade.
Monsieur D. fait donc à nouveau l'objet d'un prélèvement nasopharyngé + PCR.
......↳ dans 95% des cas, Monsieur D. aura comme résultat qu'il n'est pas contaminé.
..........Le doute est alors levé. Le résultat du 1er test est invalidé, Monsieur D. est
..........considéré non-contaminé.
......↳ dans 5% des cas, Monsieur D. aura comme résultat qu'il est contaminé.
..........On considère (à tort) que M. D est contaminé alors qu'il ne l'est pas.

Conclusion de l'Exemple 1 :

Quelle probabilité pour que quelqu'un de non-contaminé soit déclaré contaminé alors qu'il ne l'est pas?
5% x 5% = 0.05 x 0.05 = 0.0025 = 0.25%

En ne déclarant une personne contaminée qu'au bout de 2 PCR positives consécutives, il n'y a que très peu de chances (0.25%, soit 1 chance sur 400) qu'une personne non contaminée soit déclarée contaminée à tort.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Exemple 2 :
Madame D. ne le sait pas, mais elle est contaminée par le coronavirus.
Elle se fait dépister : un prélèvement nasopharyngé est effectué, et sera suivi d'une PCR.

Comme ici on sait ici qu'elle est malade, ce qui va déterminer la justesse du résultat de la PCR, c'est la sensibilité (puisqu'ici, le résultat juste = positif).

Avec une sensibilité de 75%, il y a 25% de chances que le test donne un résultat négatif alors qu'elle est contaminée.

Deux cas de figure :
↳ dans 25% des cas, Madame D. aura comme résultat qu'elle n'est pas contaminée.
Elle est déclarée non contaminée alors qu'elle l'est. Fin de l'histoire.

↳ dans 75% des cas, Madame D. aura comme résultat qu'elle est contaminée.
Elle revient chez son médecin (traitant, hospitalier, du travail, etc.) avec les résultats de l'analyse. Celui-ci lui prescrit alors une 2ème PCR pour s'assurer qu'elle est bien malade.
Madame D. fait donc à nouveau l'objet d'un prélèvement nasopharyngé + PCR.
......↳ dans 75% des cas, Madame D. aura comme résultat qu'elle est contaminée.
..........Le doute est alors levé. Le résultat du 1er test est confirmé, Madame D. est
..........considérée contaminée.
......↳ dans 25% des cas, Madame D. aura comme résultat qu'elle n'est pas contaminée.
..........On considère (à tort) que M. D n'est pas contaminée alors qu'elle l'est.
..........Elle repart, libre comme l'air, alors qu'elle est malade.

Conclusion de l'exemple 2 :

Quelle probabilité pour que quelqu'un de contaminé soit déclaré contaminé?
75% x 75% = 0.75 x 0.75 = 0.5625 = 56.25%

En ne déclarant une personne contaminée qu'au bout de 2 PCR positives consécutives, il n'y a que 56.25% de chances qu'elle ait un double résultat positif.

Quelle probabilité pour que quelqu'un de contaminé soit déclaré non-contaminé?
25% + (75% x 25%) = 0.25 + (0.75 x 0.25) = 0.1875 + 0.25 = 0.4375 = 43.75%

--------------------------------------------------------------------------

Méga-conclusion :
Une double PCR limite drastiquement les chances d'être déclaré positif alors qu'on ne l'est pas, tandis qu'elle laisse beaucoup de contaminés se balader tranquillement dans la nature.

L'idée selon laquelle la PCR grossit exagérément les chiffres de prévalence du covid est fausse.
 

svoglimacci

check memory failed but no bug detected
#2 443
:merci:
J'aime bien ce forum, on apprend plein de trucs :)
 

dartyduck

Grand Maître
#2 445
Une petite frenchie à AGT :D

 

mykhi

Force Modéra-Bleue
Staff
#2 446
Déjà vue, elle est énorme !
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
Aucun membre en ligne actuellement.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
861 849
Messages
7 743 485
Membres
1 582 326
Dernier membre
togna
Partager cette page
Haut