Le monde PC a-il du soucis à se faire avec la Puce M1 Apple

magellan

Modérâleur
Staff
De toute façon, sur ce type de machine, les composants thermal-throttle d'eux-mêmes vu le faible refroidissement....... Merci la durée de vie.....

C'est sur que sur le bureau du client..... Le gros logo rog qui clignote.... À part s'il est gamer, tu fais forte impression.....

Bah franchement, quanquand tu vois les perfs d'un Vega 8 c'est bluffant pour un iGPU.... RDR2 en low à 30 fps.... Chapeau surtout vu la consommation.
Je suis d'accord... mais je parlais carrément d'une stratégie BIOS qui castre sciemment les performances réelles du GPU / CPU sous prétexte de "protéger", alors que la vérité est un refroidissement mal conçu (pour rester fin côté form factor du portable) et donc se fait remarquer lors d'un bench... j'ai vu un portable gamer qui semblait assez silencieux et soi-disant performant et qui, à cause d'un BIOS comme ça, était décevant. Après avoir forcé une option (dont je ne me souviens plus le nom) , bench explosé mais températures et ventilo à fond en jeu
 

Patakesse

Gruik Gruik!
Petit retour à chaud sur notre utilisation professionnelle de ces machines, après une énième panne ce matin. C'était le branle-bas de combat, notre machine (un MBP 13" M2) étant le centre névralgique du projet.

Les deux derniers modèles que nous avions (M1 et M2 de secours) ont rendu l'âme, un hier et un autre ce matin. Le constat de notre expérience est sans appel : ces machines sont NETTEMENT moins résistantes que les machines Apple Intel, c'est flagrant. Elles aiment le confort douillet et sont fragiles.

Depuis 3 ans que nous travaillons sur ce projet qui met les machines à rude épreuve, aucune machine Apple Silicon n'a résisté. Elles sont toutes tombées très rapidement en panne. Problèmes de ports TB qui ne fonctionnent plus du tout (rédhibitoire), d'écran qui ne s'allume plus, de batterie qui ne se charge plus du tout (et dans ce cas la machine devient inutilisable). On ne peut pas se permettre de les retourner au SAV tous les 4 matins, the show must go on. Nous on est des machines, on est là tous les jours quelles que soient les conditions, qu'on soit malades, qu'on vienne de perdre une proche, on est là, alors ça fait tâche un simple tas de ferraille qui a des "états d'âme".

Les machines sont exploitées à l'extérieur, à ciel ouvert, à 2200M d'altitude tous les jours non stop de décembre à avril, entre 10h et 15h environ (le reste du temps elles sont bien au chaud à l'intérieur). Elles sont donc soumises aussi bien au froid (on a eu une matinée à -18°C en 2020, même si c’est très exceptionnel, on est plus proche du 0°C la plupart du temps), qu'à de légères chutes de neige, des champagne shower ou qu'à un très fort ensoleillement (la machine devient alors vraiment très chaude).

Voilà un traitement auquel les machines Apple Silicon ne résistent pas du tout, contrairement aux machines Intel toujours vaillantes après 3 années de se(r)vices. On ne peut pas se permettre de démarrer nos prestations avec la peur au ventre d'avoir un soucis technique, donc c’est fini pour nous, on va rester sur des modèles Intel.

Alors certains pourraient dire que ce n'est pas prévu pour ces conditions, mais on utilise beaucoup de matériel, aucun n'est prévu pour cet usage, et ça fonctionne très bien. Sur la masse de matériel utilisée dans ces conditions, le maillon faible était uniquement ces machines Apple Silicon.
 

labul671

Grand Maître
Intox d'Apple ou réel risque à faire migrer sur Apple les demandeurs de puissance?


Apple est assez fort en Marketing pour inciter à l'Achat (écran rétina et compagnie) donc je reste assez septique.
André :merci:
dans ce cas la tu est dans la fosse
je penche plutôt vers sceptique ( c'est pas énorme une lettre mais ça pue moins ) :lol:
 

magellan

Modérâleur
Staff
Petit retour à chaud sur notre utilisation professionnelle de ces machines, après une énième panne ce matin. C'était le branle-bas de combat, notre machine (un MBP 13" M2) étant le centre névralgique du projet.

Les deux derniers modèles que nous avions (M1 et M2 de secours) ont rendu l'âme, un hier et un autre ce matin. Le constat de notre expérience est sans appel : ces machines sont NETTEMENT moins résistantes que les machines Apple Intel, c'est flagrant. Elles aiment le confort douillet et sont fragiles.

Depuis 3 ans que nous travaillons sur ce projet qui met les machines à rude épreuve, aucune machine Apple Silicon n'a résisté. Elles sont toutes tombées très rapidement en panne. Problèmes de ports TB qui ne fonctionnent plus du tout (rédhibitoire), d'écran qui ne s'allume plus, de batterie qui ne se charge plus du tout (et dans ce cas la machine devient inutilisable). On ne peut pas se permettre de les retourner au SAV tous les 4 matins, the show must go on. Nous on est des machines, on est là tous les jours quelles que soient les conditions, qu'on soit malades, qu'on vienne de perdre une proche, on est là, alors ça fait tâche un simple tas de ferraille qui a des "états d'âme".

Les machines sont exploitées à l'extérieur, à ciel ouvert, à 2200M d'altitude tous les jours non stop de décembre à avril, entre 10h et 15h environ (le reste du temps elles sont bien au chaud à l'intérieur). Elles sont donc soumises aussi bien au froid (on a eu une matinée à -18°C en 2020, même si c’est très exceptionnel, on est plus proche du 0°C la plupart du temps), qu'à de légères chutes de neige, des champagne shower ou qu'à un très fort ensoleillement (la machine devient alors vraiment très chaude).

Voilà un traitement auquel les machines Apple Silicon ne résistent pas du tout, contrairement aux machines Intel toujours vaillantes après 3 années de se(r)vices. On ne peut pas se permettre de démarrer nos prestations avec la peur au ventre d'avoir un soucis technique, donc c’est fini pour nous, on va rester sur des modèles Intel.

Alors certains pourraient dire que ce n'est pas prévu pour ces conditions, mais on utilise beaucoup de matériel, aucun n'est prévu pour cet usage, et ça fonctionne très bien. Sur la masse de matériel utilisée dans ces conditions, le maillon faible était uniquement ces machines Apple Silicon.
Merci pour ce retour.

De là, je vais objecter, sans mettre en doute ton raisonnement ni ton analyse, qu'il y a aussi une considération élémentaire dans le choix d'un équipement qui est d'en connaître les conditions d'utilisation. A titre d'exemple, quand j'ai aidé (il y a des années) à choisir les PC à mettre en oeuvre dans une chaine de magasins française, j'ai immédiatement objecté la nécessité d'un boitier pour ainsi dire indestructible et filtré. On m'a parlé de PC classiques et ma réponse a été "j'ai bossé dans un magasin. On utilise le PC jusqu'à temps qu'il crève... et ça a un coût d'immobiliser un magasin si le PC grille faute de nettoyage/entretien".
Ca a donné le choix d'un boitier PC (GL quelque chose de mémoire) tout en tôle, avec un filtre conséquent sur l'entrée d'air ventilateur, et des claviers IBM pouvant aisément servir de maillets!
Pour l'anecdote: j'ai eu un technicien (client) allant sur site dans un magasin qui devait remplacer un disque dur supposé en panne. Je l'avais en ligne et il me décrivait de manière homérique avec un vocabulaire fleuri l'état lamentable de la machine. Il y avait eu une cartouche de toner d'imprimante qui s'était malencontreusement renversée, et le toner avait donc été aspiré dans la ventilation. La machine avait donc ingéré une belle quantité de poudre conductrice... et au moment où ledit tech a manipulé le tout cela a donné un "WOUUUF BOUM" sonore, une toux abominable, des jurons en pagaille et pour finir un "bon, remplacement complet du PC!".

Ceci dit, choisir un équipement adapté dans les conditions que tu mentionnes, ça se résume globalement à du PC durci encombrant, lourd, souvent peu performant, et par voie de conséquence réduit à des usages très spécifiques. Le choix Apple je ne le contesterai pas, je n'ai aucune idée de l'usage concret en production, mais force est de constater de ce retour que les générations antérieures craignaient autrement moins ces problèmes. C'est plus cela qui me chagrine
 

Patakesse

Gruik Gruik!
Ce qui est étonnant c'est la différence importante de fragilité entre les machines Intel et les machines Silicon, qui interroge tout de même sur la longévité de ces machines en situation normale (alors qu'on voit encore en circulation des MBP de 2009 parfaitement opérationnels).

Oui, le durci avait été une option étudiée, tu (@magellan) m'avais d'ailleurs aiguillé à ce sujet en 2020. Mais ça ne correspondait finalement pas aux contraintes. On utilise intensivement des MBP Intel depuis 10 ans et les machines se montrent globalement très fiables (parfois des petits soucis techniques, mais jamais une panne en prestation !). On ne pouvait pas prévoir que les machines Silicon résisteraient aussi mal et nous en sommes les premiers étonnés. Au début on a mis ça sur le compte de la malchance, mais ça c'est passé de la même manière avec plusieurs machines, et elles retombaient en panne très vite après réparation.

Après ce n'est que notre expérience dans ces conditions particulières. En tout cas le petit MBP 13" 2015 (I5 5287U) qui au départ n'était qu'une machine de secours est sacrément costaud, car il tient parfaitement le choc malgré tout ce qu'il a enduré :)
 

magellan

Modérâleur
Staff
Ce qui est étonnant c'est la différence importante de fragilité entre les machines Intel et les machines Silicon, qui interroge tout de même sur la longévité de ces machines en situation normale (alors qu'on voit encore en circulation des MBP de 2009 parfaitement opérationnels).

Oui, le durci avait été une option étudiée, tu (@magellan) m'avais d'ailleurs aiguillé à ce sujet en 2020. Mais ça ne correspondait finalement pas aux contraintes. On utilise intensivement des MBP Intel depuis 10 ans et les machines se montrent globalement très fiables (parfois des petits soucis techniques, mais jamais une panne en prestation !). On ne pouvait pas prévoir que les machines Silicon résisteraient aussi mal et nous en sommes les premiers étonnés. Au début on a mis ça sur le compte de la malchance, mais ça c'est passé de la même manière avec plusieurs machines, et elles retombaient en panne très vite après réparation.

Après ce n'est que notre expérience dans ces conditions particulières. En tout cas le petit MBP 13" 2015 (I5 5287U) qui au départ n'était qu'une machine de secours est sacrément costaud, car il tient parfaitement le choc malgré tout ce qu'il a enduré :)
C'est vrai que c'est particulièrement décevant... mais c'est l'ennui avec ces machines qui misent tout sur le look perdent énormément en robustesse. A l'inverse, quand je songe à lenovo je songe à des machines globalement moches mais réputées à juste titre quasi increvables.
 

Melaure

Modérateur
Au moins, je comprend mieux qui est Patakesse, et pourquoi j'ai les dents qui grincent, il fait parti de ces gens qui nous pourrissent la montagne avec une discothèque en plein air qui résonne dans tous les massifs ... :p C'est à cause de gens comme toi que je suis obligé de fuir certaines stations !!! Merci ! Dommage que ce ne soit pas l'intégralité des machines qui te lâchent, ça nous reposerait les tympans de cet immonde bruit ...

Et comme tu le dis, Apple indique clairement les températures d'utilisation : de 10 à 35 degrés. Après c'est toi qui prend le risque. Tu n'es pas trompé sur la marchandise.

Mais dans des conditions d'utilisation normale, je n'ai pas encore vu un seul Mac ARM faillir ... et on en a un paquet dans ma boite maitenant.
 

Patakesse

Gruik Gruik!
Au moins, je comprend mieux qui est Patakesse
J'en doute fort, si vous me permettez.

Très cher, je n'ai pas le pouvoir de pourrir la montagne pas plus que l'envie (j'habite en zone très rurale de montage), ma conscience écologique depuis 30 ans me l'interdit, et les couillons consuméristes de l'ailleurs qui font du ski ainsi que les infrastructures que ça engendre s'en chargent nettement mieux que moi. Les championnats du monde de ski alpin engendrent également chaque année des nuisances (y compris sonores) très largement supérieures à nos shows sur ce site.

Je ne doute pas que lorsque tu achètes une merdouille inutile quelconque (soit au moins 95% de ce qu’on achète), tu as aussi les dents qui grincent en pensant au fait que tu pourris la vie de gens exploités pour ton plaisir et dépossédés de leurs ressources, que cela engendre une destruction de biodiversité et du territoire, de superbes forêts millénaires, une immense pollution durable, même à l’autre bout du monde. (cf les conférences d'Aurore Stéphant pour avoir un début d'idée de ce que je dis).

En ce qui me concerne, il ne s’agit pas de « discothèque » , mais de shows (concerts avec danseurs) sur une scène à 2200M au bord des pistes en tout début d'après-midi pendant 1h. C’est malheureux je le sais ô combien, mais tant que des gens viendront voir des concerts ici ou ailleurs, on fera appel à des musiciens comme moi et tant d’autres. Tout comme tant que des idiots consommeront des films et des séries, on fera également appel à moi pour en réaliser. C'est triste oui je le sais, j’ai souvent pensé à en finir mais ça va mieux, je le vis plutôt bien maintenant.

Après notre show quotidien par contre, des DJs du monde entier prennent en effet le relais pour tous les jeunes et milliardaires qui se murgent, arrivent en hélico avec leur harem de top models, se livrent à tous les excès sans honte et claquent un fric indécent. Mais je suis déjà parti depuis longtemps de ce lieu de débauche qui représente tout ce que j'ai en horreur. Mais c'est tellement cool de jouer à ciel ouvert à cette altitude sur un site magnifique devant des milliers de personnes, que je fais (difficilement certes) abstraction. Je ne pense d'ailleurs pas le refaire l'année prochaine, mais j'irais distiller de la pollution sonore un peu partout ailleurs.

Le système son sur ce site est énorme mais conçu de façon à ne pas porter si loin que ça autour du site, le son s'évanouit assez rapidement à mesure qu'on s'éloigne.

Oui, 10°C, cette spécification sied à merveille aux Silicon, mais dans la réalité les machines Intel supportent des températures bien en deçà, ce que des personnes vivant au Quebec m’avaient déjà rapporté et que j’ai donc pu constater par moi-même. Et ça ne concerne d’ailleurs pas que le froid, mais aussi le chaud et les projections de liquide. C’était l'objet de mon retour.
 
Dernière édition:

drul

Obscur pro du hardware
Staff
Beurk que ça dégueule de condescendance par ici :eek:

Un peu de tolérance, moins de jugement svp.
Patakesse nous fait un retour d'expérience détaillé et parfaitement honnête (peu de personne seront touché par ce problème, mais c'est bon à savoir), si on en restait là ?

Perso j'aime le ski, la musique ET la montagne ...
 

magellan

Modérâleur
Staff
J'en doute fort, si vous me permettez.

Très cher, je n'ai pas le pouvoir de pourrir la montagne pas plus que l'envie (j'habite en zone très rurale de montage), ma conscience écologique depuis 30 ans me l'interdit, et les couillons consuméristes de l'ailleurs qui font du ski ainsi que les infrastructures que ça engendre s'en chargent nettement mieux que moi. Les championnats du monde de ski alpin engendrent également chaque année des nuisances (y compris sonores) très largement supérieures à nos shows sur ce site.

Je ne doute pas que lorsque tu achètes une merdouille inutile quelconque (soit au moins 95% de ce qu’on achète), tu as aussi les dents qui grincent en pensant au fait que tu pourris la vie de gens exploités pour ton plaisir et dépossédés de leurs ressources, que cela engendre une destruction de biodiversité et du territoire, de superbes forêts millénaires, une immense pollution durable, même à l’autre bout du monde. (cf les conférences d'Aurore Stéphant pour avoir un début d'idée de ce que je dis).

En ce qui me concerne, il ne s’agit pas de « discothèque » , mais de shows (concerts avec danseurs) sur une scène à 2200M au bord des pistes en tout début d'après-midi pendant 1h. C’est malheureux je le sais ô combien, mais tant que des gens viendront voir des concerts ici ou ailleurs, on fera appel à des musiciens comme moi et tant d’autres. Tout comme tant que des idiots consommeront des films et des séries, on fera également appel à moi pour en réaliser. C'est triste oui je le sais, j’ai souvent pensé à en finir mais ça va mieux, je le vis plutôt bien maintenant.

Après notre show quotidien par contre, des DJs du monde entier prennent en effet le relais pour tous les jeunes et milliardaires qui se murgent, arrivent en hélico avec leur harem de top models, se livrent à tous les excès sans honte et claquent un fric indécent. Mais je suis déjà parti depuis longtemps de ce lieu de débauche qui représente tout ce que j'ai en horreur. Mais c'est tellement cool de jouer à ciel ouvert à cette altitude sur un site magnifique devant des milliers de personnes, que je fais (difficilement certes) abstraction. Je ne pense d'ailleurs pas le refaire l'année prochaine, mais j'irais distiller de la pollution sonore un peu partout ailleurs.

Le système son sur ce site est énorme mais conçu de façon à ne pas porter si loin que ça autour du site, le son s'évanouit assez rapidement à mesure qu'on s'éloigne.

Oui, 10°C, cette spécification sied à merveille aux Silicon, mais dans la réalité les machines Intel supportent des températures bien en deçà, ce que des personnes vivant au Quebec m’avaient déjà rapporté et que j’ai donc pu constater par moi-même. Et ça ne concerne d’ailleurs pas que le froid, mais aussi le chaud et les projections de liquide. C’était l'objet de mon retour.
Perso je ne juge pas l'usage et encore moins la façon dont les spectacles/festivals sont pris pour des pollutions environnementales. Là où je suis bien plus à râler c'est quand l'organisation est insuffisante pour gérer les spectateurs. Pour avoir arpenté nombre de festivals musicaux, tu vois immédiatement les différences sur la gestion des déchets et surtout des sanitaires... Donc là c'est hors-sujet.

Pour ce qui est du "bruit"? Ce sujet m'agace car dans le même temps nombre de régions n'ont aucune activité culturelle ou presque, et quand un concert/spectacle s'organise le succès est souvent immédiat! Donc... je ne jugerai rien là-dessus.

Pout recentrer: la fourchette 10/35° correspond approximativement aux conditions d'usage dans un local fermé et maintenu à une température ambiante acceptable... Et ça, c'est clairement un souci. Quand on dit machine portable, le nom me semble explicite. Si j'admets ce raisonnement, cela sous-entend qu'en ce moment même la température extérieure chez moi est insuffisante pour permettre de bosser avec cette machin, tout comme en été où les 35° sont devenues des températures communes dans bien des régions du monde.

Mais je dois tout de même rappeler un truc qui légitime (hélas) cela: les nouveaux Mac sont refroidis en passif! Cela veut dire donc que la technologie compte que la température ne soit pas trop élevée ni trop froide pour être totalement fiable.

Et ça, c'est malheureusement une preuve que le design a pris le pas sur la fonctionnalité.
 

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
Mais je dois tout de même rappeler un truc qui légitime (hélas) cela: les nouveaux Mac sont refroidis en passif! Cela veut dire donc que la technologie compte que la température ne soit pas trop élevée ni trop froide pour être totalement fiable.
Bon, mais les machines à refroidissement actif ne sont pas, que je sache, équipées d'un chauffage pour les températures basses, pourtant elles fonctionnent en-dessous des températures préconisées...
 

magellan

Modérâleur
Staff
Bon, mais les machines à refroidissement actif ne sont pas, que je sache, équipées d'un chauffage pour les températures basses, pourtant elles fonctionnent en-dessous des températures préconisées...
Ce n'était pas le propos: j'entendais par là qu'ils ont usé de l'argument "ce n'est pas un équipement industriel" en fournissant précisément les températures qui rejoignent la problématique de refroidissement passif.

De là ces électroniques 100% passives sont soit très robustes et tolèrent des températures élevées dans les deux sens, soit sont protégées et isolées de l'environnement extérieur afin que la chaleur soit justement confinée pour les maintenir dans des conditions opérationnelles viables. C'est particulièrement vrai pour certaines conditions où il y a en plus des températures les problématiques de rayonnement divers et variés. C'est notamment le cas avec les satellites où on ne peut pas faire confiance à un ventilateur car en avoir un ajouterait une composante atmosphérique absurde... car qui dit ventilo dit air, donc pressurisation et j'en passe.

De toute manière les machines portables comme les PC et le MB d'Apple ont en commun de n'être pas spécialement conçues pour être fiables hors d'un habitat à température/hygrométrie maitrisée. A titre de rappel, beaucoup de marques usent de composants internes qui se dégradent ou changent de couleur en cas d'humidité trop élevée. Apple s'est fait taper sur les doigts pour plusieurs affaires où un client avait été débouté d'un SAV sous garantie sous prétexte que la machine aurait été immergée... alors qu'il s'agissait d'une dégradation du composant témoin à cause d'un air trop chargé en humidité.
 

Patakesse

Gruik Gruik!
Perso je ne juge pas l'usage et encore moins la façon dont les spectacles/festivals sont pris pour des pollutions environnementales. Là où je suis bien plus à râler c'est quand l'organisation est insuffisante pour gérer les spectateurs. Pour avoir arpenté nombre de festivals musicaux, tu vois immédiatement les différences sur la gestion des déchets et surtout des sanitaires... Donc là c'est hors-sujet.
Ici il s'agit d'un lieu en dur, avec un staff d'une centaine de personnes, hors équipe artistique. Le site a une réputation à défendre, c'est une marque, propriété juteuse d'un milliardaire français. Le public et les VIP affluent du monde entier. Le gros des nuisances n'est assurément pas sonore, c'est tout ce qu'entraine la présence quotidienne d'autant de monde consommant à l'excès. Pour le public tout roule, c'est propre, mais derrière c'est le carnage. Cela illustre très bien, à échelle réduite, la manière dont nous vivons dans les pays riches : on ne voit pas le carnage que nos actes en apparence les plus anodins engendrent, et qui pourrait nous faire réfléchir davantage avant d'agir. Quand je parle de carnage, il est aussi humain. Il y a même eu un mort l'année dernière, un jeune employé d'une vingtaine d'années, victime collatérale de la logistique du site (broyé par la fraise d'une dameuse, bon appétit). La quantité de déchets générée est inimaginable, tout comme le gaspillage. Bref, c'est super ! :D

Et oui, concernant les machines, heureusement que ça fonctionne aussi en dehors des préconisations du constructeur. Les MBP 2015 que j'utilise sont plus épais en effet, je ne l'avais jamais trop remarqué. Malgré le taux d'humidité et les chocs thermiques, aucune panne à déplorer depuis 2020. C'est étonnamment costaud. Bien sûr, le sandwich de la dalle se décolle (le rétro-éclairage n'est plus uniforme), à force d'être exposé au soleil (l'écran devient parfois brûlant), mais ce n'est pas gênant pour l'usage. Une machine de ce type est amortie financièrement en deux jours, alors qu'elle est utilisée 120 jours d'affilée. Ceci dit, et je n'ai pas cette prétention, on ne sait pas si tous les MBP 2015 qu'on pourrait acheter (obligatoirement) d'occasion tiendront aussi bien le coup.

La ventilation doit jouer en effet. Il fait froid mais en plein soleil la machine devient très chaude, le ventilo doit tourner souvent, ce qui, j'imagine, doit aussi aider à évacuer l'éventuelle humidité. C'est probablement un avantage sur les machines qui n'ont pas de ventilateur.
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
Ici il s'agit d'un lieu en dur, avec un staff d'une centaine de personnes, hors équipe artistique. Le site a une réputation à défendre, c'est une marque, propriété juteuse d'un milliardaire français. Le public et les VIP affluent du monde entier. Le gros des nuisances n'est assurément pas sonore, c'est tout ce qu'entraine la présence quotidienne d'autant de monde consommant à l'excès. Pour le public tout roule, c'est propre, mais derrière c'est le carnage. Cela illustre très bien, à échelle réduite, la manière dont nous vivons dans les pays riches : on ne voit pas le carnage que nos actes en apparence les plus anodins engendrent, et qui pourrait nous faire réfléchir davantage avant d'agir. Quand je parle de carnage, il est aussi humain. Il y a même eu un mort l'année dernière, un jeune employé d'une vingtaine d'années, victime collatérale de la logistique du site (broyé par la fraise d'une dameuse, bon appétit). La quantité de déchets générée est inimaginable, tout comme le gaspillage. Bref, c'est super ! :D

Et oui, concernant les machines, heureusement que ça fonctionne aussi en dehors des préconisations du constructeur. Les MBP 2015 que j'utilise sont plus épais en effet, je ne l'avais jamais trop remarqué. Malgré le taux d'humidité et les chocs thermiques, aucune panne à déplorer depuis 2020. C'est étonnamment costaud. Bien sûr, le sandwich de la dalle se décolle (le rétro-éclairage n'est plus uniforme), à force d'être exposé au soleil (l'écran devient parfois brûlant), mais ce n'est pas gênant pour l'usage. Une machine de ce type est amortie financièrement en deux jours, alors qu'elle est utilisée 120 jours d'affilée. Ceci dit, et je n'ai pas cette prétention, on ne sait pas si tous les MBP 2015 qu'on pourrait acheter (obligatoirement) d'occasion tiendront aussi bien le coup.

La ventilation doit jouer en effet. Il fait froid mais en plein soleil la machine devient très chaude, le ventilo doit tourner souvent, ce qui, j'imagine, doit aussi aider à évacuer l'éventuelle humidité. C'est probablement un avantage sur les machines qui n'ont pas de ventilateur.
En tant qu'ancien de l'industrie, je sais aussi une chose: on doit mettre des conditions d'usage 'sûre' pour se prémunir des idiots qui viennent ensuite de plaindre que ça ne fonctionne pas dans toutes les conditions. Le meilleur exemple est la norme IP d'étanchéité: cela couvre ouvertement les crétins qui te disent "boarf j'ai mon téléphone qui a cramé après être tombé dans la flotte" et de pouvoir répondre "où as-tu lu andouille que le téléphone était étanche?".

De mon côté j'ai vu des équipements qui avaient les estampilles de résistance spécifiques pour l'industrie (les normes m'échappent). Les écrans cathodiques isolés pour les environnements déflagrants (avec un équipement spécial pour ne pas faire d'électricité statique par exemple), les claviers durcis supportant l'immersion et les solvants, les unités centrales militaires qui pouvaient tomber de grande hauteur sans dégât visible... bref des produits très chers mais totalement adaptés à leurs usages.

On se moque souvent des PC durcis parce qu'ils sont gros, épais, moches, mais quand ledit PC portable se balade sur un chantier de BTP, je peux affirmer qu'aucune machine classique ne survivrait plus d'un mois! Entre la poussière, tous les polluants possibles et imaginables (produits chimiques divers, huiles, peintures...) et surtout le côté abrasif du sable et autres, aucun écran LCD classique y résisterait. C'est d'ailleurs rigolo de voir nombre de copains qui sont dans le BTP refuser ouvertement des smartphones pour le boulot au profit de machins indestructibles, et conserver le smartphone dans un coin de la bagnole pour les aspects tels que des photos de chantier, ou encore les applis dédiées à la saisie du temps passé ou du pilotage d'équipements (régulations de chaudières par exemple)
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
730 122
Messages
6 717 675
Membres
1 586 354
Dernier membre
Tininha17
Partager cette page
Haut