Covid-19 : SIRE ! SIRE ! NOUS ALLONS TOUS MOURIR !!!!

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

job31

Admin tout frippé
Staff
#3 261
Manifestement le nombre de personnes infectables diminue, excellente nouvelle.
D'ici quelques jours la courbe de décès devrait suivre.

Capture.PNG
 

dartyduck

Grand Maître
#3 262
Qui parie sur le maintient du pass vaccinal même si on tombe sous les 10 000 cas ?? :o
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#3 263
Honnêtement avec la contagiosité d'omicron je doute que la vaccination des personnes non à risque soit encore nécessaire.
 

dartyduck

Grand Maître
#3 264
Honnêtement avec la contagiosité d'omicron je doute que la vaccination des personnes non à risque soit encore nécessaire.
Magellan va te défoncer si tu dis que la vaccination n'est pas nécessaire pour tous :fouyaya:

https://www.lindependant.fr/2022/01...-pourrait-alimenter-une-6e-vague-10056169.php

Plus transmissible, et donc moins dangereux si on en croit les infectiologues.
Mais qui dit plus transmissible dit plus de cas +, donc retour des mesures totalitaires :o
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#3 265
Oui plus de cas justement, le réservoir humain est limité, à 300.000 infections par jour ça fait 8 millions par mois, c'est énorme.
 

dartyduck

Grand Maître
#3 266
Oui plus de cas justement, le réservoir humain est limité, à 300.000 infections par jour ça fait 8 millions par mois, c'est énorme.
C'est ce qui m'inquiète : d'où sortent ces chiffres ? Un cas = un test en pharmacie positif ? Une déclaration d'arrêt de travail ? Y'a forcément des doublons, plusieurs tests par personne.. Quelqu'un sait de quelles stats sortent ces chiffres ?
Et annoncer un million de tests par jour en janvier, c'est pas surprenant quand un gamin doit en faire 3 par semaine pour reprendre l'école... C'est devenu de la folie.
J'ai entendu dire que le salivaire était plus fiable que le pcr et l'antigénique, c'est vrai ? Ce serait quand même moins désagréable.
Et facturer 4€ l'auto test c'est abusé.
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#3 267
Ce sont les cas déclarés par les labos, donc sous estimés.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 268
Magellan va te défoncer si tu dis que la vaccination n'est pas nécessaire pour tous :fouyaya:

https://www.lindependant.fr/2022/01...-pourrait-alimenter-une-6e-vague-10056169.php

Plus transmissible, et donc moins dangereux si on en croit les infectiologues.
Mais qui dit plus transmissible dit plus de cas +, donc retour des mesures totalitaires :o
... Tu n'as que ça dans ton existence de chercher la confrontation?

Remettons les choses en perspective avant de s'emballer sur l'arrêt ou non de la vaccination.
Ce qu'on sait
- Le nombre de contaminations a explosé et continue à se maintenir à des niveaux énormes
- La létalité du variant omicron est moindre que celles des premières souches identifiées
- La vaccination réduit notablement les effets d'une contamination par omicron, et évite la contamination aux souches premières.
- Que la durée d'immunisation pleine ou partielle via le vaccin est relativement courte, ce qui a créé le besoin de troisième dose

Ce qu'on ne sait pas encore estimer (je n'ai rien lu sur ces éléments, mais si quelqu'un peut corriger je suis preneur)
- Que l'immunité acquise après contamination n'est pas plus longue que celle via la vaccination. Dans ces conditions, autant être vacciné pour éviter les effets d'une contamination
- Les possibles (et probables) mutations à venir seront-elles de l'ordre du variant delta, ou voire pires?

De ces postulats je (au sens "pense" et non "affirme") dis
- La vaccination est encore utile et sera probablement encore nécessaire
- Que le pass vaccinal n'a pas à être enlevé s'il est utilisé avec discernement tant qu'on aura un risque évident de poser de gros problèmes de santé pour autrui
- Que si l'on parvient à éradiquer les variants les plus dangereux on pourra alors réviser, à l'aune de l'état de santé du monde, la méthode et peut-être s'affranchir, un temps du moins, du vaccin.

Rappel: ça n'est pas parce que la mortalité baisse que pour autant il sera judicieux de se lancer dans un retour à la normale. On l'a vu durant les différentes vagues... A chaque fois que les choses se sont tassées, on a plus ou moins lâché la rampe en se disant "ça y est c'est réglé ou presque", pour replonger de manière magistrale dans la crise suivante.

Dans ces conditions, je préfère m'en tenir à une vaccination gérée avec bon sens, et non un "ça y est c'est la fin de la -dictature-" aussi dangereux que populiste.
 

dartyduck

Grand Maître
#3 269
Dans ces conditions, je préfère m'en tenir à une vaccination gérée avec bon sens, et non un "ça y est c'est la fin de la -dictature-" aussi dangereux que populiste.
qu'entends-tu par là ?
 

mezigo

Modo démodé
Staff
#3 270
Peut-être en laissant cette gestion aux chercheurs et non pas aux politiques ou aux spécialistes du comptoir :lol: :lol: :lol::D:D:D
(je rigole car je me range dans cette dernière catégorie)
Le propre de la politique (quand on est "aux responsabilités") est de proposer la meilleure solution pour le bien de la population.
Les deux problèmes que rencontrent les personnalités politiques sont :
- la meilleure solution est inconnue dans le cas d'une pandémie inédite ;
- pour pouvoir appliquer la meilleure solution, il faut pouvoir l'inscrire dans la durée, donc se faire réélire, donc glisser dans un peu de populisme, donc souvent passer à côté de la meilleure solution impopulaire... Cercle vicieux !
 

dartyduck

Grand Maître
#3 271
Peut-être en laissant cette gestion aux chercheurs et non pas aux politiques
déjà laisser cette gestion aux médecins de terrain, ça aurait été pas mal je pense :o
 

SergioVE

Grand Maître
#3 272
J'ai entendu dire que le salivaire était plus fiable que le pcr et l'antigénique, c'est vrai ? .
Ne mélange pas méthode de test et méthode de prélèvement. Cela dit, hier soir le toubib du Figaro et de France 2 a mentionné une étude récente concluant que :
- le prélèvement salivaire était moins fiable que le nasal pour delta,
- le prélèvement salivaire était plus fiable que le nasal pour omicron,
ceci apparemment étant du aux lieux de concentration différents du virus.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 273
déjà laisser cette gestion aux médecins de terrain, ça aurait été pas mal je pense :o
Certainement pas.

- Ce sont ces mêmes équipes qui gueulent qu'on leur laisse de la place à la décision... alors déjà ça commence mal
- Une décision de gestion se fait à une échelle nationale, pas au petit bonheur la chance. D'ailleurs, comment auraient été créés/gérés des centres de vaccination si tout ceci n'avait pas été instauré à l'échelle nationale?

@mezigo : non. Les scientifiques explicitent ce qui "peut être fait à l'instant T selon les connaissances", ce sont les politiques qui ont non seulement les prérogatives que les responsabilités de prendre ces décisions. Exemple concret: le scientifique te dira "on va confiner tout le monde pendant un an, ça fera naturellement tomber à zéro ou presque les cas", et le politique devra alors répondre "oui mais dans un an 1/3 de ma population sera au chômage voire pire encore".
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 274
qu'entends-tu par là ?
Très facile et ne te fais pas plus idiot que tu ne l'es. Une gestion de bon sens (ce qui me semble au surplus pas si mal fait que ça, n'en déplaise aux détracteurs)
- Fournir au plus vite et au mieux des vaccins en masse
- Permettre un accès gratuit aux vaccins
- Etre attentif aux remarques des scientifiques, et le cas échéant adapter la politique vaccinale selon les avis des experts
- Renouveler ou non les injections selon ces mêmes avis

Dans ces conditions on a pu constater non des mauvaises volontés politiques, mais plus les conséquences des problèmes d'organisation et d'inertie des structures, plus que d'une absence de bon sens...

Mais c'est "comique": si un système est en vrac depuis des décennies, on va blâmer celui qui le prend en charge, et ce sans se demander s'il n'y a pas là un héritage dégueulasse de décennies d'incurie.

Est-ce qu'il y a eu des âneries? Oui, et je peux lister sans frémir toutes les imbécillités faites dans le doute et souvent dans la précipitation.
- Le port du masque avec les atermoiements du "pour/contre" selon le sens du vent et l'âge du capitaine. A qui la faute? A un ensemble de choses dont l'empressement de dire quelque-chose et le brouhaha des "experts" n'y sont pas étrangers.
- Les problématiques de la gestion des enfants (isolement, scolarisation, dépistage...) qui sont un foutoir sans nom où l'on a essayé de ménager, sans succès, la chèvre et le chou.
- Le choix des personnes à la communication de crise amenant là des tocards infoutus de bien présenter les choses tant avec pédagogie qu'intelligence
- Les fautes inacceptables de nombre de politiques dans leurs propos. Macron comme les autres sans exception n'a pas maîtrisé sa langue, là où ils auraient tous été avisés de ne pas raconter n'importe quoi, et surtout de ne pas le dire n'importe comment.
- L'aberration scandaleuse de l'hôpital de campagne monté pour la publicité... dans un temps honteux. (j'en ai déjà parlé en grognant ma colère à ce sujet).
- La prise en compte, à tort, de la vindicte et des voix comme si les cris à la lune des paranoïaques devaient peser dans la balance de décisions jamais simples et forcément désastreuses pour certains.
- Les rafistolages de façade en distribuant du fric tant aux gens sous la forme de divers paiements qu'aux entreprises, au lieu de placer cet argent directement dans le système de santé pour le stimuler et le rendre plus fluide et fonctionnel. (nota: là-dessus je ne sais pas si cela aurait eu un effet sur le long terme, mais déjà de base cela aurait pu accorder des crédits pour au moins payer décemment ce qu'on doit à nos soignants, et les récompenser d'une manière judicieuse pour leurs efforts et sacrifices)
- L'absence de sanctions sévères pour les scientifiques/médecins ayant disséminés des propos scandaleux, ou jouant avec la santé des citoyens
- D'avoir gravement tardé dans l'établissement de règles fermes et contraignantes aux moments les plus opportuns. En voulant sauver l'économie (ce que je comprends), cela a mené à des milliers de morts aisément épargnés si l'on avait pas desserré la vis (cf les contaminations en pleine vague sur noël/jour de l'an).

Et la liste n'est que le plus visible de ce que je leur reproche vraiment.
 

SergioVE

Grand Maître
#3 275
Ce qui fait vraiment peur dans cette incurie aussi vieille et généralisée que mondiale, c'est l'arrivée massive et peut-être inévitable d'un truc genre Ebola...
 

dartyduck

Grand Maître
#3 276
Mais c'est "comique": si un système est en vrac depuis des décennies, on va blâmer celui qui le prend en charge, et ce sans se demander s'il n'y a pas là un héritage dégueulasse de décennies d'incurie.
bah... personne ne peut nier qu'ils n'ont rien fait pour l'améliorer, pire ils ont continué à le dégrader (fermeture des lits, dégradations des conditions de travail des soignants...).
Et ceux qui sont au gouvernement aujourd'hui sont les mêmes qui étaient les ministres des gouvernements précédents et qui ont continué (voire engagé) ces dégradations sous leur mandat de l'époque.
Et quant au conseil scientifique, une enquête a relevé bon nombre de conflits d'intérets avec big pharma. On peut pas dire que ça mette très en confiance :o
https://www.francetvinfo.fr/sante/m...mme-le-sous-entend-didier-raoult_4031489.html
Quant à la FDA, financée très largement par les labos pharmaceutiques, difficile d'avoir confiance également :o
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 277
Ce qui fait vraiment peur dans cette incurie aussi vieille et généralisée que mondiale, c'est l'arrivée massive et peut-être inévitable d'un truc genre Ebola...
Je me souviens d'un temps pas si vieux où l'on se moquait gentiment des écrivains d'anticipation qui prophétisaient des pandémies catastrophiques, et où la foule se réfugiait dans la religion (sous toutes ses formes), et où la panique généralisée provoquait un génocide... avant qu'une dictature se mette en place pour reprendre en main le naufrage, le tout plébiscité par les masses que trop ravies que ça se régule de gré... ou de force.

L'exemple qui me vient à l'esprit est "V pour Vendetta" où la dictature se met en place suite à une situation analogue, et où la foule a fini par acter qu'une dictature était la seule chose apte à stabiliser et prendre des décisions tant nécessaires que radicale.

C'est tout le paradoxe: les mêmes qui gueulent "dictature" à chaque mesurette finissent par dire "Au secours l'état!" quand tout devient trop bordélique pour être gérable.

Nota: c'est le phénomène que je dénonce ici même sur X fils de discussion concernant la crise GJ: les masses se réfugient vers ce qu'ils pensent être "l'ordre". Sans être un expert, on peut corréler les scores du RN aux européennes, et la popularité de Zemmour qui l'un comme l'autre revendiquent une fermeté dans la gestion, dénoncent les "errements" de l'état, et usent d'un soutien à ceux qui "doutent" pour les faire venir à eux.
C'est là tout le problème de fond qui me fait bien plus grogner que tout le reste réuni. En se croyant émancipés de la pensée généralement admise, les foules s'orientent dès lors vers ceux qui les soutiennent explicitement ou tacitement... Alors que ce sont ces mêmes soutiens qui cherchent avant tout à présenter un système politique autrement plus raide et strict que celui déjà en place.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 278
bah... personne ne peut nier qu'ils n'ont rien fait pour l'améliorer, pire ils ont continué à le dégrader (fermeture des lits, dégradations des conditions de travail des soignants...).
Et ceux qui sont au gouvernement aujourd'hui sont les mêmes qui étaient les ministres des gouvernements précédents et qui ont continué (voire engagé) ces dégradations sous leur mandat de l'époque.
Et quant au conseil scientifique, une enquête a relevé bon nombre de conflits d'intérets avec big pharma. On peut pas dire que ça mette très en confiance :o
https://www.francetvinfo.fr/sante/m...mme-le-sous-entend-didier-raoult_4031489.html
Quant à la FDA, financée très largement par les labos pharmaceutiques, difficile d'avoir confiance également :o
Encore lui?!
Mais ses sous-entendus... on peut avoir des FAITS?!
C'est reparti!

Allez on prend le TEXTE plutôt que de n'en prendre ce qui arrange. Combien de fois va-t-il falloir que je te fasse une explication de texte en ayant LU l'article?!
je te mets en GRAS ce qui est à retenir
Peu de liens avec les laboratoires au sein du Conseil
La base de données gouvernementale Transparence Santé rend publics les liens entre les entreprises et les professionnels du secteur de la santé
. Les informations fournies sont rentrées par les sociétés elles-mêmes, qui déclarent trois types de liens d'intérêt avec les bénéficiaires : les rémunérations, les avantages en nature ou en espèces (les repas, les voyages, les hébergements offerts...) et les conventions rémunérées ou non (une participation à une réunion, un congrès ou un colloque, un contrat de consultant, une étude de marché...). Le collectif Euros For Docs a créé un site internet qui simplifie l'exploration de cette gigantesque base de données.

Des liens d'intérêt sont déclarés, à des niveaux très divers, entre 2012 et 2019, pour sept des quatorze membres présents ou passés du Conseil scientifique, créé en mars afin d'éclairer la politique de l'exécutif face au Covid-19.

Cependant, pour quatre d'entre eux, les montants n'excèdent pas quelques centaines ou milliers d'euros cumulés en huit ans :
392 euros pour Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la santé publique ;
890 euros pour Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique et président du Conseil scientifique ;
1 703 euros pour Lila Bouadma (dont 1673 euros d'avantages), réanimatrice à l'hôpital Bichat à Paris ;
et 3 207 euros pour Pierre-Louis Druais, médecin généraliste en banlieue parisienne et membre de la Haute Autorité de santé.
[...]
Parmi les trois membres du Conseil scientifique ayant le plus de liens déclarés avec les laboratoires, B
runo Lina est principalement lié au Français Sanofi, qui a signé 36 des 88 déclarations le concernant pour un total de 17 521 euros.
Denis Malvy, lui, a notamment des liens avec l'Américain Merck (9 530 euros ), Alfasigma France (7 559 euros) et Sanofi Pasteur (3 615 euros). Pour Yazdan Yazdanpanah, les liens d'intérêt mènent aux Américains Merck (126 déclarations sur 379 pour 45 699 euros), Johnson & Johnson (89 déclarations pour 34 572 euros), AbbVie (25 déclarations pour 24 397 euros) et au Britannique ViiV Healthcare (56 déclarations pour 15 677 euros).
[...]
Les avantages en nature dont Bruno Lina a pu bénéficier sont presque exclusivement liés à des déplacements (des frais de transport et d'hébergement) pris en charge par Sanofi. Dans le cas de Denis Malvy, des contrats de consultant pour le compte d'Alfasigma France s'ajoutent à ces frais de déplacements. Il précise à Médiapart que ce laboratoire "ne se positionne pas du tout sur le Covid-19". Pour Yazdan Yazdanpanah, l'éventail, plus large, comprend des rémunérations directes de la part de Merck, ViiV Healthcare ou Johnson & Johnson.
[...]
Et LA conclusion émanant d'une structure indépendante cherchant la transparence
Joint par franceinfo, le collectif Euros For Docs fustige "l'instrumentalisation" de la question des liens d'intérêt par le chercheur marseillais. "Le professeur Raoult détourne l'attention du problème qui le concerne lui avec l’hydroxychloroquine. Ce n’est pas parce qu’il n’a pas de lien d’intérêt que son traitement est efficace. Et donc ce n’est pas parce qu’il dit quelque chose de vrai sur les liens d’intérêt de certains membres du Conseil scientifique avec Gilead qui produit le remdesivir que cela suffit à valider son traitement."
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 279
Quand est-ce qu'on va bâillonner ce gourou qui cherche à survivre et à encore orienter ses ouailles?! Et il y a encore des gens pour écouter quoi que ce soit de lui?! Mais merde à la fin, il faut combien de preuves qu'il est à côté de la plaque et qu'il cherche à sauver ses miches d'un point de vue réputation?
- Il a trafiqué des études pour prétendre "j'ai trouvé"
- il a fustigé et déformé des propos à la pelle dans ses conférences pour tenter de faire croire qu'on comprenait de travers ses chiffres (alors que l'étude prise brute telle qu'elle est consultable... et aisée, même pour une quiche comme moi, à tailler en brèche)
- Il a déclaré publiquement des collusions, des complots et j'en passe contre lui, alors qu'il paye le coût de ses propres errances.
- Il a été sanctionné par l'ordre des médecins pour tout ceci
- Il essaye encore détourner le regard de ses casseroles en suggérant "moi je suis propre je ne suis pas corrompu et eux sont forcément douteux puisqu'ils ont été financés".

IL FAUT QUOI POUR QU'ON ARRETE DE L'ECOUTER????
 

magellan

Modérâleur
Staff
#3 280
C'est insupportable de faire de la suggestion en comptant sur le fait que les gens n'iront pas lire dans le détail. Et ça critiquera les journalistes "putaclic"...
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • davidklayer
  • labul671
Statistiques globales
Discussions
844 506
Messages
7 563 435
Membres
1 583 024
Dernier membre
Krefarus5962
Partager cette page
Haut