Le monde PC a-il du soucis à se faire avec la Puce M1 Apple

magellan

Modérâleur
Staff
#341
Une plate forme ARM n'a pas besoin d'être Apple pour être intéressante. Le gros point fort de l'ARM reste la consommation.

Après, des initiatives plus récentes comme RISC-V peuvent valoir le détour, mais la maturation n'est pas pour demain j'ai bien peur.
Correction d'importance: Apple est le premier acteur à avoir prouvé que l'Arm est crédible en desktop .
 

slide95

Habitué
#342
Correction d'importance: Apple est le premier acteur à avoir prouvé que l'Arm est crédible en desktop .
OK ça date un peu... Mais Acorn ? Bon à l'époque la notion de desktop était différente.

Sinon, Apple est le premier acteur a avoir prouvé que l'ARM est crédible en embarqué aussi (le Newton).
 

magellan

Modérâleur
Staff
#344
OK ça date un peu... Mais Acorn ? Bon à l'époque la notion de desktop était différente.

Sinon, Apple est le premier acteur a avoir prouvé que l'ARM est crédible en embarqué aussi (le Newton).
On reparle du bide Acorn et de ces processeurs jamais sortis?
 

slide95

Habitué
#345
On reparle du bide Acorn et de ces processeurs jamais sortis?
Les processeurs s'appelaient "ARM" (Acorn RISC Microprocessor). Jamais sortis ???
C'est pas un ARM déjà le M1 ?
 

magellan

Modérâleur
Staff
#346
Les processeurs s'appelaient "ARM" (Acorn RISC Microprocessor). Jamais sortis ???
C'est pas un ARM déjà le M1 ?
Je n'ai pas dit cela. Je parle des autres échecs de l'entreprise dans d'autres domaines.

On ne s'est pas compris je pense: ce que je dis tout simplement, c'est que comme toute plateforme technologique qui sort et qui se révèle viable, c'est que c'est sa distribution et donc sa popularité "imposée" qui lui donne son intérêt... et non ses qualités intrinsèques. Et il en va de même dans tous les domaines industriels.

On peut avoir le meilleur processeur du monde et ne pas réussir à le vendre, et inversement un processeur "médiocre" (toutes proportions gardées) et en vendre des camions entiers. J'ai des exemples et des analogies à la pelle en tête
- Morotola 68000: Processeur pas mauvais en soi, mais surexploité à la longue et ceci condamnant à mort les machines qui en étaient le vecteur. Cela a été un énorme succès, mais mine de rien les évolutions du 68000 n'ont finalement rien pu faire contre l'inexorable développement des processeurs CISC... grâce à l'informatisation des entreprises, et en cascade des foyers.
- Processeur Atom: performances sensiblement faibles face à leurs cousins classiques (et même face aux version "m" des processeurs Intel), mais ultra populaire pendant un temps donné car peu chers et relativement simples à intégrer.
- La VHS enfonçant les autres formats alors que ça n'était pas, et ce très nettement, le meilleur des formats.

Si le m1 réussit chez Apple a maintenir voire augmenter la popularité des machines à la pomme, là on aura sûrement bien des structures intéressées par l'idée de produire des machines autres que mobiles avec du Arm dedans. Cependant... sans OS dédié (et là je vise Ms évidemment), et donc des développements capables de tenir compte de cette architecture, cela restera un très beau coup technique, mais pas une "révolution". Je songe notamment par comparaison au Power PC sur Mac... je pense que l'histoire de cette famille de processeurs suffit à elle-seule à mettre en exergue ce à quoi je pense.
 

Patakesse

Expert
#347
La réussite industrielle / commerciale n'a en effet aucun rapport avec la qualité du produit. Cela vaut pour la technologie mais pour tout le reste. Ce qui crée une
"révolution", ce n'est pas la qualité d'un produit par rapport à l'existant, mais son adoption massive par les clients.

Le format VHS est un exemple que je cite souvent aussi. C'était le moins bon des formats en concurrence techniquement parlant, mais c'est celui qui a pris sur les autres (moins adoptés par les fabricants, plus chers ou jugés moins pratiques à utiliser). C'était pareil pour la cassette audio, c'est le format le moins bon qui s'est imposé, alors que plusieurs formats bien meilleurs en qualité son nés. Et c'est encore la même chose avec le CD audio, né de facilités techniques plus que d'un soucis de qualité, et qui s'est imposé malgré des formats bien plus qualitatifs qui sont restés cantonnés à une niche d'audiophiles. Idem encore avec l'encodage MP3, qui s'est généralisé et imposé alors que c'est l'un des plus mauvais. Mais c'est la masse de clients qui décide avec ses propres exigences et non pas en tenant compte des qualités du produit par rapport aux autres. Le client lambda n'est pas un technicien capable de comparer vraiment la qualité des produits, il achète selon des critères qui lui sont propres (confiance en une entité conceptuelle, prix, côté pratique, popularité du produit, etc...).

Le 68000 avait aussi quelques défauts dès le départ et n'a pas évolué de manière suffisante. Le Z80 a aussi très bien fonctionné. Cependant, et c'est incroyable, les deux sont encore utilisés plus de 40 ans après leur sortie dans des appareils embarqués pour leur coût dérisoire et leur simplicité de mise en œuvre et de programmation. A voir si cette puce baptisée M1 sera encore utilisée dans des appareils dans 40 ans...
 

magellan

Modérâleur
Staff
#348
La réussite industrielle / commerciale n'a en effet aucun rapport avec la qualité du produit. Cela vaut pour la technologie mais pour tout le reste. Ce qui crée une
"révolution", ce n'est pas la qualité d'un produit par rapport à l'existant, mais son adoption massive par les clients.

Le format VHS est un exemple que je cite souvent aussi. C'était le moins bon des formats en concurrence techniquement parlant, mais c'est celui qui a pris sur les autres (moins adoptés par les fabricants, plus chers ou jugés moins pratiques à utiliser). C'était pareil pour la cassette audio, c'est le format le moins bon qui s'est imposé, alors que plusieurs formats bien meilleurs en qualité son nés. Et c'est encore la même chose avec le CD audio, né de facilités techniques plus que d'un soucis de qualité, et qui s'est imposé malgré des formats bien plus qualitatifs qui sont restés cantonnés à une niche d'audiophiles. Idem encore avec l'encodage MP3, qui s'est généralisé et imposé alors que c'est l'un des plus mauvais. Mais c'est la masse de clients qui décide avec ses propres exigences et non pas en tenant compte des qualités du produit par rapport aux autres. Le client lambda n'est pas un technicien capable de comparer vraiment la qualité des produits, il achète selon des critères qui lui sont propres (confiance en une entité conceptuelle, prix, côté pratique, popularité du produit, etc...).

Le 68000 avait aussi quelques défauts dès le départ et n'a pas évolué de manière suffisante. Le Z80 a aussi très bien fonctionné. Cependant, et c'est incroyable, les deux sont encore utilisés plus de 40 ans après leur sortie dans des appareils embarqués pour leur coût dérisoire et leur simplicité de mise en œuvre et de programmation. A voir si cette puce baptisée M1 sera encore utilisée dans des appareils dans 40 ans...
Personnellement je réserve un avenir radieux à tous les processeurs qui ont pour qualité première l'aisance d'intégration. C'est notamment la qualité la plus "évidente" du 68000: techniquement très daté, mais bien suffisant pour traiter à bonne cadence de l'information, à coût dérisoire et à la fiabilité éprouvée.
Quand je dis fiabilité: cela ne veut pas dire perfection, mais tout simplement qu'on en connait bien toutes les limites et forces afin d'en tirer le meilleur. Aucun processeur n'est parfait dans toutes les conditions, il faut simplement en cerner l'usage.
 

LeeLarant

Speedy Configales, le plus rapide de tout TH
Staff
#349
Perso, et je le dis depuis le début, La puce M1 ce n'est qu'un appât.
Apple a toujours été maître dans la promotion de ses produits. Quand je vois tous ces Youtubers y faire références tant qu'ils peuvent, ou de manière plus commune apercevoir un "Sponsored by Apple" furtivement dans un générique de série télé, je pense qu'on en a la preuve.
Est ce que cela sera une réussite? C'est ce que nous attendons tous de savoir... Y compris les géants Intel/AMD et Cie...
Si M1 est un succès, il faut bien se dire que ces géants ne mettront pas 2 ans (Et je suis gentil.) à sortir de leurs côté un équivalent voire plus puissant pour moins cher.
Et la "guerre" que nous connaissons tous durant des années repartira.
Que voulez-vous...
Cela parait logique d'attendre ce que va donner la concurrence "luxueuse".
Car si cela ne marche pas... Vous savez qui ramassera les pots cassés...
 

Melaure

Modérateur
#350
Je pense que c'est bien parti. Apple se trompe parfois, mais elle aussi capable de pousser des choses qui paraissent difficiles.

On a beau dire mais il n'y a qu'Apple qui a réussi a répandre un Unix grand public avec une interface graphique finie. Mais parce que c'est une grand constructeur, et c'est ce qui manque au monde Linux.

Ce sera pareil avec ARM, les ventes de ces puces pour micro vont exploser (non sont déjà en train si on regarde les derniers chiffres trimestriels de ventes de Mac), et vu les premiers détails qui sortent sur le M suivant (M2 ?), ça va être costaud.

Mais si ça peut inspirer le reste du marché, ce serait vraiment une bonne nouvelle. Le PC qui ne serait plus dépendant du x86, ça ce serait une Révolution ! :D

Magellan : la perfection n'existe pas, mais IBM s'en est vraiment approché avec le PowerPC et j'ai lu à l'époque qu'il n'avait quasiment pas besoin de gestion d'erreur quand le x86 était très perfectible dans ce domaine (du moins dans les années 2000).

Slide95: a chaque fois qu'on parle du Newton, la cote d'occase de mon eMate 300 monte ! :D:D:D . Par contre pour ARM bien sur que c'est intéressant partout, mais Apple en fait quand même une sacrée implémentation !
 
Dernière édition:

philou21850

Grand Maître
#351
Enfin un point objectif:
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • longaripa
  • JC11
  • labul671
  • agataa62
  • Mat644
  • LeBrown Samy
  • voodoospirit
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
871 455
Messages
8 136 565
Membres
1 582 108
Dernier membre
ZaZ19122019
Partager cette page
Haut