Topic actu

  • Auteur de la discussion dartyduck
  • Date de début

magellan

Modérâleur
Staff
#642
L'article n'est pas dénué d'intérêt et pas mal de réflexions sont proches de mes pensées. Cependant, je trouve qu'il y a une forme d'angélisme dans le propos, une sorte de "soyons plus humains" qui n'a aucun sens d'un point de vue relations internationales.
Ma façon de voir les choses (et je ne considère pas que c'est nécessairement la bonne façon, c'est une pure vue de l'esprit), c'est que nous ne faisons plus de politique pragmatique, mais de la politique teintée de moralisation hors-sujet.

Nombre de pays se doivent d'abord d'être pragmatiques: quand on explique au tiers-monde (j'ai en horreur cette qualification mais elle est explicite) qu'il ne doit pas surpêcher, polluer, nous les insultons car eux le font non par plaisir mais par nécessité. Pire: quand on leur fait des leçons de démocratie et de libéralisme politique/économique, ces nations rétorquent à juste titre "le colonisateur qui exploite nos ressources nous explique comment on doit vivre? Et puis quoi encore?".

Notre "morale" est à géométrie variable, et c'est un vrai problème. On ne peut pas tenir un discours crédible quand tout le monde voit l'évidence derrière. On peut haïr des dictateurs, à juste titre leur reprocher leurs actes, on peut également vilipender des peuples qui se détestent pour des raisons qui nous paraissent grotesques. Cependant, ce qu'on omet de prendre en compte, c'est que pour l'immense majorité des cas nous ignorons -au sens ne pas savoir/connaître- les causes premières de ces problématiques. L'actualité est riche en enseignements à ce propos malheureusement. Si l'on peut comme moi maudire Poutine pour ses actions en Ukraine, ne perdons pas de vue que les propos de Zelensky sont souvent teintés d'une propagande toute aussi grotesque que celle du Kremlin, et que tous les pays qui s'opposent à Poutine espèrent en tirer un bénéfice immédiat: USA pour le gaz et le pétrole (dont le gaz de schiste chez eux), l'UE pour se donner une prestance et user de la crise énergétique pour changer à marche forcée la dépendance aux hydrocarbures... Là où ceux qui rejettent les sanctions sont purement et simplement soit trop dépendants (manque de fonds), soit dans une période de progrès économique lent qui requiert non de la morale mais... de l'énergie. Le plus grave, c'est si l'on remonte l'historique aisément accessible sur le net (et pas sur des blogs mais de la presse de tous les bords), Zelensky en devient immédiatement plus douteux et même inquiétant: corruption, maintien d'une élite, manifestations contre son pouvoir... En UE, on fait de cet homme le chantre de la résistance et de la démocratie, là où son propre peuple doutait ouvertement de lui et de ses méthodes.

Le propos de l'article me fait grincer les dents sur ses conclusions. Oui, ne faisons plus la leçon... mais non, ne croyons pas à l'angélisme candide qui consiste à changer nos propres sociétés avec nos propres préceptes. C'est inepte. Ce sont les peuples par eux-mêmes qui créent le changement et l'évolution, et les urnes sont souvent la démonstration douloureuse que le progrès n'est pas une envie généralisée. Sans méchanceté aucune, je constate par exemple en France que la majorité absolue de l'assemblée est à droite, et que c'est l'extrême droite qui tire les marrons du feu des dissensions de la gauche plurielle. La pensée réactionnaire n'est jamais loin, car face à l'anarchie (réelle ou plutôt poussée par les médias) c'est la recherche de la stabilité qui va pousser au vote de droite dure. On ne peut pas imposer par la loi le changement des mentalités, on peut en revanche les induire en communiquant et en poussant le peuple à s'exprimer par les urnes.

Malheureusement, en France... communiquer sera forcément taxé de foutaises, de propagande... et demander de voter sera qualifié de démagogie ou d'action stérile.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
#643
Pendant mon séjour au Cambodge, j'ai été choqué par l'état de salubrité du pays. Quand tu marches en bord de route (il n'y a que très rarement un trottoir) tu marche sur des détritus, des pailles, des gobelets, des sacs plastiques... et quand on demande pourquoi c'est aussi sale, on nous répond "la collecte (et traitement) est payante. Ceux qui ont les moyens paient et un camion vient récupérer leurs déchets. Ceux qui n'ont pas les moyens brulent dans leur jardin. Et quand bien même ils auraient les moyens, ils brulent leurs déchets depuis des décennies, pourquoi ils changeraient leurs habitudes ?"
L'espérance de vie est de 60 ans, ils respirent h24 des fumées de plastique, j'ai marché dans des jardins privés jonchés de détritus plastiques... La pollution fait partie de leur quotidien, c'est une chose normale pour eux. Ca m'a vraiment fendu le coeur.
 

SergioVE

Grand Maître
#644
...Notre "morale" est à géométrie variable, et c'est un vrai problème. On ne peut pas tenir un discours crédible quand tout le monde voit l'évidence derrière...
C'est pour cela que j'ai trouvé que cet article enfonçait des portes ouvertes...
 

magellan

Modérâleur
Staff
#646
Pendant mon séjour au Cambodge, j'ai été choqué par l'état de salubrité du pays. Quand tu marches en bord de route (il n'y a que très rarement un trottoir) tu marche sur des détritus, des pailles, des gobelets, des sacs plastiques... et quand on demande pourquoi c'est aussi sale, on nous répond "la collecte (et traitement) est payante. Ceux qui ont les moyens paient et un camion vient récupérer leurs déchets. Ceux qui n'ont pas les moyens brulent dans leur jardin. Et quand bien même ils auraient les moyens, ils brulent leurs déchets depuis des décennies, pourquoi ils changeraient leurs habitudes ?"
L'espérance de vie est de 60 ans, ils respirent h24 des fumées de plastique, j'ai marché dans des jardins privés jonchés de détritus plastiques... La pollution fait partie de leur quotidien, c'est une chose normale pour eux. Ca m'a vraiment fendu le coeur.
C'est hélas le lot de bien des nations dans le monde. J'ajoute que le plus dramatique n'est pas tant le fait que ce soit payant, que le fait évident que l'état n'a pas même des moyens pour les fondamentaux comme la santé et la sécurité des citoyens. Dans ces conditions, difficile d'espérer le moindre progrès.

Et puis tu peux aussi ajouter les nations où les dépenses sont à deux vitesses. Un ami africain (je ne veux pas dire d'ânerie sur sa nationalité, ma mémoire me fait défaut) m'a dit un jour "tu vas dans le centre-ville où arrivent les expats, ils se pensent en Europe: trottoirs, bitume, feux rouges, policiers... puis quand tu fais trois rues plus loin, ils sont effarés par l'absence de tout jusqu'à l'eau courante".
J'ai vu un peu la même chose dans des proportions moindres en Yougoslavie où la planification donnait des absurdités totales du genre "faisons une route asphaltée en pleine montagne pour... trois éleveurs qui de toute manière ne pourront pas l'utiliser à cause du gel en hiver", face à des villages délaissés en plaine parce que "pas symboliques" ou surtout "trop croates/bosniaques... laissons les dans la m..."
 

magellan

Modérâleur
Staff
#649
En même temps, t'en connais des lanceurs d'alerte qui ont officiellement dénoncé cela ? C'est bien aussi que des gens mettent les pieds dans le plat et disent tout haut ce que tout le monde pense/sait tout bas.
Pas besoin de lanceur, la Chine ne s'est jamais caché, et ce n'est pas peine d'avoir énormément d'informations bien visibles de partout. Tout est signe de l'attitude la Chine vis-à-vis de l'occident concernant la technologie, et là on n'est plus dans l'alerte mais dans l'évidence. Comme mentionné dans l'article, il rappelle des choses déjà connues depuis un moment.

Qui a pensé que la Chine a viré les cryptos de leur territoire pour autre chose que des considérations stratégiques? J'ai dit il y a quelques temps déjà que la Chine allait passer à la monnaie numérique non pour le minage mais pour la traçabilité absolue des échanges. Et là, je ne me suis pas trompé, mais rien de "prémonitoire", la blockchain EST le principe même de la traçabilité.

Il en va de même concernant le GPS Chinois... on a bien fait la même chose en UE (en se foirant joyeusement soit dit en passant) avec Galileo. Pourquoi la Chine n'en ferait pas autant?

Le big brother chinois juste limité à leur territoire? Qui a été assez candide (pour ne pas dire autre chose de plus dur) pour croire cela? EVIDEMMENT que la Chine allait tôt ou tard chercher à infiltrer le reste du monde... comme la NSA avec Echelon et ses héritiers technologiques.

Donc c'est juste du sensationnalisme, ou au mieux un vague rappel à la conscience que la Chine EST un acteur prépondérant du numérique, et plus encore une force à ne surtout pas sous-estimer.

Deux PS:
- Les USA ont voulu briser Huawei. Ils ont réussi à faire fléchir... mais pas à briser. Pire: ils assouplissent les sanctions à présent.
https://www.presse-citron.net/les-etats-unis-lachent-un-peu-la-grappe-de-huawei/
et ça pourquoi? Pour tout un tas de problématiques que l'administration Trump ne pouvait/voulait pas voir venir (fourniture de composants et puces en premier lieu)
- Si Apple sort de Chine pour aller possiblement produire en Inde, c'est que les USA ont mis la pression sur le géant à la pomme pour tenter de réduire leur dépendance technologique ... mais c'est déjà trop tard, la Chine étant désormais en mesure de former des ingénieurs de très haut niveau, et donc à terme... d'offrir de vraies alternatives technologiques aux mastodontes de la silicon valley.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
#650
Pas besoin de lanceur, la Chine ne s'est jamais caché, et ce n'est pas peine d'avoir énormément d'informations bien visibles de partout. Tout est signe de l'attitude la Chine vis-à-vis de l'occident concernant la technologie, et là on n'est plus dans l'alerte mais dans l'évidence. Comme mentionné dans l'article, il rappelle des choses déjà connues depuis un moment.
c'est pas parce que la chine ne se cache pas que tout le monde la voit.
Pour illustrer ma pensée, imagine un gars qui dit "attention un orage arrive!" quand le ciel est déjà recouvert de nuages noirs, c'est juste que les gens n'y ont pas prêté attention, mais tous avaient déjà remarqué que la lumière avait baissé et que le ciel s'assombrissait. Il fallait juste quelqu'un pour leur faire lever le nez de leurs préoccupations personnelles.
Bah là c'est pareil. Il n'est pas vraiment lanceur d'alerte, il est releveur de têtes.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#652
c'est pas parce que la chine ne se cache pas que tout le monde la voit.
Pour illustrer ma pensée, imagine un gars qui dit "attention un orage arrive!" quand le ciel est déjà recouvert de nuages noirs, c'est juste que les gens n'y ont pas prêté attention, mais tous avaient déjà remarqué que la lumière avait baissé et que le ciel s'assombrissait. Il fallait juste quelqu'un pour leur faire lever le nez de leurs préoccupations personnelles.
Bah là c'est pareil. Il n'est pas vraiment lanceur d'alerte, il est releveur de têtes.
Sauf que personne ne semble préoccupé de voir les choses jusqu'au moment où ils se bouffent le mur. Tant qu'ils ne sont pas directement concernés, tout le monde ou presque s'en cogne. La crise sanitaire a bien mis en exergue tous les problèmes liés à l'approvisionnement technologique, et tout le monde semblait se foutre ouvertement du "attention c'est le bordel on ne fait plus rien en UE"...

Si je reprends ton analogie certes intéressante, il te manque une étape fondamentale. Les gens ne se contentent pas de voir l'orage venir. Ils voient les nuages, on tend le doigt vers le ciel noir, on leur dit "ça caille, il va tomber des cordes". Qui se met à l'abri? C'est une fois la flotte sur la tronche que d'un coup ça court dans tous les sens en couinant "ouinnn il pleeuuuuuuut".
 

magellan

Modérâleur
Staff
#654
C'est parfaitement logique de s'y opposer. Là, en cédant à une telle possibilité, c'est signer définitivement notre allégeance aux USA du côté de l'énergie.

Qu'on y songe bien correctement, car c'est l'élément central de toutes les actions des USA de ces deux dernières années.
- Pousser la Russie dans ses retranchements avant la guerre en Ukraine pour inciter le monde à se tourner vers les USA. Hé oui: si l'on boycotte les russes, on ne cessera pas pour autant de consommer du gaz... donc de se rabattre sur la production américaine et de ses valets économiques.
- Annoncer un soutien à l'Ukraine sur tous les points pour que ce pays devienne une sorte de tampon propice à être le jouet de l'OTAN et de L'UE... pour emmerder Moscou
- voir Poutine finir par déclarer une guerre (que je trouve inepte d'un point de vue politique mais compréhensible d'un point de vue intérieur, mais c'est un autre sujet) et donc jouir d'une position de "sauveur potentiel" et de "protecteur de la démocratie"
- Dans la foulée inciter le monde à se rabattre plus ouvertement sur ses produits pour sauver sa position d'argentier du monde.

Ce dernier point est fondamental: les USA tentent depuis bientôt dix ans de reprendre la main sur l'économie mondiale en faisant tout pour réduire la puissance des autres. Les sanctions à destination de la Chine n'ont aucun lien immédiat avec l'espionnage. Le but est de localiser ailleurs la production pour que le pays subisse un coup de frein brutal dans sa croissance. Il en va de même avec l'acharnement des USA à tenter de préserver l'influence mondiale du pétrodollar. En tentant de briser la Russie (et ce bien avant la guerre), c'est un concurrent trop bien puissant qu'ils veulent tomber.

Du temps de Reagan, ma même méthode avait été appliquée en jouant sur le cours du dollar et du pétrole... pour que l'URSS se ruine à vendre à trop bas coût ses matières premières. C'était en plus au moment le plus opportun, à savoir suite à une stagnation et une inertie économique délirante, et au surplus dans la foulée de la catastrophe totale de Tchernobyl. On oublie trop facilement le pan économique, car c'est lui qui a fini de ronger les derniers subsides présents dans les caisses. Entre la guerre en Afghanistan arrangeant bien les USA (les conseillers de Washington auraient dit "ça va être leur Vietnam"), les infrastructures industrielles hors d'âge, la paranoïa poussant aux dépenses militaires démesurées, et ça, l'URSS dans son fonctionnement était condamnée.

Et ça, les USA ne se sont pas privés de pousser le corps exsangue de l'union dans le gouffre.
 

stymphale1

Habitué
#655
+1
Souvenez vous de l'histoire Nord Stream 2, en debut d'année, jusqu'à mi février.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
#656

job31

Admin tout frippé
Staff
#657
Mais de là à imaginer que Linky permet à l'opérateur de savoir comment chaque abonné utilise l'électricité fournie, il y a quand même un gouffre...
Je ne pense pas.
Linky + statistiques poussées = on peut savoir tout ce que tu fais chez toi.
 

job31

Admin tout frippé
Staff
#659
Plus sérieusement il est aisé de faire ressortir des consommations standards dans un foyer, en fonction de la puissance et des horaires.
TV, lave vaisselle, machine à laver, four, chauffe eau.
C'est tout l'intérêt de Linky : créer un patern selon les utilisateurs et anticiper les besoins de production, et ça fonctionne plutôt bien.
 

magellan

Modérâleur
Staff
#660
namé vous êtes au courant que l'Europe a déjà signé avec les USA fin mars 2022 ? Avec, pour mode de paiement (entre autre) les datas des citoyens européens ?
l'accord : https://www.euractiv.fr/section/ene...que-leurope-cherche-a-se-passer-du-gaz-russe/
les datas : https://www.lemonde.fr/economie/art...-suscite-des-interrogations_6121798_3234.html
La suite : https://www.lesechos.fr/tech-medias...-etats-unis-parachevent-leur-bouclier-1867226
Tu as lu l'accord? C'est une compensation gazière pour un pseudo soutien aux sanctions...

Pas l"ouverture d'une autoroute directe des USA dans les brûleurs de L'UE.

Pour ce qui est des accords numériques, on n'a pas le choix (hélas) que de traiter avec eux, sachant quez nous ne disposons d'aucune entreprise de taille suffisante pour pouvoir nous passer de leurs géants.
Qu'on ne me fasse pas marrer avec Qwant et cie: ce sont des fourmis dans un jeu de titans, et sans google, il devient quasi impossible de bosser: Recherches internet, drive, outils professionnels, structures cloud, emails... et pour le "cloud souverain" j'en rigole encore sachant qu'on a trois titans: AWS (Amazon), GCP (Google), et Azure (Microsoft). Tu veux faire de l'hébergement avec un support incroyable et des technologies à la pointe? C'est chez eux que ça se passe. Tous les autres sont "bien", mais à des années lumière de ceux là... voire de bêtes revendeurs qui se prétendent "indépendants".

De fait, notre belle moralité de façade fait le jeu des USA, et ne pas le faire nous mettra dans une position au mieux de cyniques, au pire de salopards à mettre au ban. L'ironie veut que nombre de pays ont brandi un doigt d'honneur aux USA en continuant à acheter du gaz et du pétrole. Pourquoi? Parce qu'ils n'ont simplement ni les moyens économique ni la capacité technique de faire autrement! (et puis... dire merde aux USA, quel plaisir à peine dissimulé)
 
Dernière édition:
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Membres en ligne
  • naili.contact
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
838 651
Messages
7 500 374
Membres
1 583 765
Dernier membre
fishingdeepimpactraccoon
Partager cette page
Haut