[topicataf] Et toi, skoi ton taf ?

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
Tu remarqueras que dans tes chiffres sur les ventes de voitures, on ne prend pas en compte les chiffres par catégories, je t'invite à consulter cet article et tu verras que les conclusions sont bien différentes :
Merci pour ce rappel.
Par contre, 10% des gens les plus riches sont responsables de 48% de la pollution mondiale, maintenant quel goût ont l'hôtel particulier, la McLaren et le yacht ?


Justement toi qui parle de morale, en quoi c'est si immoral de dire que nos exigences en termes de confort conduit à une dégradation très forte de l'environnement qui est directement responsable de la mort de 9 million de personnes par an et dans le monde ?
Ne confonds pas gaz à effet de serre et polluants. Ce ne sont pas les 10% de plus riches qui tuent 1 pour mille habitants mais plutôt l'industrie.
J'ai vraiment la sensation que le concept de "responsabilité" s'est perdu en route. personne ne semble réaliser la dangerosité d'un discours arriéré qui relie dans la même phrase : Réussite, Argent et confort.
Certes mais seuls les états pourraient intervenir efficacement, et visiblement c'est pas demain la veille...
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Perso je suis bien content que des sociétés comme Renault perdurent, même si au détail j'ai des regrets et même des griefs à faire.
Pour ce qui est positif à mes yeux:
- Je suis content qu'on produise de la voiture décente en France
- Je suis d'autant plus content que ce soit une conception française (pour une bonne part) et pas une production juste localisée ici "sans intelligence"
- Je considère comme une fierté nationale (et non un orgueil) l'Histoire industrielle majuscule de ces grandes entreprises.
- Je suis plus que ravi que cela donne de l'emploi par dizaines de milliers à des salariés, des sous-traitants, mais également aux utilisateurs qui gagnent leur vie avec les véhicules de la marque.

Ce que je reproche à Renault:
- D'être comme tous les autres constructeurs côté design. C'est un grief général, tout se ressemble et côté coloris c'est pire encore. Sorti du bleu, rouge, gris, noir, blanc... Que je regrette la Twingo première du nom pour son design et ses coloris atypiques!
- De ne pas avoir fait renaitre une marque de son cheptel susceptible de faire revivre "la voiture statutaire à la française". L'image du losange ne collera jamais plus avec la grosse berline, alors que Renault, c'est une histoire, un patrimoine qui pourrait servir à relancer du haut de gamme (Cf Lexus pour Toyota). On a bien fait revivre Alpine, alors pourquoi pas une autre marque, ou alors en créer une comme Stellantis le fait avec la marque DS!
En fait alpine c'est la marque premium sport de renault. Alors oui c'est fini les grosses berlines espace et talisman (voire attitude). Mais alpine c'est un peu la marque ds pour peugeot.
Vous avez une rupture design avec la e-megane, vous en aurez une autre avec le e-scenic. La R5 arrive en 2024 et elle va faire mal à la 208.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Exagérément en fonction de quel critère? Je t'invite à remballer ces préjugés en partant de la liste des meilleures ventes de véhicules
1 Dacia Sandero
2 Peugeot 208
3 Renault Clio
4 Renault Captur
5 Dacia Duster
6 Renault Twingo
7 Peugeot 2008
8 Citroën C3
9 Ford Puma
10 Toyota Yaris Cross
Elles sont où tes voitures SUV?

Autre point: tu parles des entreprises... c'est quoi encore cette ânerie? Ces voitures ne sont pas détruites une fois changées que je sache, elles partent dans les mains des particuliers! C'est TOTALEMENT hors-sujet là.

Et pour le curseur, quelle connerie encore une fois! C'est quoi ce raisonnement? Tu réussis ta vie tu dois tout de même rester dans 24m² sous les toits? Tu dois forcément te contraindre pour le seul plaisir de passer pour une personne "moralement acceptable"? Je me fous qu'une minorité ait les moyens de payer des Mc Laren, des yachts... ET ALORS BORDEL! En quoi ça te dérange que X ait une Mc Laren? parce que "ouin ouin ça pollue"? Et si l'on allait voir un peu du côté de l'immense majorité de la foule qui jette son mégot par terre en se moquant de la pollution, qui jettent leurs fringues même pas usagées parce que "c'est la mode c'est trop vieux" et j'en passe?
Je ne les jalouse ni ne les envie. Je dépense ce que je PEUX dépenser, et bien leur en fasse si posséder un véhicule hors de prix, un bateau gigantesque ou un immeuble satisfont leurs lubies. Curieusement, n'importe qui ne se servant pas d'informatique te taxera de "débile" d'avoir mis 2500 Euros dans un PC, dans un refroidissement qui clignote, et qui te dira que tu es un pollueur parce que ta machine tourne H24 au lieu d'être éteinte quand tu ne t'en sers pas.

Cette moral de quatre sous me tape sur les nerfs parce qu'elle fait la morale comme si celui qui a réussi devrait en avoir honte. Etrangement, on ne s'interroge pas sur les personnes qui ont un boulot grâce à ces grosses dépenses: les Mc Laren se construisent et s'entretiennent toutes seules? Les fameuses louches en or, tu n'as pas pire comme cliché? Et quid de ces milliardaires qui font bosser au quotidien des millions de salariés dans le monde entier? Mais non j'oubliais... Réussir est une honte, une tare, il faut se cacher, ne surtout pas claquer de fric quand on le peut...

ça me fait penser à Arnoult quand il a filé du fric pour Notre-Dame: ça a couiné comme quoi "morale washing" ou encore "c'est pour les impôts". Les gens, vous êtes une bande de connards. Il a donné, et tout le monde peut donner et défiscaliser le don. Rien ne l'obligeait à donner, mais non il fallait trouver quelque-chose à redire. S'il n'avait rien donné "ouinn c'est un rat il a du fric", s'il donne "ouin c'est un rat qui se donne bonne conscience". Ma réponse à sa place aurait été publiquement "Allez tous vous faire foutre".


Juste comme ça, histoire de bien remettre les choses à leurs places.
Captur = suv
Puma = suv
2008 = suv
Duster = suv
Yaris Cross = suv
Citroën C3 = suv (aircross)
 

dedzix

Grand Maître
Ne confonds pas gaz à effet de serre et polluants. Ce ne sont pas les 10% de plus riches qui tuent 1 pour mille habitants mais plutôt l'industrie.
Effectivement, néanmoins l'industrie tourne pour maintenir le niveau de consommation des marchés, pour consommer il faut produire et pour produire il faut des usines.

=> Consommation en hausse = hausse de la production des industries = hausse de la pollution
 
Dernière édition:

dartyduck

Grand Meuble Suprême
non, j'ai pas plus ce mois ci. Ces "augmentations" tomberont à partir de février. Mais tout le monde n'aura pas ça. Y'a que 80% qui auront une augmentation individuelle.
Et nous ce qu'on veut c'est une augmentation de salaire, pas de prime 'pouvoir d'achat". C'est une insulte.
Au minimum j'aurai +3%, au maximum +5%. On est encore très loin de l'inflation.
Ce qu'il faut savoir c'est que d'habitude c'est 0% d'AGS et en moyenne 1% d'individuelle sachant que tous ne l'ont pas. Donc ça fait des années qu'on se fait distancer par l'inflation.
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
et donc je devrais me dire que c'est ainsi et point barre ? Je travaille dans une entreprise qui fait des dizaines de milliards de chiffre d'affaire, qui se fait une marge de malade en augmentant les prix des véhicule sous couvert d'"inflation", et tout ce surplus de bénéfices ne devraient pas revenir en partie dans les poches des salariés à qui on demande de se serrer la ceinture depuis des années (2009 en fait), et à qui on demande de bosser 20% de plus car l'entreprise a fait partir 20% des effectifs en 2021 et 2022 ?
Au point que ma femme, dont le salaire était très inférieur au mien quand on s'est rencontrés, aujourd'hui est supérieur au mien car sa petite entreprise de 600 salariés a su leur donner de la reconnaissance chaque année, pendant que moi j'ai stagné.
J'occupe un poste qui n'existe que dans l'entreprise, il n'y a pas d'équivalent dans l'industrie. J'ai beau écumer les offres d'emploi chez différents groupes industriels, je ne voit rien qui corresponde à ce que je fais. J'en discutais avec un collègue et à ma question "qu'est-ce qu'on met sur nos CV comme poste occupé ?" il n'a pas su me répondre. Si je devais trouver un nouveau job aujourd'hui je repartirais en bas de l'échelle en tant que simple technicien.
Sinon il me reste la possibilité d'un bilan de compétences, mais ça ne change pas le fait que mon job actuel n'existe nulle part ailleurs que chez renault.

J'ai fait grève y'a 10j, je refais grève demain.
 

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
et donc je devrais me dire que c'est ainsi et point barre ?
Ben non, je voulais juste dire que t'es pas tout seul, Jeff ! Et demain si tu vas défiler tu en verras d'autres comme toi qui en plus vont être morts avant d'être à la retraite... :eek:
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
bah oui je sais bien que je ne suis pas tout seul. Mais y'a trop de combats à mener en // :spamafote:
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
En 2022, pour mener à bien mon activité, j'ai eu à mener une étude de simulation thermique et faire des itérations suivant certaines modifications de pièces environnantes pour améliorer l'évacuation de chaleur d'un composant sensible à la température (étude sur 6 mois). Ca n'a malheureusement pas aidé à améliorer mon bilan annuel, je reste "aux attendus du poste". Cependant, là je suis en réunion dans laquelle mon chef de service (n+2) me demande de présenter à mon directeur (n+3) cette étude car elle permet de valoriser le service (et donc mon chef de service). Donc d'un côté ça ne semble pas être suffisant pour me valoriser moi, mais d'un autre ça semble l'être suffisamment pour valoriser le service.
A noter que cette étude ne fait normalement pas partie de mon activité, mais j'ai dû m'y coller pour trouver une solution à cette surchauffe dans la zone. Evidemment je l'ai faite en binome avec le spécialiste simu thermiques. Mais comme c'est un presta sa participation à la présentation n'est pas prévue.
Je suis sur le cul :pfff:
 
Dernière édition:

magellan

Modérâleur
Staff
En 2022, pour mener à bien mon activité, j'ai eu à mener une étude de simulation thermique et faire des itérations suivant certaines modifications de pièces environnantes pour améliorer l'évacuation de chaleur d'un composant sensible à la température (étude sur 6 mois). Ca n'a malheureusement pas aidé à améliorer mon bilan annuel, je reste "aux attendus du poste". Cependant, là je suis en réunion dans laquelle mon chef de service (n+2) me demande de présenter à mon directeur (n+3) cette étude car elle permet de valoriser le service (et donc mon chef de service). Donc d'un côté ça ne semble pas être suffisant pour me valoriser moi, mais d'un autre ça semble l'être suffisamment pour valoriser le service.
A noter que cette étude ne fait normalement pas partie de mon activité, mais j'ai dû m'y coller pour trouver une solution à cette surchauffe dans la zone. Evidemment je l'ai faite en binome avec le spécialiste simu thermiques. Mais comme c'est un presta sa participation à la présentation n'est pas prévue.
Je suis sur le cul :pfff:
Combien de fois j'ai pu voir ça ... Et ce qui m'attriste c'est qu'ensuite le risque de participer à de telles interventions peut donner une étiquette faussée du genre "bahhhh y a encore un problème dans le même genre. Adressons nous à l'autre là, il a déjà fait ça même si c'est pas dans son périmètre!"
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
hier je discute avec un collègue via teams. Un mec qui est au-dessus de moi dans les strates de l'entreprise, sans avoir de lien hiérarchique, juste le lui rends des comptes (et lui aussi d'ailleurs, envers moi). Bref, le mec il est ingénieur, genre 35 ans. Et dans la conversation il me sort un "lapin compris" :oops:
ça m'a choqué, je ne m'y attendais pas du tout, c'est la première fois qu'on me sort un truc du genre au taf :o
 

dartyduck

Grand Meuble Suprême
Mon employeur est priceless :D
Depuis quelques semaines déjà, la direction RH fait une com de ouf pour du parrainage d'embauche. En gros, tu apportes des candidats postulants et s'ils sont pris tu touches une prime. Tu deviens "chasseur de têtes" :D
Les primes sont de 1000€ pour une embauche masculine, 2000€ pour une embauche féminine.
Or, en ce moment, il y a également une grosse campagne de formations sur des thèmes divers comme "la gestion des conflits d'intérêt", "la corruption", mais surtout une formation "Vivre ensemble la diversité" dans laquelle on nous dit explicitement que toute forme de discrimination est un délit et qu'il faut traiter les gens de façon égale quelque soit ses origines, sa religion, son sexe...
Donc, dans l'article de com sur l'intranet concernant cette annonce de primes en fonction du sexe du candidat, je vous dis pas comment les gens se lâchent dans les coms, je savoure chaque message :D

Extrait de l'article mis en ligne sur l'intranet :
Si la personne cooptée est retenue à la suite du processus de recrutement habituel, puis à l’issue des 3 mois dans l’entreprise, alors le coopteur reçoit une prime de 1 000 € brut si la personne recrutée est un homme et 2 000 € brut si c’est une femme.

Et mon commentaire préféré est :
Quel est le montant de la prime pour une personne transgenre ?

:lol: :lol:
 

magellan

Modérâleur
Staff
Mon employeur est priceless :D
Depuis quelques semaines déjà, la direction RH fait une com de ouf pour du parrainage d'embauche. En gros, tu apportes des candidats postulants et s'ils sont pris tu touches une prime. Tu deviens "chasseur de têtes" :D
Les primes sont de 1000€ pour une embauche masculine, 2000€ pour une embauche féminine.
Or, en ce moment, il y a également une grosse campagne de formations sur des thèmes divers comme "la gestion des conflits d'intérêt", "la corruption", mais surtout une formation "Vivre ensemble la diversité" dans laquelle on nous dit explicitement que toute forme de discrimination est un délit et qu'il faut traiter les gens de façon égale quelque soit ses origines, sa religion, son sexe...
Donc, dans l'article de com sur l'intranet concernant cette annonce de primes en fonction du sexe du candidat, je vous dis pas comment les gens se lâchent dans les coms, je savoure chaque message :D

Extrait de l'article mis en ligne sur l'intranet :
Si la personne cooptée est retenue à la suite du processus de recrutement habituel, puis à l’issue des 3 mois dans l’entreprise, alors le coopteur reçoit une prime de 1 000 € brut si la personne recrutée est un homme et 2 000 € brut si c’est une femme.

Et mon commentaire préféré est :
Quel est le montant de la prime pour une personne transgenre ?

:lol: :lol:
1500 euros?

-> []

Blague à part, je suis entre deux positions radicalement opposées sur un tel sujet. A l'échelle d'un Renault, traiter la problématique de la diversité n'est pas un vain mot car elle est à gérer au plus près. Et je dis cela non en songeant au foin qui est fait autour du "woke", mais vraiment de par l'historique des politiques d'embauche dans le monde de l'industrie. Entre sexisme, homophobie, xénophobie voire même racisme pur et dur, il y avait de quoi faire.

De là, mes deux positions opposées sont:
- Il est indispensable de rappeler aux salariés que le monde doit avancer, évoluer, et qui plus est que le respect de chacun n'est pas une demande mais bien une obligation tant morale que légale.
- Qu'il m'est difficile à avaler qu'on ait des distinctions de primes pour un genre particulier. Ton trait d'humour appuie cette réflexion car mine de rien, où va-t-on arrêter ce délire?

Je m'estime "tolérant" au titre que je ne regarde ni le sexe, ni la religion, pas plus que la couleur de peau ou les opinions personnelles. En revanche, je suis particulièrement contre toute forme d'instrumentalisation d'une condition où qu'elle soit.
Deux anecdotes. La première est une soirée où j'étais invité avec des amis chez une femme que je ne connaissais pas. Il s'est avéré qu'elle n'était pas en colocation avec une autre femme (que je ne connaissais pas plus) mais en couple, et qu'elles étaient toutes les deux dans la police. L'alcool aidant, l'une d'elle m'a parlé de ça et ma réponse a été nette "ça ne me regarde pas. Vous êtes heureuses? Tant mieux!". J'ai eu le droit à un baiser sur la joue avec un sourire super agréable (la picole je pense). Elle a ensuite parlé de la quasi obligation de taire cette relation à cause de l'attitude misogyne et intolérante de certains collègues masculins et même féminins, des soucis avec les proches, la famille... C'est assez édifiant de voir à quel point le monde du travail peut être toxique pour les "minorités" face à l'intolérance.
La seconde est tout l'opposé: parking d'hypermarché, une femme qui fonce avec son caddie sans même se préoccuper des gens ni des bagnoles. Il s'en est fallu de peu que je la foute en l'air vu qu'elle ne regardait même pas devant elle. Je râle et voilà qu'elle me balance "c'est parce que je suis une femme hein? Macho de merde". "Non, c'est parce que tu es une conne imprudente et sans éducation".

Trouver un équilibre pour l'employeur est délicat. Je serais RH, je ne sais même pas comment je pourrais gérer ça.

Ah et ça me fait penser en dernier lieu à deux trucs pro
- Quand j'étais presta au sein de la RATP (sur des applis RH justement), il y a eu tout un foutoir sur le "on fait quoi ? On a un trans, mais rien n'est prévu. Est-ce qu'on ajoute une troisième valeur au sexe sachant que le salarié en question couine à ce propos"
- Une connaissance (patronne d'une société de BTP) a eu un/une salarié(e) transgenre. (je ne me souviens plus dans quel sens la transition s'est faite). Cela a fait un vrai bordel... pour les toilettes: les femmes ne voulaiten pas y voir la personne, pas plus que du côté des hommes. Cela a fini par des courriers, des engueulades avec le CE qui proposait carrément de faire un troisième équipement, ce que la direction a immédiatement refusé (ce que je comprends). Je n'ai pas eu d'écho précis sur la fin de l'histoire... Mais ça a dû être plus que délicat de mettre tout le monde d'accord.

C'est... compliqué.
 

SergioVE

Tout à faire car rien n'est fait.
...
Extrait de l'article mis en ligne sur l'intranet :
Si la personne cooptée est retenue à la suite du processus de recrutement habituel, puis à l’issue des 3 mois dans l’entreprise, alors le coopteur reçoit une prime de 1 000 € brut si la personne recrutée est un homme et 2 000 € brut si c’est une femme.

Et mon commentaire préféré est :
Quel est le montant de la prime pour une personne transgenre ?

:lol: :lol:
Ma proposition est différente de celle de @magellan : 3000€. Faut les deux... :lol:
 

Ludovic 500

Grand Maître
1500 euros?

-> []

Blague à part, je suis entre deux positions radicalement opposées sur un tel sujet. A l'échelle d'un Renault, traiter la problématique de la diversité n'est pas un vain mot car elle est à gérer au plus près. Et je dis cela non en songeant au foin qui est fait autour du "woke", mais vraiment de par l'historique des politiques d'embauche dans le monde de l'industrie. Entre sexisme, homophobie, xénophobie voire même racisme pur et dur, il y avait de quoi faire.

De là, mes deux positions opposées sont:
- Il est indispensable de rappeler aux salariés que le monde doit avancer, évoluer, et qui plus est que le respect de chacun n'est pas une demande mais bien une obligation tant morale que légale.
- Qu'il m'est difficile à avaler qu'on ait des distinctions de primes pour un genre particulier. Ton trait d'humour appuie cette réflexion car mine de rien, où va-t-on arrêter ce délire?

Je m'estime "tolérant" au titre que je ne regarde ni le sexe, ni la religion, pas plus que la couleur de peau ou les opinions personnelles. En revanche, je suis particulièrement contre toute forme d'instrumentalisation d'une condition où qu'elle soit.
Deux anecdotes. La première est une soirée où j'étais invité avec des amis chez une femme que je ne connaissais pas. Il s'est avéré qu'elle n'était pas en colocation avec une autre femme (que je ne connaissais pas plus) mais en couple, et qu'elles étaient toutes les deux dans la police. L'alcool aidant, l'une d'elle m'a parlé de ça et ma réponse a été nette "ça ne me regarde pas. Vous êtes heureuses? Tant mieux!". J'ai eu le droit à un baiser sur la joue avec un sourire super agréable (la picole je pense). Elle a ensuite parlé de la quasi obligation de taire cette relation à cause de l'attitude misogyne et intolérante de certains collègues masculins et même féminins, des soucis avec les proches, la famille... C'est assez édifiant de voir à quel point le monde du travail peut être toxique pour les "minorités" face à l'intolérance.
La seconde est tout l'opposé: parking d'hypermarché, une femme qui fonce avec son caddie sans même se préoccuper des gens ni des bagnoles. Il s'en est fallu de peu que je la foute en l'air vu qu'elle ne regardait même pas devant elle. Je râle et voilà qu'elle me balance "c'est parce que je suis une femme hein? Macho de merde". "Non, c'est parce que tu es une conne imprudente et sans éducation".

Trouver un équilibre pour l'employeur est délicat. Je serais RH, je ne sais même pas comment je pourrais gérer ça.

Ah et ça me fait penser en dernier lieu à deux trucs pro
- Quand j'étais presta au sein de la RATP (sur des applis RH justement), il y a eu tout un foutoir sur le "on fait quoi ? On a un trans, mais rien n'est prévu. Est-ce qu'on ajoute une troisième valeur au sexe sachant que le salarié en question couine à ce propos"
- Une connaissance (patronne d'une société de BTP) a eu un/une salarié(e) transgenre. (je ne me souviens plus dans quel sens la transition s'est faite). Cela a fait un vrai bordel... pour les toilettes: les femmes ne voulaiten pas y voir la personne, pas plus que du côté des hommes. Cela a fini par des courriers, des engueulades avec le CE qui proposait carrément de faire un troisième équipement, ce que la direction a immédiatement refusé (ce que je comprends). Je n'ai pas eu d'écho précis sur la fin de l'histoire... Mais ça a dû être plus que délicat de mettre tout le monde d'accord.

C'est... compliqué.
Tout ce que tu écrit est juste du bon sens et du savoir vivre avec les autres, chez nous aussi on commence à nous bourrer le mou sur ces sujets, mais certains semblent avoir des passe-droits, et les burnout et démissions pour la concurrence commencent à s'enchainer....
 

magellan

Modérâleur
Staff
Tout ce que tu écrit est juste du bon sens et du savoir vivre avec les autres, chez nous aussi on commence à nous bourrer le mou sur ces sujets, mais certains semblent avoir des passe-droits, et les burnout et démissions pour la concurrence commencent à s'enchainer....
J'ai personnellement envoyé chier ma direction il y a quelques années sur ces sujets quand ça a commencé à parler "on prend des filles ou non?". Ma réponse a été claire et explicite: "j'en ai rien à cirer. Il/elle devra faire son taf avec compétence, et qu'il/elle ne vienne pas me gonfler avec sa sexualité/religion/opinions politiques ou ça va mal se mettre. On est au boulot, et au boulot la vie privée c'est hors-sujet".
 
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour répondre ici.
Derniers messages publiés
Statistiques globales
Discussions
730 131
Messages
6 717 974
Membres
1 586 383
Dernier membre
potofeu
Partager cette page
Haut